TÉMOIGNAGES

En 2017, le Bureau a reçu près de 2700 demandes d’assistance de fonctionnaires des Nations Unies de par le monde. À des justiciables en poste en divers lieux d’affectation indiqués ci-après, auxquels il a prêté assistance, le Bureau doit les témoignages suivants :

Photo of UN Staff Members at town hall meeting in New York.
Fonctionnaires des Nations Unies à l’occasion d’une réunion-débat tenue par le Secrétaire général, António Guterres, au Siège de l’ONU en janvier 2018. ONU, Photo/Mark Garten

SOUDAN DU SUD

« En proie au désespoir et sans épaule pour pleurer, j’ai vu dans le Bureau rien moins qu’une divine intervention. Le conseil qui m’a été affecté a apporté à la défense de ma cause un professionnalisme, un dévouement et une conviction exemplaires auxquels je n’aurais sans doute pu prétendre même de la part d’un conseil externe que je me serais constitué à grands frais »

NEW YORK

« Quel énorme soulagement pour moi que de découvrir que « offrir assistance au fonctionnaire » le Bureau en fait véritablement son affaire! On a pris le soin et le temps de m’écouter et en me tenant la main pour m’amener à coucher par écrit ce dont je me plaignais, on m’a aidé à me convaincre qu’on m’avait psychologiquement et moralement causé du tort. On m’a accompagné et orienté, si bien que j’ai pu régler mon problème, même si ma confiance dans l’Organisation n’aura pas survécu à cet épisode. Alors, chers collègues, n’hésitez surtout pas à solliciter l’aide du Bureau ! » « J’ignorais jusqu’à l’existence du Bureau tant que je n’avais nul besoin d’aide juridique. Quand je me suis adressé au Bureau, on m’a remarquablement bien accompagné et aidé à régler mon litige professionnel, En fait, c’est au Bureau que je dois d’avoir pu reprendre confiance dans le système des Nations Unies. Le conseil chargé de mon dossier a été pour moi un modèle de professionnalisme, d’intégrité, de sérieux et de respect. Le meilleur choix que j’aie jamais fait de ma vie c’est celui de m’être adressé au Bureau. Je ne cesserai jamais de le dire. »

ADDIS-ABABA

« Je faisais face à un sérieux problème, Ah !, si je m’étais adressé au Bureau plus tôt. Le conseil saisi de mon dossier m’aura aidé non seulement à triompher, mais aussi à recouvrer ma dignité et mon assurance en tant que professionnel et personne. Même s’il en avait été autrement de l’issue, je n’en saurais pas moins gré au Bureau de m’avoir ainsi guidé et accompagné. Dans tout autre contexte à l’extérieur, je n’aurais jamais eu les moyens de constituer un avocat de la trempe de ce conseil du Bureau! »

KENYA

« Je m’étais toujours posé des questions au sujet des services que le Bureau prétendait offrir et quant à savoir si n’importe quel fonctionnaire comme moi pouvait facilement y trouver le conseil dévoué, compatissant et professionnel qu’il recherche toutes qualités que je trouverai chez [mon conseil du Bureau]. Le Bureau est véritablement un rouage essentiel du système des Nations Unies et un lieu privilégié pour tout fonctionnaire qui veut demander conseil en toute sécurité et confidentialité ».
« …le [praticien ] a apporté toute la diligence voulue à mon dossier, m’éclairant utilement à propos de chaque étape de la procédure jusqu’à ce que l’on ait pu parvenir à une solution amiable qui m’agréait. Force m’est de me féliciter d’avoir pu, à tout instant, bénéficier, d’un bout à l’autre de la procédure, de conseils exemplaires de sagesse et de professionnalisme, preuve que mon conseil avait au fond en vue uniquement l’intérêt du client que j’étais pour lui ,chaque fois qu’il s’était agi de traiter avec l’administration. »

« J’étais sceptique, me disant que ces gens du système ne risqueraient jamais de mettre l’Organisation en difficulté. Mais, ayant pu m’entretenir avec [mon conseil du Bureau] j’ai complètement changé d’avis. Il m’a bien accueilli, m’a écouté, prenant des notes. Il faisait attention à ce que je disais et m’a donné d’utiles conseils à l’issue de notre premier entretien. Il [Mon conseil] n’a ménagé aucun effort pour défendre ma cause et ira bien au-delà de ce que le devoir exigeait de lui dans la façon dont il a traité mes collègues et moi-même, allant jusqu’à sacrifier ses weekends. Rare ! non?! Un type formidable quoi !. J’ai eu le sentiment que nous partagions la même cause et nous avons fini par triompher ... »

JÉRUSALEM

« Ayant été accusé à tort d’avoir exercé un emploi à l’extérieur et, malheureusement, sans que ma propre organisation ait pris ma défense, je n’ai dû mon salut qu’au Bureau qui est venu à point nommé m’offrir conseils et avis empreints de professionnalisme et de compassion et m’aider à donner ma version des faits pour ainsi conduire mon organisation à revenir sur ses charges. »

