Cercle de dirigeants

  1. En 2017, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies a lancé une nouvelle stratégie visant à prévenir et à faire cesser l’exploitation et les atteintes sexuelles commises par le personnel des Nations Unies (A/71/818). Un élément majeur de cette nouvelle approche a été la création d’un cercle de dirigeants unis dans la prévention de l’exploitation et des atteintes sexuelles dans les opérations des Nations Unies et l’action menée pour y faire face (Cercle de dirigeants), composé de hauts responsables du monde entier qui ont à cœur le succès de cette entreprise.  
  2. Le Cercle de dirigeants constitue un symbole visible et formidable de la volonté des États Membres de mettre fin à l’impunité, de renforcer les mesures de lutte contre l’exploitation et les atteintes sexuelles, de réagir promptement et énergiquement aux informations fiables faisant état de tels actes et de répondre aux besoins des victimes de façon rapide et adéquate. Il apporte également le soutien politique mondial de haut niveau nécessaire à la réussite de cette initiative. Le Cercle de dirigeants a été officiellement créé par le Secrétaire général le 18 septembre 2017, lors de la réunion de haut niveau consacrée à la lutte contre l’exploitation et les atteintes sexuelles. Au 18 mars 2022, 101 chefs d’État et de gouvernement, anciens ou en exercice, en étaient membres.
  3. Huit réunions informelles d’experts ont été organisées entre les États Membres dont les chefs d’État ou de gouvernement sont membres du Cercle de dirigeants afin d’examiner les moyens de soutenir et d’intensifier la dynamique politique de la stratégie du Secrétaire général visant à prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles. Ces réunions ont eu lieu le 29 mai 2018 (coparrains : Australie et Uruguay), le 25 juin 2018 (coparrains : Finlande et Maroc), le 27 juillet 2018 (coparrains : Royaume du Bhoutan et Royaume-Uni), le 17 août 2018 (coparrains : Bangladesh et Italie), le 30 août 2018 (coparrains : Canada et République fédérale démocratique d’Éthiopie), le 29 avril 2019 (coparrains : République de Corée et Afrique du Sud), le 10 juillet 2019 (coparrains : Autriche et République arabe d'Égypte) et le 21 juillet 2020.
  4. Au cours de ces réunions, les représentants des missions permanentes ont réaffirmé l’attachement de leurs chefs d’État ou de gouvernement à la stratégie du Secrétaire général et du Cercle de dirigeants. Ils se sont félicités d’avoir la possibilité d’échanger des idées de manière informelle sur les progrès réalisés, les bonnes pratiques et les questions connexes. Tous ont convenu qu’il était essentiel de poursuivre cette coopération entre experts afin d’examiner les meilleures pratiques et de promouvoir une plus grande visibilité du Cercle de dirigeants.
  5. Le 27 septembre 2018, les membres du Cercle de dirigeants unis pour la prévention de l’exploitation et des atteintes sexuelles dans les opérations des Nations Unies et dans l’action menée pour y faire face, aux côtés d’entités du système des Nations Unies, se sont joints au Secrétaire général pour publier une « déclaration collective » dans laquelle ces signataires ont réaffirmé leur détermination personnelle, en tant que dirigeants du monde, à continuer de soutenir les efforts déployés pour lutter contre l’exploitation et les atteintes sexuelles dans l’ensemble du système des Nations Unies.
  6. Dans le cadre de la campagne menée par le Secrétaire général sur les réseaux sociaux du 24 septembre au 2 octobre 2019, 76 participants, réaffirmant leur soutien et leur engagement en faveur de la prévention de l'exploitation et des atteintes sexuelles, ont répondu au tweet du Secrétaire général, y compris des chefs de État ou de gouvernement du Cercle de dirigeants du Secrétaire général. Des représentants spéciaux du Secrétaire général au sein de missions de maintien de la paix et de missions politiques spéciales, des hauts fonctionnaires des Nations Unies ainsi que des membres du Conseil consultatif de la société civile du Secrétaire général ont publié un tweet, tous réunis dans au Moment Twitter.

