Des enfants apprennent l'alphabet en classe, dans une école au Bangladesh.
Des enfants apprennent l'alphabet dans une école au Bangladesh.
Photo :UNICEF/Mawa

Promouvoir le multilinguisme pour l'inclusion dans l'éducation et la société

Les langues et le multilinguisme peuvent faire progresser l'inclusion et atteindre les objectifs de développement durable dont le principe est de ne laisser personne de côté. L'UNESCO estime que l'éducation, fondée sur la première langue ou la langue maternelle, doit commencer dès la petite enfance, car la protection et l'éducation de la petite enfance est le fondement de l'apprentissage.

La célébration de la Journée internationale de la langue maternelle de l'UNESCO appelle les décideurs politiques, les éducateurs et les enseignants, les parents et les familles à s'engager davantage en faveur de l'inclusion dans l'éducation et la société pour faire progresser la reprise de l'éducation en cette période de COVID-19. Elle contribue également à l'engagement de Cali 2019 envers l'équité et l'inclusion dans l'éducation et à la Décennie internationale des langues autochtones des Nations Unies (2022-2032). L'UNESCO est l'agence chef de file de la Décennie qui met le multilinguisme au cœur du développement des peuples autochtones.

Préserver la diversité linguistique

Les langues, avec leurs implications complexes d'identité, de communication, d'intégration sociale, d'éducation et de développement, revêtent une importance stratégique pour les peuples et pour la planète. Du fait des processus de mondialisation, elles se trouvent désormais de plus en plus menacées, voire disparaissent complètement. Or, lorsque les langues s'éteignent, la diversité culturelle, qui fait la richesse de l'humanité, s'estompe aussi. Avec les langues en effet, ce sont aussi des perspectives, des traditions, une mémoire collective et des modes uniques de pensée et d'expression — autant de ressources précieuses pour garantir un avenir meilleur — qui se perdent.

Plus de 43 % des quelque 6 700 langues parlées dans le monde sont menacées de disparition. Seules plusieurs centaines de langues sont véritablement valorisées dans le système éducatif et dans le domaine public, et moins d'une centaine sont utilisées dans le monde numérique. Cela signifie que toutes les deux semaines, une langue disparaît pour toujours, emportant avec elle tout un patrimoine culturel et intellectuel.

Étant donné que chaque langue est aussi le reflet d'une culture, les langues locales, en particulier les langues des minorités et des peuples autochtones, jouent un rôle primordial dans la préservation de notre riche diversité culturelle mondiale. Elles permettent en effet la transmission de la culture, des valeurs et du savoir traditionnel, ainsi que la promotion d'avenirs durables.

Enfin, les sociétés multiculturelles existent à travers leurs langues et il est donc impératif de redoubler d'efforts pour préserver la diversité linguistique.

Afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle et rappeler l’importance du multilinguisme dans nos sociétés, la Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année.

 

Contexte

La Journée internationale de la langue maternelle a été proclamée par la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en novembre 1999. La proclamation de la Journée internationale de la langue maternelle a été accueillie par l'Assemblée générale à travers sa résolution 56/262.

Le 16 mai 2007, l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 61/266, a « demandé aux États Membres et au Secrétariat d’encourager la conservation et la défense de toutes les langues parlées par les peuples du monde entier ». Les questions de langue étant au cœur du mandat de l'UNESCO dans les domaines de l'éducation, des sciences, des sciences humaines et sociales, de la culture ainsi que de la communication et de l'information, l'Organisation a été nommée organisme chef de file pour la célébration de cet événement.

La célébration de la journée permet d'attirer l'attention sur les questions linguistiques mais aussi de mobiliser des partenaires et des ressources pour appuyer la mise en œuvre des stratégies et politiques en faveur de la diversité linguistique et du multilinguisme dans toutes les régions du monde.

À l'heure d'aujourd'hui, nous prenons de plus en plus conscience que les langues jouent un rôle déterminant dans le développement, qu'il s'agisse de :

  • promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel ;
  • renforcer la coopération ;
  • offrir à tous une éducation de qualité ;
  • construire des sociétés du savoir intégratrices ;
  • préserver le patrimoine culturel ;
  • mobiliser la volonté politique pour appliquer les acquis des sciences et technologies au développement durable.
Affiche officielle de la Journée internationale de la langue maternelle

L'ONU et le multilinguisme

Documents

 

Ressources

UNESCO

Portrait of an indigenous girl from the Andes.

Les ministres du gouvernement, les dirigeants autochtones et d'autres parties prenantes et experts ont adopté des recommandations pour un plan d'action mondial pour la Décennie des langues autochtones (2022-2032). La Déclaration de Los Pinos met l’accent sur les droits des peuples autochtones à la liberté d’expression, à l’éducation dans leur langue maternelle et à la participation à la vie publique en utilisant leurs langues, afin d’assurer la survie des langues autochtones.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.