Autres partenariats

Accords de formation pratique à distance

Outre les mémorandums d’accord et les accords d’association, les universités partenaires peuvent également être invitées à signer un accord de formation pratique à distance avec l’ONU. Dans le cadre de ces accords, des étudiantes ou étudiants en traduction ou en interprétation aux résultats prometteurs peuvent se familiariser à distance avec leur futur métier.

Universités actuellement signataires d’un accord de formation pratique à distance :

Universités anciennement signataires d’un accord de formation pratique à distance:

Consortium panafricain pour un master en interprétation
et en traduction

Objectif et historique

Le Consortium panafricain pour un master en interprétation et en traduction (PAMCIT) a eu pour objectif de donner aux organisations internationales, régionales et sous-régionales du continent africain les moyens d’assurer le service à long terme des travaux intergouvernementaux en facilitant la planification de la relève dans les métiers linguistiques.

Créé en 2015, le PAMCIT a visé à établir en Afrique un réseau de centres d’excellence pour y former des traducteurs et des interprètes qualifiés et compétents qui pourraient exercer leur métier en Afrique et ailleurs. À cette fin, le programme a été conçu à l’intention d’étudiants ressortissants de pays africains, et de sorte à assurer la continuité en formant des formateurs dans ces deux disciplines. Financé principalement par l’Union européenne, le PAMCIT a également reçu des fonds, une assistance technique et une aide à la formation de l’Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN). Sa première phase a pris fin le 31 décembre 2019.

Membres

Cinq universités ont participé à la première phase :

  • Université Gaston Berger (Sénégal)
  • Université pédagogique du Mozambique
  • Université de Buea (Cameroun)
  • Université du Ghana
  • Université de Nairobi (Kenya)