 

Composition actuelle du Cercle des dirigeants

Au 18 mars 2022, le Cercle des dirigeants se compose de 101 chefs et anciens chefs d'États ou de Gouvernement.

Chefs d'États ou de Gouvernement en exercice

  1. République d'Afrique du Sud, Président Matamela Cyril Ramaphosa* 
  2. République fédérale d'Allemagne, Chancelière Angela Merkel
  3. Principauté d'Andorre, Premier Ministre Xavier Espot Zamora
  4. Commonwealth d'Australie, Premier Ministre Scott Morrison
  5. République d’Autriche, Président Alexander van der Bellen
  6. République populaire du Bangladesh, Premier Ministre Sheikh Hasina*
  7. Belgique, Premier Ministre Alexander De Croo
  8. Royaume du Bhoutan, Premier Ministre Dr. Lotay Tshering
  9. Bosnie-Herzégovine, Membres de la Présidence Milorad Dodik, Šefik Džaferović et Zeljko Komšić
  10. Botswana, Président Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi
  11. Brésil, Président Jair Messias Bolsonaro 
  12. République de Bulgarie, Président Rumen Radev
  13. Burkina Faso, Président Roch Marc Christian Kaboré*
  14. République du Cabo Verde, Premier Ministre José Ulisses Correia e Silva
  15. Royaume du Cambodge, Premier Ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sen
  16. Canada, Premier Ministre Justin Trudeau
  17. Union des Comores, Président Azali Assoumani
  18. République de Corée, Président Jae-in Moon
  19. République de Côte d’Ivoire, Président Alassane Ouattara*
  20. République de Chypre, Président Nicos Anastasiades
  21. Royaume du Danemark, Première Ministre Mette Frederiksen
  22. République de Djibouti, Président et Chef du Gouvernement Omar Guelleh*
  23. Royaume d'Espagne, Premier Ministre Pedro Sánchez
  24. République arabe d'Égypte, Président Abdel Fattah Al Sisi*
  25. République d'Estonie, Président Kersti Kaljulaid
  26. États-Unis d'Amérique, Président Joseph R. Biden Jr.
  27. République des Fidji, Premier Ministre Josaia Voreqe Bainimarama
  28. République de Finlande, Président Sauli Niinistö
  29. République française, Président Emmanuel Macron
  30. Géorgie, Président Salome Zourabichvili
  31. République du Ghana, Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo*
  32. Grèce, Présidente de la République hellénique Katerina Sakellaropoulou
  33. République coopérative du Guyana, Président Mohamed Irfaan Ali
  34. Islande, Première Ministre Katrín Jakobsdóttir
  35. Inde, Premier Ministre Narendra Modi
  36. République d'Irlande, Taoiseach Micheál Martin
  37. République italienne, Président du Conseil des ministres Mario Draghi*
  38. Japon, Premier Ministre Fumio Kishida
  39. République du Kenya, Président Uhuru Kenyatta
  40. Royaume du Lesotho, Premier ministre Moeketsi Majoro
  41. Luxembourg, Premier ministre Xavier Bettel
  42. Macédoine du Nord, Premier Ministre Zoran Zaev
  43. République des Maldives, Président Ibrahim Mohamed Solih
  44. Royaume du Maroc, Roi Mohammed VI*
  45. Micronésie (États fédérés de), Président David W. Panuelo
  46. Mozambique, Président Filipe Jacinto Nyusi
  47. République de Namibie, Président Hage G. Geingob
  48. République Fédérale du Nigéria, Président Muhammadu Buhari*
  49. Royaume de Norvège, Premier Ministre Erna Solberg
  50. République de l'Ouganda, Président Yoweri Kaguta Museveni
  51. Pakistan, Premier Ministre Imran Khan*
  52. Royaume des Pays-Bas, Premier Ministre Mark Rutte
  53. République du Portugal, Premier Ministre António Luís Santos da Costa
  54. Roumanie, Président Klaus Werner Iohannis
  55. Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, Premier Ministre Boris Johnson
  56. République du Rwanda, Président Paul Kagame*
  57. Sainte-Lucie, Premier Ministre Allen Michael Chastanet
  58. République du Sénégal, Président Macky Sall*
  59. République slovaque, Présidente Zuzana Čaputová
  60. République socialiste démocratique du Sri Lanka, Président Gotabaya Rajapaksa
  61. Confédération suisse, Président Guy Parmelin
  62. Thaïlande, Premier ministre Prayut Chan-o-cha
  63. République démocratique du Timor-Leste, Président Francisco Guterres Lú Olo
  64. République togolaise, Président Faure Essozimna Gnassingbé*
  65. République de Zambie, Président Edgar Chagwa Lungu*

