Aperçu du projet pilote visant à recenser l’assistance et les services disponibles pour les victimes d’exploitation et d’atteintes sexuelles dans 13 pays

stamp issued to raise awareness worldwide regarding the problem of sexual exploitation and abuse

Ce timbre a été émis pour sensibiliser le monde entier au problème de l'exploitation et d’atteintes sexuelles, ainsi que pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination dont subissent les victimes. Il a été publié pour la première fois le 15 mars 2019 en tant qu'édition définitive par l'Administration postale des Nations Unies. Artiste / Chris Gash (États-Unis).

Conformément à la demande du Secrétaire général (A/72/751, paragraphe 28), d’établir un inventaire complet des approches relatives aux droits des victimes et des services disponibles dans l’ensemble du système, le Bureau de la Défenseuse des droits des victimes a lancé un projet pilote, afin de recenser l'assistance et les services dans treize pays de différents contextes de terrain et régions dans lesquelles les Nations Unies opèrent. Le projet s'appuie sur les travaux déjà menés dans ce domaine et donne un aperçu des lacunes, des chevauchements, des enseignements tirés et les meilleures pratiques en matière de soutien juridique, médical, psychosocial, de protection, d’hébergement d’accueil et de moyens de subsistance fournis aux victimes.

Les principales conclusions de cette analyse, synthétisées dans les résumés de pays ci-dessous, fournissent une base de référence pour l’élaboration d’une approche centrée sur la victime et comprennent des recommandations pour renforcer la réponse des Nations Unies. Cette cartographie a identifié les capacités internes et externes disponibles pour fournir une assistance et un soutien aux victimes d'exploitation et d'atteintes sexuelles, ainsi que les facteurs de risques associés/connexes, les lacunes et les défis. Les travaux sur chaque pays ont été élaborés grâce à des études documentaires, des entretiens et/ou des réponses aux questionnaires remplis par les entités concernées, et des visites de pays effectuées par le Bureau de la Défenseuse des droits des victimes, avec le soutien des Défenseurs des droits des victimes sur le terrain/Officier principal des droits des victimes dans les quatre pays où ils sont déployés. Ces visites comprenaient des consultations avec des hauts fonctionnaires des Nations Unies, des membres des réseaux interinstitutions pour la protection contre l'exploitation et les abus sexuels, des partenaires d'exécution, des organisations de la société civile et d'autres parties prenantes.

Au 31 mars 2020, lorsque le projet était achevé, la pandémie mondiale de COVID-19 avait eu un impact important sur le soutien et l'assistance que les Nations Unies et les partenaires d'exécution étaient en mesure de fournir aux victimes d'exploitation et d'atteintes sexuelles. Les mesures visant à imposer une distanciation sociale ont affecté l’accès des victimes aux voies et services de signalement disponibles en matière de violence sexiste et fondée sur le genre et les droits sexuels et reproductifs. Par conséquent, l'incertitude quant à la durée et à l'ampleur de l'impact de la pandémie de COVID-19 doit être prise en compte lors de l'examen des informations fournies dans ces résumés.

 

Les résumés disponibles au format PDF