Articles

Le Département de la communication globale propose, ici, des articles détaillant un axe clé de l'action du système des Nations Unies dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Pour la couverture complète de l’actualité des Nations Unies, veuillez consulter ONU Info.

Titre de la session extraordinaire sous forme de bannière.

3-4 décembre 2020 : Session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée à la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19)

À ce jour, la COVID-19 a fait plus de 1,5 million de décès et plus de 62 millions de personnes sont atteintes du virus à travers le monde. La pandémie de COVID-19 n'est pas seulement la plus grande crise sanitaire mondiale depuis la création des Nations Unies il y a 75 ans, c'est aussi une crise humanitaire, socio-économique, de sécurité et des droits humains. Une session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la COVID-19 a lieu ces 3-4 décembre et offre à la communauté internationale l'occasion d'évaluer et de renforcer sa réponse collective à cette pandémie. 

Retransmission vidéo en direct.

 

Une femme masquée est assise devant un ordinateur.

Déclaration conjointe sur la protection des données et le respect de la vie privée dans le cadre de la riposte à la COVID-19

Une déclaration conjointe sur la protection des données et le respect de la vie privée dans le cadre de la riposte à la COVID-19 a été publié aujourd’hui après avoir été adoptée par les organisations du système des Nations Unies. La déclaration soutient une utilisation des données et de la technologie respectueuse de l’intimité de la vie privée dans le cadre de la riposte de l’ONU à la pandémie. 

 

Le Secrétaire général, António Guterres, lors de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale célébrant le 75e anniversaire de l'Organisation des Nations Unies.
António Guterres

La corruption est la trahison ultime de la confiance publique

Acte criminel et immoral, la corruption est la trahison ultime de la confiance publique. Elle cause encore plus de préjudice en temps de crise, que le monde vit actuellement avec la pandémie de COVID-19. Ensemble, nous devons créer sans délai des systèmes plus solides de responsabilité, de transparence et d’intégrité.

Olga Begisheva, du Service russe de traduction, travaillant depuis son appartement à Manhattan.

Coup de projecteur sur les services de traduction de New York pendant la COVID-19

Au début de la pandémie de COVID-19, lorsque les activités en présentiel ont été brutalement réduites au Siège et dans d’autres centres de conférence, le passage des services de traduction du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences (DGACM) au télétravail s’est fait quasiment sans heurt et ces services n’ont cessé d’assumer leur rôle essentiel de garants du multilinguisme.

 

Une mère tient son enfant dans les bras au Costa Rica.
António Guterres

Accroître les investissements dans une couverture sanitaire universelle et dans des systèmes de santé plus robustes

Neuf mois après le signalement des premiers cas de COVID-19, la pandémie a fait plus d’un million de morts et touché plus de 30 millions de personnes dans 190 pays. Le nombre d’infections ne cesse de croître et le risque de nouvelles vagues d’infections se profile. Si l’on en sait encore peu sur ce virus, il ne fait aucun doute que le monde n’était pas préparé à une telle épreuve.

 

Le Secrétaire général António Guterres s'adressant à l'Assemblée générale

« Nous ne devons jamais perdre de vue chacune de ces vies »

Notre monde vient de franchir un palier tragique : un million de vies fauchées par la pandémie du COVID-19. Ce chiffre est étourdissant. Nous ne devons jamais perdre de vue chacune de ces vies.

 

La sculpture du hashtag #UNGA au Siège de l'ONU, à New York.
Département de la communication globale

75 ans de l’ONU : un programme complet pour une Assemblée générale virtuelle en raison de la COVID-19

La 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, a débuté mardi 15 septembre 2020. Cette année, la session ne ressemblera à aucune autre dans les trois quarts de siècle d’existence de l’ONU en raison de la pandémie de COVID-19 en cours.

Un travailleur humanitaire de l'UNICEF aide une fille à attacher son masque. UNICEF/Alessio Romenzi

La riposte de l'ONU face à la pandémie : un plan pour sauver des vies, protéger les sociétés et reconstruire de manière durable

Cette mise à jour du rapport sur la Riposte globale des Nations Unies face à la COVID-19 fournit un aperçu des données, des analyses, des recommandations politiques et du soutien concret que l'ONU a mis à la disposition des États et des communautés pour faire face aux conséquences sanitaires, socio-économiques, humanitaires et aux questions liées aux droits humains face à la crise.

