Autres partenariats

Accords de formation pratique à distance

Outre les mémorandums d’accord et les accords d’association, les universités partenaires peuvent également être invitées à signer un accord de formation pratique à distance avec l’ONU. Dans le cadre de ces accords, des étudiantes ou étudiants en traduction ou en interprétation aux résultats prometteurs peuvent se familiariser à distance avec leur futur métier.

Universités signataires d’un accord de formation pratique à distance :

Consortium panafricain pour un master en interprétation
et en traduction

Objectif

Le Consortium panafricain pour un master en interprétation et en traduction a pour objectif de donner aux organisations internationales, régionales et sous-régionales du continent africain les moyens d’assurer le service à long terme des travaux intergouvernementaux en facilitant la planification de la relève dans les métiers linguistiques.

Historique

Anciennement désigné sous le nom de « projet africain », le Consortium a été créé par les chefs des services linguistiques de plusieurs organisations internationales, dont l’Union Européenne et l’ONU, réunis à l’occasion de la première Conférence panafricaine sur la formation des traducteurs, interprètes de conférence et interprètes de service public qui s’est tenue en février 2009 à l’Office des Nations Unies à Nairobi.

Membres actuels

Le Consortium regroupe désormais cinq universités, dont une (l’Université de Nairobi), a signé un mémorandum d’accord avec l’ONU :

  • Université Gaston Berger (Sénégal)
  • Université pédagogique du Mozambique
  • Université de Buea (Cameroun)
  • Université du Ghana
  • Université de Nairobi (Kenya)