Spécialistes des droits des victimes hors classe

Afin de renforcer le soutien aux victimes sur le terrain, quatre Spécialistes des droits des victimes hors classe sont en place en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Haïti et au Soudan du Sud. Ces Spécialistes sont le point de contact principal des victimes sur le terrain et prennent les mesures nécessaires afin de veiller à ce qu'une approche centrée sur la victime, sensible au genre et aux enfants et non-discriminatoire, soit intégrée dans le soutien apporté par les Nations Unies aux victimes.

Les Spécialistes des droits des victimes hors classe rendent compte aux représentants spéciaux du Secrétaire général et à la Défenseuse des droits des victimes au siège des Nations Unies, afin de garantir une approche cohérente à l’échelle du système. Elles travaillent en étroite collaboration avec les Équipes de déontologie et discipline, les acteurs humanitaires, ainsi que la société civile, y compris les organisations locales de défense des droits de l'homme.

 

Christine Besong

Mihaela Aurelia Pórumb

Spécialiste des droits des victimes hors classe, République démocratique du Congo

Fernanda Perez Solla

Fernanda Perez Solla

Spécialiste des droits des victimes hors classe, République centrafricaine

Maria Nakabiito

Maria Nakabiito

Spécialiste des droits des victimes hors classe, Soudan du Sud

Ritu Gambhir

Ritu Gambhir

Spécialiste des droits des victimes hors classe, Haïti


Missions


Points focaux pour les droits des victimes

En l’absence de Spécialistes des droits des victimes hors classe, le Bureau de la Défenseuse des droits des victimes a soutenu la nomination de points focaux pour les droits des victimes. En consultation avec la Défenseuse des droits des victimes, ces points focaux, nommées par le plus haut responsable des Nations Unies au niveau du pays, ont un mandat à l’échelle du système pour renforcer la mise en œuvre d’une approche coordonnée et centrée sur les victimes lors de la prise en charge des victimes d'exploitation et d’atteintes sexuelles.

  • Karelia Ramos Gonzalez : point focal pour les droits des victimes au Guatemala
  • Inah Fatoumata Kaloga : point focal pour les droits des victimes au Népal