Des interprètes au travail dans leurs cabines, dans la salle du Conseil de sécurité, à New York.
Des interprètes au travail dans leurs cabines, dans la salle du Conseil de sécurité, à New York. Les interprètes font partie des nombreux spécialistes des langues qui travaillent pour les Nations Unies.
Photo :Photo ONU/Manuel Elias

Le rôle des spécialistes des langues

La Journée internationale de la traduction est l'occasion de rendre hommage aux spécialistes des langues et de souligner l'importance de leur travail pour unir les nations, faciliter le dialogue, permettre la compréhension et la coopération, favoriser le développement et renforcer la paix et la sécurité dans le monde. 

En tant qu’activité consistant à transposer d’une langue à une autre des notions littéraires, scientifiques ou techniques, la traduction professionnelle — que ce soit la traduction proprement dite, l’interprétation ou la terminologie — est essentielle pour assurer la clarté des messages, maintenir un climat favorable et faire avancer le débat dans le discours public international et les échanges interpersonnels.

Par sa résolution 71/288 adoptée le 24 mai 2017, l'Assemblée générale a désigné le 30 septembre Journée internationale de la traduction, soulignant ainsi le rôle crucial des spécialistes des langues dans le rapprochement des nations et la promotion de la paix, de la compréhension et du développement.

Pourquoi le 30 septembre ?

Le 30 septembre marque le décès de Saint-Jérôme, traducteur de la Bible qui fut reconnu saint patron des traducteurs.

Saint-Jérôme était un moine, natif de Stridon, une communauté qui à l'époque faisait partie du nord-est de l’Italie. Ses ancêtres étant Illyriens, la langue maternelle de Jérôme était un dialecte illyrien. Il poursuivit ses études en philosophie à Rome où il apprit le latin. Plus tard, durant ses voyages et au cours de sa vie, il apprit à maitriser le grec et l'hébreu. Il est connu principalement pour sa traduction de la version grecque de la Bible en latin et de sa traduction partielle de l'Évangile de l'hébreu en grec. Jérôme mourut près de Bethléem le 30 septrembre 420.

Chaque année, depuis 2005, les Nations Unies invitent l'ensemble de leur personnel, les employés des missions permanentes accréditées, ainsi que les étudiants des universités partenaires sélectionnées à participer au concours de traduction de Saint-Jérôme. Ce concours récompense les meilleures traductions en arabe, chinois, anglais, français, russe, espagnol et allemand, et vise à célébrer le multilinguisme tout en soulignant le rôle important des traducteurs et autres professionnels des langues dans la diplomatie multilatérale.

Le multilinguisme, valeur fondamentale de l'Organisation

De par leurs implications complexes sur le plan de l’identité, de la communication, de l’intégration sociale, de l’éducation et du développement, les langues ont une importance stratégique pour les peuples et pour la planète.

Il est de plus en plus admis que les langues jouent un rôle vital dans le développement : gages de la diversité culturelle et du dialogue interculturel, elles sont aussi un moyen d’atteindre une éducation de qualité pour tous, de renforcer la coopération, de bâtir des sociétés du savoir inclusives, de préserver le patrimoine culturel et de mobiliser la volonté politique en faveur de l’application des bienfaits de la science et de la technologie au service du développement durable.

On comprend dès lors que le multilinguisme et la diversité linguistique sont au coeur d’une communication harmonieuse entre les peuples et sont considérés par l'Assemblée générale des Nations Unies comme une valeur fondamentale de l'Organisation. Favorisant la tolérance, le multilinguisme assure une participation efficace et accrue de tous au processus de travail de l’Organisation, ainsi qu’une efficacité plus grande, de meilleures performances et une plus grande transparence.

Traduction et langues à l'ONU

Riche de plusieurs centaines de spécialistes des langues travaillant pour le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences à New-York, Genève, Vienne et Nairobi, ou pour ses commissions régionales à Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth, Genève et Santiago, l’Organisation des Nations Unies est l’un des plus gros employeurs de linguistes au monde.

Le personnel linguistique de l’ONU n'exerce pas seulement la profession de traducteur, mais de nombreux métiers, tels que :

Les traducteurs traitent tout type de texte, qu'il s'agisse de déclarations d’États Membres ou de rapports établis par des organes d'experts. Ils sont amenés à travailler sur des documents ayant trait à tous les sujets dont l'Organisation s'occupe, comme les droits de l’homme, la paix et la sécurité et le développement.
Les documents onusiens sont produits simultanément dans les six langues officielles de l'Organisation (arabe, chinois, anglais, français, russe et espagnol). Certains documents fondamentaux sont également traduits en allemand. Cette documentation multilingue a été rendue possible par les traducteurs des Nations Unies, dont le travail consiste à rendre les contenus de textes originaux clairs et précis dans les langues officielles de l'ONU. Mettez vos compétences linguistiques au service d'un monde meilleur ! 

Rejoindre le personnel linguistique de l'ONU vous intéresse? Jetez un coup d'oeil à la page Concours de recrutement de personnel linguistique sur le site des carrières de l'ONU.

Logo 2020

Le saviez-vous ? 

  • La Déclaration universelle des droits de l'homme détient le record Guinness du document le plus traduit au monde. Elle existe dans plus de 500 langues.
  • Les Nations Unies sont l'un des plus grands employeurs au monde de spécialistes des langues.
  • A l'ONU, il y a six langues officielles :  l’anglais, l’arabe,  le chinois, l’espagnol,  le français et le russe. 
  • Un délégué peut s’exprimer dans n’importe quelle langue officielle, ses propos seront traduits simultanément dans les autres langues.
  • Chaque document des Nations Unies est examiné par un éditeur ou une éditrice avant d'être traduit et publié.

 

Ressources

Outils

Emploi

Multilinguisme à l'ONU

Vidéo

 

Facteur essentiel d’une communication harmonieuse entre les peuples, le multilinguisme revêt une importance toute particulière pour l’ONU.  

Regardez plus de vidéos sur le compte YouTube du Département de l'Assemblée générale et de la gestion des conférences (DGACM) !

Martin Pickles, membre de la Section d'interprétation anglaise, travaille depuis son appartement dans le Bronx, à New York.

Lorsque la pandémie de coronavirus a transformé New York en ville fantôme, le personnel du Siège des Nations Unies affecté aux séances publiques a dû s’adapter à une nouvelle configuration dictée par la nécessaire distanciation physique. Cette galerie de portraits rend compte du surcroît d’efforts imposé par la COVID-19 à des spécialistes des langues dont le travail est déjà, en soi, une gageure : fournir une interprétation simultanée dans les six langues officielles de l’ONU, à savoir l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe.

 

 Illustration : perspective du bâtiment du Secrétariat de l‘ONU et titre, les journées internationales.

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.