VIENNE

« Je suis ravi du Bureau […] On a promptement répondu à toutes mes questions et interrogations et on m’a donné toutes précisions et explications utiles du début à la fin. Quel privilège pour nous autres fonctionnaires des Nations Unies que d’avoir le Bureau à notre service !. Chers collègues, allez-y donc ! le Bureau est là pour vous et si vous ne cotisez pas volontairement encore, de grâce, songez sérieusement à le faire ! »

SYRIE

« Le Bureau est pour moi une réalité dont j’ai vécu l’efficacité. On m‘a patiemment et professionnellement tenu la main pour me permettre de trouver une solution satisfaisante à un sérieux problème qui a exigé d’âpres négociations avec l’Organisation. Ayant pu constater de moi-même qu’à la vérité ils (les membres du Bureau) agissent en toute indépendance au mieux des intérêts du fonctionnaire, je ne puis que les recommander à tout un chacun. »

CAIRE

« Pris ensemble, le métier, la disponibilité, l’aptitude à l’entretien et le professionnalisme de mon conseil du Bureau forcent le respect. Ayant tout à fait correctement analysé les faits et le droit, elle a pu ainsi, le moment venu, me donner des conseils et avis fiables et réalistes, me permettant de trancher en toute confiance entre solutions pratiques qu’elle offrait à mon choix, si bien qu’elle nous aura incontestablement, les autres intéressés et moi-même, permis de faire l’économie de toute perte de temps et de moyens précieux. Je vois en elle non seulement un excellent atout pour tout fonctionnaire qu’elle représente en toute loyauté, mais également une garante de l’intégrité du système de justice onusien dans son ensemble. »

LIBAN

« Les gens du Bureau m’ont été d’un très grand secours, m’ayant aidé à trouver à une question banale de finances relevant des ressources humaines une solution, qui aura permis de dénouer une situation grosse de tension, en sorte que j’ai pu percevoir un certain nombre de prestations auxquelles je n’aurais autrement pu prétendre. Je leur reste redevable d’avoir agi en toute célérité et été attentifs et réconfortants et ce, sans jamais se départir de leur professionnalisme »

GENÈVE

« Le juriste qu’on m’a affecté était un modèle de compétence, de dévouement et d’humanité. Les écritures qu’il a adressées à mon employeur étaient de la plus haute facture, tous délais, même très courts, étant strictement respectés en toute circonstance. Dans l’ensemble, grâce aux conseils et explications du Bureau, j’ai pu comprendre et faire valoir mes droits en l’espèce. Je recommande vivement à tout fonctionnaire des Nations Unies partie à un litige d’ordre professionnel ainsi qu’à tout fonctionnaire peu sûr des droits qu’il tient de son statut de s’adresser au Bureau. »

« L’an dernier, des collègues et moi avons bénéficié de l’aide d’un conseil du Bureau pour saisir le TCNU d’un dossier fort complexe et c’est à son assistance dévouée que nous devons précisément d’avoir triomphé en notre cause. En effet, il y a concouru en étudiant soigneusement le dossier, en exposant utilement nos arguments et en participant assidûment aux débats. Je tiens à le remercier personnellement, sans oublier le Bureau, d’avoir contribué ainsi à la cause de la justice au sein du système des Nations Unies. »

JORDANIE

« J’ai pu aisément solliciter le concours du Bureau en remplissant le formulaire simple prévu à cet effet. S’étant entretenu avec moi, le conseil saisi a pu rapidement cerner le fond de ma cause. Je me suis senti tout à fait prêt à supporter toutes conséquences de mon action. On m’a aidé à me préparer en prévision des débats. J’ai trouvé l’épisode fort cathartique et j’étais content d’avoir obtenu gain de cause. »

KOSOVO

« Ayant su aborder le côté émotionnel de ma situation avec tact et discrétion, tout en m’éclairant quant au droit et aux objectifs de mon action [le conseil du Bureau] a plus que mérité mon respect. [Il] m’a guidé à travers les méandres de la procédure en tout professionnalisme, décontraction et, chose plus importante, en toute dignité …Loin de susciter en moi de faux espoirs, il a toujours traité mon dossier comme il se devait, me considérant avec respect et dignité sans faille. J’étais convaincu tout au long de la procédure d’être fort bien représenté, peu importe l’issue de la cause. »

IRAQ

« Professionnel : comme c’était là la première fois que j’avais affaire avec la justice, je ne suis sans doute pas très bien placé pour apprécier le professionnalisme des intervenants ; mais j’ai été vraiment impressionné par la démarche méthodique, éclairée, laborieuse, sereine, humaine et voire pédagogique du Bureau. Au service du client : il y a quelque incongruité à voir un avocat rémunéré par telle organisation affronter cette dernière devant le juge. Bravo l’ONU pour ce coup-ci !, mais aussi bravo, les avocats du Bureau soucieux avant tout des droits de leurs clients ! »