Promouvoir le développement durable

Un membre du personnel du HCR dans la zone de Kalobeyei au Kenya
 

Les Nations unies ont lancé leur programme de développement durable en 2015, reflétant la prise de conscience croissante par les États membres qu'un modèle de développement durable pour la génération actuelle et les générations futures constitue la meilleure voie à suivre pour réduire la pauvreté et améliorer la vie des populations sur la terre.

Dans le même temps, le changement climatique a commencé à avoir un impact profond sur la conscience de l'humanité. Avec la fonte des calottes glaciaires, l'élévation du niveau des mers à l'échelle mondiale et l'augmentation des phénomènes météorologiques cataclysmiques, aucun pays au monde n'est à l'abri des effets du changement climatique.

La mise en place d'une économie mondiale plus durable contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'origine du changement climatique. Il est donc essentiel que la communauté internationale atteigne les objectifs de développement durable des Nations unies, ainsi que les objectifs de réduction des émissions fixés dans l'accord de Paris sur le climat de 2015.

Le développement durable et l'action en faveur du climat sont liés, et tous deux sont essentiels au bien-être actuel et futur de l'humanité.

 

Le Secrétaire général de l'ONU revient sur la Décennie d'actions pour les objectifs de développement durable (en anglais)

Qu'est-ce que l'"Accord de Paris" et comment fonctionne-t-il ? (en anglais)

Rapport mondial sur le développement durable (en anglais)

 

Un programme de développement durable

Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) — Il y a encore vingt ans, près de 40% des populations du monde en développement vivaient dans l'extrême pauvreté. Depuis, le monde a réduit de moitié l'extrême pauvreté, grâce notamment aux Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies.

Agenda 2030 — Reconnaissant le succès des OMD ainsi que la nécessité d'éradiquer totalement la pauvreté, l'ONU a adopté un programme ambitieux de développement durable à l’horizon 2030 fixant 17 Objectifs qui s’articulent autour des problématiques sociales, environnementales et institutionnelles devant être prises en considération afin d’aboutir au développement durable. Les objectifs se focalisent sur cinq grands thèmes : la dignité humaine, la stabilité régionale et mondiale, une planète saine, des sociétés résilientes et des économies prospères.

Accord de Paris — Reconnaissant que le changement climatique pose un défi croissant aux objectifs mondiaux de développement, l'ONU a soutenu les négociations en vue d'adopter un accord universel sur les changements climatiques. L'Accord de Paris fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. L’Accord a été signé par 175 pays le 22 avril 2016 au Siège de l’Organisation des Nations Unies, à New York. Dans le cadre de cet accord, les Parties se sont engagées à prendre des mesures ambitieuses pour maintenir l’élévation de la température mondiale en dessous de 2 °C d’ici à la fin du siècle. Ambitieux, évolutif et universel, cet accord s’applique à tous les pays et à toutes les émissions et est conçu pour durer. C’est un accord monumental, qui consolide la coopération internationale en matière de lutte contre les changements climatiques et montre la voie à suivre.

 

 
 

Deux Sommets décisifs

 
 
logo

Sommet sur les objectifs de développement durable 2019

Les 24 et 25 septembre 2019, les chefs d'État et de gouvernement se réuniront au Siège des Nations Unies à New York pour suivre et examiner de manière approfondie les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et des 17 objectifs de développement durable (ODD). Il s'agit du premier sommet des Nations Unies sur les ODD depuis l'adoption du Programme en septembre 2015.

A cette occasion, les dirigeants mondiaux réunis se sont engagés à faire de la prochaine décennie une Décennie d’action et de résultats en faveur du développement durable, ainsi qu’à mobiliser un financement, renforcer la mise en œuvre au niveau national et renforcer les institutions en vue d’atteindre les objectifs de développement durable d’ici à 2030, sans faire de laissés-pour-compte.

