FEMMES DEBOUT, SOLIDAIRES POUR TOUS

Nous, dirigeantes, nous nous mobilisons en solidarité pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance. Nous exhortons les dirigeants de tous les pays et de tous les secteurs à faire face et répondre à la crise humaine de COVID-19. Arrêter cette pandémie et s'en remettre constituent une responsabilité partagée qui requiert une solidarité mondiale. Nous devons récupérer de cette crise en mieux, et nous pouvons y arriver à condition de reconstruire ensemble et en mieux. »

Lancée à l’initiative de la Vice-Secrétaire générale, Amina Mohammed, la campagne « Rise for All » est un effort de plaidoyer mondial visant à soutenir la feuille de route des Nations Unies pour la reprise sociale et économique de la pandémie de COVID-19, et pour financer intégralement le Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour la réponse et le relèvement.

SELON ELLES

Comme jamais dans l'histoire récente, les femmes sont à l’avant-garde de la lutte contre la COVID-19 et portent le poids de cette crise humaine. Elles sont en première ligne dans les hôpitaux et les cliniques, en politique et dans leurs communautés et elles sont cheffes de file dans la science et la recherche. J'ai été vraiment inspirée et je sais que d'autres le seront aussi. Il est temps que nous nous mobilisions en tant que dirigeantes pour vaincre la pandémie et en sortir plus forts.

Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed

Nous traversons une crise mondiale. Tout retard dans l'action entraine la mort. Nous sommes tous confrontés au même ennemi et nous avons tout à gagner à rassembler la force de l'humanité tout entière pour le combattre. Il ne peut y avoir de victoire sur le virus dans un seul pays, ou dans une poignée de pays seulement. … Je soutiens l'appel à la solidarité du Secrétaire général des Nations Unies.

Présidente de l'Éthiopie, Sahle-Work Zewde

Le coronavirus ne connaît pas de frontières. … Cette pandémie exige de toute urgence des efforts dans l'esprit du multilatéralisme : une réponse mondiale unie avec les Nations Unies y jouant un rôle de premier plan. Dans notre village mondial, la solidarité est la seule option… J'encourage vivement d'autres pays ainsi que le secteur privé et les fondations à faire preuve d’une plus grande ambition et à contribuer au Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour la réponse et le relèvement.

Première Ministre de la Norvège et Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Erna Solberg

Sans intervention, les effets de cette crise auront des impacts désastreux sur l’éducation et l’économie de nos jeunes. Cela les entrainera sur la voie dangereuse du désespoir, voire même de l'extrémisme.… Soyons proactifs et pensons à long terme, et à défaut de travailler portés par la peur, saisissons cette occasion pour réduire le fossé numérique et apportons des solutions innovantes à nos enfants et nos jeunes.

Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser du Qatar

Reconstruisons. Réoutillons-nous. Réorientons-nous, parce cette pandémie est peut-être le meilleur rappel de ce pour quoi nous devons nous battre dans un système multilatéral, au sein de la communauté mondiale des nations, à la veille du 75ème anniversaire des Nations Unies. Nous pouvons le faire en travaillant ensemble, mais pour cela, nous devons nous respecter mutuellement, nous voir en égaux mutuellement, nous écouter et travailler ensemble.

Première Ministre de la Barbade, Mia Mottley

Pour pouvoir mettre fin une fois pour toutes à cette pandémie, il est impératif de travailler ensemble pour donner la priorité aux personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde. C’est remarquable de voir la vitesse à laquelle les gens du monde entier ont joué leur rôle. Même pendant les moments les plus sombres, ils me donnent espoir. L’espoir de pouvoir relever cette crise en nous mobilisant les uns pour les autres.

Coprésidente de la Fondation Bill & Melinda Gates, Melinda Gates

La COVID-19 est une crise sanitaire. Mais c’est aussi une crise des enfants, une crise qui affecte leur éducation, leur protection et leur avenir. … Le Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour la réponse et le relèvement est l'occasion d'unir le monde autour de notre objectif commun de soutenir les personnes les plus vulnérables du monde face à ce défi, d'aider les enfants, les familles, les communautés et les pays à travers et au-delà de la crise actuelle.

Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore

Les femmes qui vivent en confinement se retrouvent également enfermées avec leurs agresseurs. Nous devons veiller à ce qu'elles aient accès aux services de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des enfants. …. J'en appelle donc aux gouvernements de tous les pays du monde pour qu’ils défendent immédiatement les femmes et les enfants et déclarent essentiels les services dont les femmes victimes de violence ont besoin.

Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka

Pour les victimes qui sont vues et celles qui sont invisibles, pour celles qui sont connues et les inconnues, pour les héros que nous applaudissons et que nous chantons, et les héros méconnus : voilà pour qui nous nous levons. À l'UNFPA, nous nous levons parce que nous le pouvons et parce que nous le devons. Il est de notre devoir de nous tenir aux côtés du personnel médical et de santé, dont 70 pour cent sont des femmes, et de veiller à ce que leur voix soit entendue et à ce que leurs besoins soient satisfaits.

Directrice exécutive de l'UNFPA, Natalia Kanem

Mon optimisme, ma confiance en l'humanité et ma foi en nous au cours de cette expérience partagée est de nous voir surmonter cette pandémie et de travailler à la construction d'un monde plus durable en nous assurant non seulement que l'Accord de Paris et les Objectifs de développement durable soient adoptés et mis en œuvre, mais aussi en trouvant des actions et des moyens individuellement pour devenir de meilleurs citoyens de notre planète.

Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Dia Mirza

Étant moi-même dans un fauteuil roulant, je vais exprimer mes sentiments aujourd'hui. Les personnes handicapées, les personnes spéciales et uniques, connaissent depuis toujours la distanciation sociale et l’isolement en raison du manque d'empathie, du manque d'inclusion, du manque d'accessibilité et d'acceptabilité. J'espère et je prie que lorsque le monde entier guérira de cette pandémie, nous deviendrons plus inclusifs, plus bienveillants et moins critiques les uns envers les autres.

Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes du Pakistan, Muniba Mazari

CADRE DE RÉPONSE ET DE RELÈVEMENT DES NATIONS UNIES

Pour aider les pays à se relever socialement et économiquement de la COVID-19, l’ONU a appelé à une intensification extraordinaire de l’appui international et à l’engagement politique de manière à garantir que les populations partout dans le monde aient accès aux services essentiels et à la protection sociale.

« Le Cadre des Nations Unies pour la réponse socio-économique immédiate à la COVID-19 : Responsabilité partagée, solidarité mondiale et action urgente pour les personnes dans le besoin » appelle à la protection des emplois, des entreprises et des moyens de subsistance dans le but d’enclencher, dès que possible, une relance sûre des sociétés et des économies, une reprise qui s’inscrit dans la durabilité, l’égalité de genre et la neutralité carbone.

La campagne Rise for All rassemble des dirigeantes qui soutiennent cette feuille de route des Nations Unies et le financement intégral du Fonds de réponse et de relèvement COVID-19 des Nations Unies.