Défenseuse des droits des victimes

Jane Connors, Victims' Rights AdvocateJane Connors, de l’Australie occupe le poste de Défenseuse des droits des victimes depuis le 18 septembre 2017.

En tant que Défenseuse des droits des victimes, Mme Connors promeut une réponse stratégique et intégrée en matière d’assistance apportée aux victimes, en coordination avec les acteurs du système des Nations Unies chargés de les aider. Elle travaille avec les institutions gouvernementales, la société civile, les organisations nationales et de défense des droits de l’homme afin de créer des réseaux de soutien et de veiller à la pleine application des législations locales, notamment s’agissant de l’aide aux victimes. 

Elle était auparavant Directrice du plaidoyer international dans les domaines du droit et de la politique pour Amnesty International, et a occupé de 1996 à 2015 des postes de plus en plus élevés aux Nations Unies, y compris au sein du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Avant de rejoindre les Nations Unies, Mme Connors était professeur de droit dans plusieurs universités en Australie et au Royaume-Uni.

La Défenseuse des droits des victimes des Nations Unies place les droits des victimes, leurs expériences et leurs besoins au premier plan de la lutte des Nations Unies contre l’exploitation et les atteintes sexuelles. Les victimes de ces crimes ont souvent subi de graves traumatismes et leurs vies ont été profondément bouleversées. La Défenseuse des droits des victimes veille à ce que cette douleur soit reconnue et entendue au sein du système des Nations Unies. Ainsi, la première mission de la Défenseuse des droits des victimes est d'amplifier les voix de celles et ceux qui sont souvent oubliés.

À cette fin, la Défenseuse des droits des victimes travaille avec toutes les entités du système des Nations Unies, qui comprend de nombreux organismes, agences, fonds et programmes opérant sur le terrain, les États membres, ainsi qu’un large éventail de parties prenantes, y compris la société civile et les médias, dans le but de s'assurer de l’existence d’une réponse intégrée d’assistance aux victimes conformément à la stratégie du Secrétaire général et à stratégie actuelle des Nations Unies sur l'aide et le soutien aux victimes adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2007 (A/RES /62/214, Annexe).

Dans l'accomplissement de son mandat, la Défenseuse des droits des victimes se rend régulièrement dans des missions sur le terrain afin de mieux comprendre comment l'exploitation et les atteintes sexuelles sont traités dans les missions. Ces visites sont également un moyen pour la Défenseuse des droits des victimes de s’entretenir directement avec les victimes, d'entendre leurs histoires et d'apprendre de leurs expériences afin de mieux les soutenir, elles et les autres.


Qu'est-ce qu’un défenseur des droits des victimes de l'ONU?


Récents articles

L’ONU concrétise son aide aux victimes d’exploitation et d’abus sexuels

13 mars 2020 — Les Nations Unies ont présenté le dernier rapport du Secrétaire général sur les dispositions spéciales visant à prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles.

Des milliers de survivants d'abus sexuels soutenus grâce à un fonds de l'ONU

21 juin 2019 — Grâce à un fonds d'affectation spéciale créé en 2016, environ 3.340 femmes, enfants et hommes ont été aidés à reconstruire leur vie après avoir été victimes d'exploitation ou d'abus sexuels par des employés des Nations Unies.

Exploitation et abus sexuels : la Défenseure des droits de l'ONU entend donner une visibilité aux victimes

3 novembre 2017 — Lors de sa première intervention devant la presse, la première représentante des Nations Unies pour les droits des victimes d'exploitation et d'abus sexuels, Jane Connors, a souligné son rôle de donner une « visibilité » à ceux qui ont souffert et d'amplifié leurs voix.