Le Secrétaire général de l’ONU a appelé tous les secteurs de la société à se mobiliser en faveur d’une décennie d’action dans trois domaines : une action à l’échelle mondiale visant à assurer un plus grand leadership, davantage de ressources et des solutions qui auront plus d’impacts sur les objectifs de développement durable ; une action locale qui intègre les transitions nécessaires dans les politiques, budgets, institutions et mécanismes de gouvernance des États, des villes et des autorités locales ; et une action individuelle menée par les jeunes, la société civile, les médias, le secteur privé, les syndicats et les universités, entre autres, afin de créer un mouvement irréversible faisant avancer ces objectifs.

logo

Le Sommet Action Climat 2019

Le 23 septembre 2019, le Secrétaire général, António Guterres, a convoqué un Sommet sur le climat afin de réunir les dirigeants mondiaux des gouvernements, du secteur privé et la société civile afin de soutenir le processus multilatéral ainsi que d'accroître et d'accélérer l'action et les ambitions climatiques. Il a nommé Luis Alfonso de Alba, ancien diplomate mexicain, en tant qu'Envoyé spécial pour diriger les préparatifs. Le sommet s'est concentré sur les secteurs clés dans lesquels l'action peut faire la plus grande différence - industrie lourde, solutions basées sur la nature, villes, énergie, résilience et financement climatique. Les dirigeants du monde ont présenté un état des lieux de leurs actions et sur ce qu'ils ont l'intention de faire de plus lorsqu'ils se réuniront en 2020 pour la conférence des Nations Unies sur le climat, où les engagements seront renouvelés et pourront être approfondis.

En clôturant le Sommet Action Climat 2019, le Secrétaire général a déclaré : « Vous avez insufflé un nouvel élan, renforcé la coopération et fait preuve d'une ambition renouvelée. Il nous reste cependant encore beaucoup à faire.  Nous devons élaborer des projets plus concrets et inciter davantage de pays et d'entreprises à intensifier leurs efforts. Il est indispensable que toutes les institutions financières, qu’elles soient publiques ou privées, fassent définitivement le choix del’économie verte. »


 
 
 

GIEC : Rapport spécial sur le réchauffement de la planète de 1,5˚C (en anglais)

Banque mondiale : S'unir à l'ère du coronavirus (en anglais)

 
 

Quels sont les principaux bureaux et programmes des Nations Unies à l'oeuvre sur le développement durable ?

 
 

Forum politique de haut niveau pour le développement durable

Le Forum politique de haut niveau sert de cadre mondial essentiel pour fournir la direction politique, donner des orientations sur la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 à travers le partage d’expériences, y compris les cas de réussite sur le terrain, ainsi que la formulation de recommandations pour renforcer la mise en œuvre, le suivi et l’examen des objectifs.

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est l’organe des Nations Unies chargé d’évaluer les travaux scientifiques consacrés aux changements climatiques.

Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC)

La Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) jouit d’une adhésion presque universelle. Elle accueille l’Accord de Paris sur les changements climatiques de 2015 sous son égide. L'objectif principal de l'Accord de Paris est de maintenir la hausse de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius au cours de ce siècle et de mener des efforts visant à limiter encore plus l'augmentation de la température, soit à 1,5 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.

Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement s'est engagé à collaborer avec tous les échelons de la société afin de soutenir la mise en œuvre des ODD en s'attaquant aux problèmes environnementaux et en assurant un avenir sain et durable aux populations ainsi qu'à la planète.

Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

En tant qu'agence principale des Nations Unies pour le développement, le PNUD est bien placé pour contribuer à la réalisation des ODD dans le cadre de nos activités dans quelque 170 pays et territoires.

Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

L’UNICEF coopère avec les gouvernements et travaille aux côtés de partenaires et d’autres organismes des Nations Unies pour aider les pays à progresser vers les ODD et à obtenir des résultats pour et avec chaque enfant, aujourd’hui et pour les générations futures.

Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

UNHCR Il offre une vision universelle, intégrée, porteuse de transformation et respectueuse des droits de l'homme en vue du développement durable, de la paix et de la sécurité, vision qui s'applique à tous les peuples et à tous les pays, y compris les plus développés.

Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)

L'UNRWA est une agence de secours et de développement humain qui fournit des services éducatifs, sanitaires et sociaux ainsi qu’une aide d’urgence aux réfugiés de Palestine dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et dans la République arabe syrienne.