Une rue décorée par des parapluies colorés à Istanbul, en Turquie.
António Guterres

« Nous devons impérativement reconstruire le secteur du tourisme »

Le tourisme est l’un des secteurs économiques les plus importants au monde. Il emploie une personne sur dix sur la planète et assure des moyens de subsistance à des centaines de millions d’autres. Il stimule les économies et permet aux pays de prospérer. C’est pourquoi il a été si douloureux de voir comment le tourisme a été dévasté par la pandémie de COVID-19.

 

Des enfants font vérifier leur température et utilisent un désinfectant pour les mains
António Guterres

« Bâtir aujourd’hui l’avenir de l’éducation »

L’éducation est la clef du développement personnel et de l’avenir de nos sociétés. Elle ouvre des possibilités et réduit les inégalités. C’est le socle de sociétés éclairées et tolérantes, ainsi qu’un des principaux moteurs du développement durable. La pandémie du COVID-19 a bouleversé l’éducation comme jamais auparavant.

 

Un petit garçon fait le signe de la victoire.
Département de la communication globale

COVID-19 : le plaidoyer de l’ONU pour une meilleure relance

Avec la pandémie de COVID-19, le monde fait face à un choc sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette crise à la fois sanitaire, économique et humanitaire a aussi de graves conséquences en matière de sécurité et de droits de l’homme. En sortir nécessite d’agir ensemble, solidairement et à tous les niveaux de la société, en tenant compte des impacts socioéconomiques sur les plus vulnérables et des enjeux de durabilité.

Des agents de santé montrent le lavage des mains à un enfant dans un centre de santé communautaire de la province de Java central, en Indonésie
António Guterres

« Faire participer les femmes à tous les aspects des plans de relance en Asie du Sud-Est »

Comme ailleurs dans le monde, le COVID-19 a eu de graves conséquences sanitaires, économiques et politiques en Asie du Sud-Est, frappant durement les personnes les plus exposées. La pandémie a non seulement mis à nu de profondes inégalités et des failles dans la gouvernance, mais aussi montré qu’il était impératif de suivre une voie de développement durable. Elle a également révélé de nouvelles menaces, notamment à la paix et à la sécurité.  

Des passants dans une rue de Buenos Aires, en Argentine, durant la pandémie de COVID-19.
António Guterres

L’impact du COVID-19 en milieu urbain

Les zones urbaines, où 90 % des cas ont été signalés, sont l’épicentre de la pandémie du COVID 19. Les villes supportent le poids de la crise : leurs systèmes de santé sont mis à rude épreuve et leurs services d’eau et d’assainissement restent insuffisants, entre autres problèmes. Cela est notamment le cas dans les zones pauvres, où la pandémie a révélé de profondes inégalités. Nous avons aujourd’hui l’occasion de réfléchir et de repenser la façon de vivre, d’interagir et de reconstruire les villes.

 

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, lors de la Conférence Nelson Mandela 2020
António Guterres

Lutter contre la pandémie d’inégalités : un nouveau contrat social pour une nouvelle ère

À l'occasion de la Journée internationale Nelson Mandela, le 18 juillet 2020, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a prononcé le discours de la 18e Conférence annuelle Nelson Mandela. Il a souligné combien la pandémie de COVID-19 a mis en évidence la fragilité de notre monde et ses inégalités. Il a décrit les risques à notre développement humain que représentent des sources historiques d’inégalités – notamment le colonialisme, le patriarcat, le racisme – ainsi que les tendances actuelles avec la fracture numérique. Il a formulé des recommandations concrètes pour une voie plus équitable, juste et durable, conformément aux objectifs de développement durable. 

Des techniciens installent des panneaux solaires sur le toit d'un bâtiment.
Département de la communication globale

L’ONU en soutien des stratégies vertes de relance post-COVID-19 en Afrique

La pandémie de COVID-19 poursuit inexorablement sa progression en Afrique, menaçant des vies, des moyens de subsistance et des années de développement. Mais des risques plus graves encore se profilent, liés en particulier aux impacts du changement climatique. Pour répondre à cette autre urgence aux implications à long terme, les Nations Unies soutiennent les initiatives africaines visant à une reconstruction « verte » du continent.