Anciens Chefs d'États ou de Gouvernements

  1. République d'Afrique du Sud, ancien président Jacob Zuma
  2. Principauté d'Andorre, ancien Premier Ministre Antoni Martí Petit
  3. Argentine, ancien Président Mauricio Macri
  4. Commonwealth d'Australie, ancien Premier Ministre Malcolm Turnbull
  5. Royaume de Belgique, ancien Premier Ministre Charles Michel
  6. Belize, ancien Premier Ministre Dean Barrow
  7. Royaume du Bhoutan, ancien Premier Ministre Lyonchoen Tshering Tobgay
  8. État plurinational de Bolivie, ancien Président Evo Morales Ayma
  9. Brésil , ancien Président Michel Temer
  10. Royaume du Danemark, ancien Premier Ministre Lars Løkke Rasmussen
  11. République Dominicaine, ancien Président Danilo Medina Sánchez
  12. Royaume d'Espagne, ancien Premier Ministre Mariano Rajoy Brey
  13. États-Unis d'Amérique, ancien Président Donald J. Trump
  14. République démocratique fédérale d’Éthiopie, ancien Premier ministre Hailemariam Desalegn*
  15. République d'Irlande, ancien Taoiseach Leo Varadkar
  16. Islande, ancien Premier Ministre Bjarni Benediktsson
  17. République italienne, ancien Président du Conseil des ministres Paolo Gentiloni
  18. République italienne, ancien Président du Conseil des ministres Giuseppe Conte
  19. Royaume du Lesotho, ancien Premier Ministre Thomas Motsoahae Thabane
  20. Libye, ancien Président du Conseil de la présidence du Gouvernement d’entente nationale Faiez Mustafa Serraj
  21. République de Lithuanie, ancien Président Dalia Grybauskaité
  22. Macédoine du Nord, ancien Premier Ministre Oliver Spasovski
  23. Malaisie, ancien Premier Ministre Mahathir bin Mohamad
  24. Malawi, ancien Président Arthur Peter Mutharika
  25. Palau, ancien Président Tommy Esang Remengesau Jr.
  26. République du Panama, ancien Président Juan Carlos Varela Rodríguez
  27. Pérou, ancien Président Martin Vizcarra Cornejo
  28. Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Ancienne Première Ministre Theresa May
  29. République slovaque, ancien Président Andrej Kiska
  30. République de Slovénie, ancien Premier Ministre Marjan Šarec
  31. République de Slovénie, ancien Premier Ministre Miro Cerar
  32. République socialiste démocratique de Sri Lanka, ancien Président Maithripala Sirisena
  33. Confédération suisse, ancien Président Doris Leuthard
  34. Confédération suisse, ancien Président Alain Berset
  35. Confédération suisse, ancien Président Ueli Maurer
  36. Confédération suisse, ancienne Présidente Simonetta Sommaruga

Note : * Top 20 TCCs ou PCCs au 31 mai 2019