Départment des affaires économiques et sociales de l'ONU

Les divisions du DAES de l’ONU engagent les parties prenantes du monde entier dans le processus de mise en œuvre, d’évaluation et de suivi des objectifs de développement durable, et aident les pays à traduire les objectifs mondiaux en politiques nationales, et les politiques nationales en actions sur le terrain.

Commissions économiques régionales des Nations Unies

Les Commissions économiques régionales de l'ONU jouent un rôle essentiel pour soutenir les pays dans leurs efforts de mise en œuvre de l'Agenda 2030 en fournissant des capacités techniques et des travaux d'analyse ainsi que des services de conseil en matière de politiques, et en servant de plateformes de dialogue. Les commissions économiques régionales de l'ONU font partie du Secrétariat de l'ONU.

Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC)

La Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes accompagne les Etats latino-américains dans la conception de politiques publiques dans cinq domaines : agriculture, développement durable, développement urbain, mobilité durable, climat.

Commission économique pour l'Afrique (CEA)

La Commission économique pour l'Afrique joue un double rôle en tant qu’organisme régional de l’ONU et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique. Composée de 54 États membres, la CEA est bien placée pour contribuer spécifiquement à la recherche de solutions aux défis de développement du continent.

Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU)

En tant que plate-forme multilatérale, la CEE-ONU facilite l'intégration et la coopération économique entre ses pays membres et favorise le développement durable et la prospérité économique à travers le dialogue politique, la négociation d'instruments juridiques internationaux, l'élaboration de règlements et de normes, l’échange et l'application des meilleures pratiques ainsi que l'expertise économique et technique, la coopération technique pour les pays à économie en transition.

Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP)

La Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique est l'organe chargé du développement régional. Elle rassemble 53 États Membres et 9 Membres associés, et sa portée géographique s'étend de la Turquie à l'Ouest à l'Etat insulaire de Kiribati, dans le Pacifique, à l'Est, et de la Fédération de Russie au Nord à la Nouvelle Zélande au Sud.

Le Fonds d'affectation spéciale multidonateurs de la CESAP pour la préparation aux tsunamis, aux catastrophes et aux changements climatiques

Le Fonds d'affectation spéciale multidonateurs de la CESAP contribue à la préparation aux catastrophes et aux effets du climat.

Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO)

La CESAO promeut le développement économique et social par le biais d’une cooperation régionale et sous-régionale et sert de principal forum de développement économique et social au sein du Système des Nations Unies pour la région de l’Asie occidentale.

Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNDRR)

Le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes œuvre en vue de réduire de manière significative les pertes causées par les catastrophes. L'UNDRR est le point focal du système des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes et le dépositaire du Cadre de Sendai.

Le Bureau des Nations Unies pour les partenariats (UNOP)

Le Bureau des Nations Unies pour les partenariats favorise la conclusion de partenariats entre les secteurs public et privé aux fins de l’accomplissement des objectifs de développement durable.

Organisation météorologique mondiale (OMM)

L'OMM est l'agence spécialisée des Nations Unies consacrée à la collaboration et la coopération internationale en ce qui concerne l’état et l’évolution de l’atmosphère terrestre, son interaction avec les terres et les océans, le temps et le climat qu’elle engendre et la répartition des ressources en eau qui en résulte.

Fonds monétaire international (FMI)

Le FMI, mettant à profit son expertise des questions macroéconomiques et financières ainsi que son envergure mondiale, épaule les États membres dans leurs efforts de développement tout en promouvant la stabilité économique et financière à l’échelle mondiale.

Banque mondiale

La Banque mondiale collabore étroitement avec ses partenaires afin de soutenir une croissance économique solidaire et durable, promouvoir des investissements plus importants et de meilleure qualité dans les ressources humaines et renforcer la résilience afin de soutenir le programme de développement à l’horizon 2030 et atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

Pacte mondial des Nations Unies

Le Pacte mondial des Nations Unies demande aux entreprises d’aligner leurs stratégies et leurs opérations sur les dix principes universels liés aux droits de l’homme, au travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption ainsi que de prendre des mesures pour faire progresser les objectifs sociétaux et la mise en œuvre des ODD.

Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA)

L’UNFPA collabore avec des gouvernements et d’autres partenaires en vue de mieux comprendre la dynamique des populations et son influence sur les changements climatiques, et de trouver des solutions pour accroître la résilience face à ces changements.

Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU Habitat)

ONU-HABITAT travaille avec les gouvernements locaux et nationaux à la réalisation de l’objectif de développement durable (ODD) 11 « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ». En outre, ONU-Habitat soutient la réalisation d’autres ODD dans les zones urbaines.

Programme alimentaire mondial (PAM)

Le Programme alimentaire mondial aligne son travail sur l'appel mondial à l'action de l'Agenda 2030, en particulier l'ODD 2 sur l'éradication de la faim et l'ODD 17 sur la redynamisation des partenariats mondiaux pour la mise en œuvre des ODD

Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

La FAO a été désignée agence des Nations Unies responsable pour un total de 21 indicateurs des objectifs de développement durable (ODD) et est l'agence contributrice pour cinq autres - couvrant plus de 10 pour cent de l'ensemble du cadre d'indicateurs mondiaux des ODD.

Fonds international de développement agricole (FIDA)

Compte tenu de son objectif de transformation des zones rurales et son expérience sans équivalent d’investissement au service des petits exploitants agricoles, le FIDA joue un rôle central dans la réalisation de ODD 1 et 2.

Organisation internationale du Travail (OIT)

En engageant les gouvernements, les travailleurs et les employeurs à être des agents actifs du changement, l’OIT promeut l’écologisation des entreprises, des méthodes en milieu de travail et du marché du travail dans son ensemble.

Organisation maritime internationale (OMI)

L'Organisation maritime internationale œuvre activement à la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et des objectifs connexes. Si l'objectif 14 revêt un intérêt tout particulier pour l'OMI, l'ensemble des ODD peuvent être reliés aux travaux de l'Organisation

Union internationale des télécommunications (UIT)

Les Technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent contribuer à accélérer la réalisation de chacun des 17 ODD. L'UIT contribue en particulier à la réalisation de l'Objectif 9, qui consiste à bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l'innovation.

Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO)

L’UNESCO contribue à la mise en oeuvre des ODD par son travail dans les domaines de l'éducation, des sciences naturelles, des sciences sociales et humaines, de la culture, de la communication et de information.

Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)

L'ONUDI est l'institution spécialisée des Nations Unies chargée de promouvoir le développement industriel pour la réduction de la pauvreté et le développement durable à l'échelle internationale.

Organisation mondiale du tourisme (OMT)

Le tourisme a le potentiel de contribuer, directement ou indirectement, à la totalité des ODD, en particulier dans les cibles des objectifs 8, 12 et 14, lesquels ont trait, respectivement, à une croissance économique partagée et durable, aux modes de consommation et de production durables et à l’exploitation de manière durable des océans et des ressources marines.

Union postale universelle (UPU)

L'UPU contrôle les émissions de gaz à effet de serre liées à l'exploitation postale à l'échelle mondiale et fournit aux opérateurs postaux un outil sur mesure pour le calcul des émissions de carbone: OSCAR.post.

Organisation mondiale de la Santé (OMS)

L'OMS collabore avec plusieurs partenaires dans les domaines de la santé et du développement pour atteindre les cibles des objectifs de développement durable (ODD) liées à la santé.

Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI)

L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle contribue à la réalisation des ODD en fournissant des services concrets à ses États membres, leur permettant d’utiliser le système de propriété intellectuelle pour stimuler l’innovation, la compétitivité et la créativité dont ils ont besoin pour atteindre ces objectifs.

Institut interrégional de recherche des Nations unies sur la criminalité et la justice (UNICRI)

L'Institut interrégional de recherche des Nations unies sur la criminalité et la justice a pour mission de faire avancer la sécurité, servir la justice et construire la paix, soutenant l'Etat de droit et le développement durable.

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

L'objectif 16 du développement durable (paix, justice et institutions fortes) est particulièrement pertinent pour les travaux de l'ONUDC, la lutte contre la violence à l'égard des femmes et des enfants, l'état de droit et à la justice pour tous, la réduction des flux financiers et d'armes illicites issus d'activités criminelles, la lutte contre la corruption et le terrorisme ainsi que le soutien de la bonne gouvernance.