Articles

Le Département de la communication globale propose, ici, chaque jour un article détaillant un axe clé des efforts entrepris par le système des Nations Unies dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Pour la couverture complète de l’actualité des Nations Unies, veuillez consulter ONU Info.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, en conversation en ligne avec un ancien réfugié syrien, le cardiologue Docteur Heval Kelli.
António Guterres

La crise engendrée par le COVID-19 est l’occasion de réinventer la mobilité humaine

Le COVID-19 continue de détruire des vies et d’avoir un effet dévastateur sur les moyens d’existence partout sur la planète, en frappant le plus durement les plus vulnérables. Tel est le cas en particulier pour les millions de personnes en situation de déplacement – comme les réfugiés et les déplacés internes, contraints de fuir leur foyer en raison de la violence ou d’une catastrophe, ou les migrants en situation précaire.

Une main tient un telephone portable qui affiche une application pour le tracage de contacts.
Département de la communication globale

COVID-19 : l’OMS pour un usage éthique des applications de suivi des contacts

Au moment où de nombreux pays font le choix de recourir à la technologie numérique pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) salue les efforts déployés pour assurer un suivi des contacts, tout en mettant en garde contre les risques inhérents à l’utilisation d’applications de traçage de proximité, notamment sur le plan éthique.

Vue sur la montagne en Bosnie-Herzégovine.
Département de la communication globale

COVID-19 : les pistes de l’ONU pour relancer le secteur du tourisme

Frappée de plein fouet par la crise de COVID-19, l’industrie du tourisme veut croire à une reprise progressive de son activité, aujourd’hui au point mort, alors que des pays s‘apprêtent à rouvrir leurs frontières. En concertation avec les pouvoirs publics et le secteur privé, les Nations Unies travaillent à une relance responsable de ce secteur-clé, dont dépendent des millions d’emplois.

Un homme assis sur le bord de la route, en train de fumer.
Département de la communication globale

COVID-19 et tabac : attention danger, maintient l’OMS

Les fumeurs sont-ils moins affectés par le coronavirus ? La nicotine protège-t-elle de la COVID-19 ? Alors que diverses études observationnelles répercutées par la presse sèment le doute sans apporter de preuve solide, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) invite les chercheurs et les médias à la prudence, en précisant que le tabagisme, direct ou passif, accroît la gravité des maladies respiratoires.

Un jeune berger tient une brebis dans ses bras.
Département de la communication globale

COVID-19 : quelles leçons tire l’ONU pour la biodiversité ?

2020 devait être une année charnière pour l’action climatique et la préservation de la biodiversité. La pandémie de COVID-19 en a décidé autrement, entraînant le report de tous les rendez-vous internationaux sur l’environnement. Les Nations Unies maintiennent néanmoins le cap et ajustent ce calendrier crucial pour la défense des écosystèmes, tout en tirant d’ores et déjà des enseignements utiles de cette crise sanitaire mondiale.

Un avion lsur le tarmac a Kinshasa, en RDC, apporte des fournitures medicales fournies par l'UNICEF.
Département de la communication globale

Comment l’ONU assure le soutien logistique de la réponse mondiale à la COVID-19

En grippant la chaîne d’approvisionnement mondiale, les restrictions de circulation et de transport dues à la pandémie de COVID-19 ont complexifié à l’extrême la gestion de l’acheminement de produits vitaux aux pays les plus touchés. Pour répondre à cet autre défi posé par le virus, les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires développent un système logistique d’ampleur, destiné à garantir le maintien et la montée en puissance des livraisons d’urgence.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, sur une estrade. En arrière-plan, on voit une affiche sur l'autonomisation des femmes africaines.
António Guterres

Il faut impérativement faire preuve de solidarité mondiale avec l’Afrique

Alors que le COVID-19 se propage sur le continent, l’Afrique a rapidement réagi face à la pandémie et, à ce jour, le nombre de cas signalés est plus faible que ce que l’on craignait. Malgré cela, l’enjeu reste de taille.

