Rédaction de comptes rendus analytiques

La rédaction de comptes rendus analytiques fait partie intégrante des activités de certains linguistes de l’ONU travaillant à New York, Genève ou Vienne, en particulier les traducteurs et traductrices dont la langue principale est l’anglais ou le français. Ceux-ci établissent les comptes rendus officiels des séances des organes intergouvernementaux des Nations Unies pouvant prétendre à ce type de services (notamment les grandes commissions de l’Assemblée générale, les comités du Conseil de sécurité, le Conseil économique et social, les organes créés en vertu d’instruments relatifs aux droits de l’homme, la Commission de consolidation de la paix, le Comité spécial de la décolonisation, la Commission du droit international et la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international).

 

Comptes rendus analytiques de séance

Tout comme les procès-verbaux, les comptes rendus analytiques font partie de la mémoire institutionnelle des Nations Unies. Toutefois, il ne s’agit pas ici d’une transcription « verbatim » des débats tenus lors d’une séance donnée, mais d’un résumé analytique permettant de savoir qui a pris la parole ainsi que ce qui a été dit et décidé. Outre qu’ils constituent le résumé officiel des séances, ces documents servent de base aux débats intergouvernementaux, à l’élaboration de rapports, aux recherches portant sur les sujets traités et, parfois, aux décisions d’experts ou de juges. Leur version originale (en anglais ou en français) est traduite dans les autres langues officielles de l’ONU (arabe, chinois, espagnol et russe) ou certaines d'entre elles.

 

Rôle des rédacteurs et rédactrices de comptes rendus analytiques

Les rédacteurs et rédactrices de comptes rendus analytiques résument les discours prononcés par les délégations en s’appuyant sur les déclarations écrites et orales, sur les enregistrements audio et vidéo de la séance et sur d’autres supports, tels que les présentations numériques et les documents officiels de l’ONU. Forts de leurs compétences dans les domaines de la traduction, de la rédaction, de l’élaboration de résumés et de la vérification factuelle, ils produisent des comptes rendus qui peuvent être compris par tous les lecteurs, qu’ils aient ou non assisté aux séances, et qui répondent aux plus hautes exigences, tant pour l'exactitude que pour le style. Leur capacité de jugement et leur connaissance des différents sujets traités leur permettent de déterminer ce qui doit être condensé, développé, omis ou explicité. Ils insèrent les références nécessaires et vérifient les faits et les détails dans les documents de l’organe concerné ainsi que dans toutes les bases de données disponibles.

 

Méthodes de travail

Conformément aux modèles applicables aux procédures de délibération, les rédacteurs et rédactrices de comptes rendus analytiques emploient des formules normalisées pour ce qui a trait aux questions de procédure et à la prise de décisions, notamment la conduite du vote. Ils doivent être parfaitement au fait de toutes les questions examinées par les organes intergouvernementaux lors des séances, ce qui exige souvent de mener des recherches approfondies dans différents domaines. Leurs textes ont une dimension historique en ce qu’ils permettent de conserver de façon permanente la trace écrite de toutes les déclarations prononcées, de tous les débats tenus et de toutes les décisions prises lors d’une séance. Les rédacteurs et rédactrices de comptes rendus analytiques doivent veiller à maintenir la cohérence d’une séance à l’autre, ainsi qu’entre les différentes séances consacrées à une même question. Ils assistent physiquement aux séances lorsque c’est possible, compte tenu de la nature et de la complexité des sujets traités ainsi que du nombre de séances tenues simultanément.

 

Compétences requises

En plus de posséder de solides compétences linguistiques dans au moins trois des langues officielles de l’ONU ainsi qu’un excellent niveau rédactionnel dans leur langue principale, les traducteurs-rédacteurs et traductrices-rédactrices de comptes rendus analytiques doivent être au fait des innombrables questions traitées par l’Organisation dans les domaines politique, social, économique, juridique, financier, administratif, scientifique et technique, ainsi que dans ceux du désarmement, de la lutte contre le terrorisme, des affaires humanitaires et du maintien de la paix.

 

Ressources

 À l’instar des autres documents officiels de l’ONU, les comptes rendus analytiques sont identifiés par une cote, qui se termine ici par les lettres « SR. » suivies d’un numéro permettant de replacer la séance dans une chronologie générale ou spécifique à une session. Tous les comptes rendus analytiques, à l’exception de ceux qui concernent les séances privées ou les réunions à huis clos, sont disponibles dans le Système de diffusion électronique des documents ou accessibles à partir des liens figurant sur les pages Web de l’Organisation.