 

Un groupe de femmes avec un membre de l'équipe mobile de l'Organisation internationale pour les migrations chargée de la santé mentale et du soutien psychosocial.
Département de la communication globale

L’ONU préoccupée par l’impact durable de la COVID-19 sur la santé mentale

Troubles psychologiques, deuil, anxiété, dépression, stress post-traumatique : partout dans le monde, les incidences de la pandémie de coronavirus sur la santé mentale des personnes sont légion et risquent de laisser des traces durables, avertissent les Nations Unies, convaincues de la nécessité d’investir massivement dans ce domaine jusqu’alors délaissé par les politiques de santé publique.

Des migrants ethiopiens a l'aeroport de Maputo au Mozambique, prets a rentrer chez eux.
Département de la communication globale

COVID-19 : les recommandations de l’ONU pour contrer le « virus de la haine »

La pandémie de COVID-19 suscite un élan de solidarité entre les nations et les communautés. Elle s’accompagne aussi d’un déferlement de haine et de xénophobie, alimenté par la rumeur et la désinformation sur le coronavirus. Face à ce poison qui entrave la jouissance des droits humains, freine le développement durable et menace la paix et la sécurité internationales, les Nations Unies prônent l’action à tous les niveaux de la société.   

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres
António Guterres

Les services de santé mentale sont une partie essentielle de tout plan de réponse gouvernemental lié au COVID-19

La santé mentale est au cœur de notre humanité. Elle nous permet de mener une vie riche et épanouie et de participer à la société. Mais le virus du COVID-19 ne s’attaque pas seulement à notre santé physique, il amplifie également la souffrance psychologique.

 

Des femmes dans un quartier à Yambio utilisent des documents d'information produits par la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud pour sensibiliser la population à la COVID-19.
Département de la communication globale

COVID-19 : la communication, outil de riposte des missions de paix de l’ONU

Protéger, aider, expliquer. À ces trois mots d’ordre, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies pourraient ajouter un quatrième : communiquer. Face à la menace que fait peser la COVID-19 sur leurs personnels et sur les populations locales, elles exploitent tous les canaux à leur disposition pour atteindre les communautés et partager des informations précises sur le virus et ses effets. Mais elles font bien davantage.

Des réfugiés pratiquent la distanciation physique en attendant une distribution de nourriture dans un camp au Kenya.
Département de la communication globale

COVID-19 : de la riposte au relèvement, les principaux fonds mobilisés par l’ONU

Avec désormais 4,2 millions de cas confirmés et plus de 280 000 morts dans le monde, la pandémie de COVID-19 nécessite une riposte soutenue dans la durée. Pour les Nations Unies, il s‘agit non seulement de répondre aux besoins immédiats de santé et d’appuyer les efforts des pays les plus vulnérables, mais aussi d’atténuer l’impact socioéconomique de cette crise pour préparer le relèvement. Un triple enjeu qui exige de mobiliser les ressources adéquates.

Une main tient une eprouvette de laboratoire etiquettee COVID-19
Département de la communication globale

COVID-19 : les Nations Unies en campagne contre la désinformation

Fausses nouvelles, rumeurs, pseudo conseils médicaux, théories complotistes : la désinformation née de la pandémie de COVID-19 gagne en ampleur, portant un mauvais coup aux efforts mondiaux déployés contre le coronavirus. Les Nations Unies répondent à cette « infodémie » toxique par la diffusion d’informations factuelles et précises, tout en rappelant que l’heure est à la science et à la solidarité.

António Guterres

Nous devons agir maintenant pour renforcer l’immunité de nos sociétés face au virus de la haine

Le COVID-19 n’a que faire de qui nous sommes, du lieu où nous vivons, de nos croyances ou de nos différences. Pour le combattre, nous avons besoin du moindre brin de solidarité. Et pourtant, la pandémie continue de générer une avalanche de haine et de xénophobie ; on désigne des boucs émissaires ; on entretient la peur.

L'artiste, en train de dessiner, entouré de croquis sur une table sur le balcon de sa maison.
Service de l’information, Genève

Créer à l’ère du coronavirus

La pandémie du Covid-19 a certes inspiré des chanteuses comme Lady Gaga, mais aussi d’autres artistes contemporains, comme l’Espagnol Cristóbal Gabarrón, qui a profité de ces dernières semaines pour laisser libre cours à sa créativité.