Amina Mohammed speaks with Silvia Museiya

Femmes

L'action de l'ONU

Mécanismes internationaux et régionaux

La société civile mondiale et locale, les gouvernements nationaux, les tribunaux et institutions régionaux et les institutions internationales reconnaissent de plus en plus les droits des femmes par le biais d'instruments internationaux tels que la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), de mécanismes régionaux comme le Protocole à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique, ou les directives de l'Union européenne sur l’égalité entre les hommes et les femmes. D'autres mécanismes, tels que la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, traitent également des droits des femmes minoritaires.

Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes

Les 185 États Membres qui ont ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ont l'interdiction, en vertu des dispositions de la Convention, de pratiquer une discrimination directe et indirecte à l'égard des femmes en raison de leur sexe et de leur genre, tant en droit qu'en pratique, par des agents de l'État et des agents privés dans tous les domaines de leur vie. La Convention interdit la discrimination structurelle et la discrimination intersectionnelle, la première étant causée par la discrimination passée et les traditions culturelles, et la seconde par plusieurs motifs de discrimination qui se combinent et s'aggravent mutuellement, comme dans le cas de la discrimination fondée sur le sexe et la race à l'égard des femmes.

 

ONU Femmes

Pendant de nombreuses années, les Nations Unies ont été confrontées à de graves difficultés dans leurs efforts pour promouvoir l'égalité des sexes dans le monde, notamment un financement insuffisant et l'absence d'un moteur unique reconnu pour diriger les activités de l'ONU sur les questions d'égalité des sexes. En juillet 2010, l'Assemblée générale des Nations unies a créé ONU Femmes (A/RES/64/289), l'entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, afin de relever ces défis.

Toutes les questions relatives au développement humain et aux droits de l'homme ont une dimension de genre. ONU Femmes se concentre sur les domaines prioritaires qui sont fondamentaux pour l'égalité des femmes, et qui peuvent débloquer des progrès dans tous les domaines.

Conférences et sommets - Déclaration du millénaire

icon for MDG-3Les conférences et sommets historiques des Nations unies qui se sont tenus dans les années 1990 ont permis de dégager un consensus mondial sans précédent sur une vision commune du développement, qui a abouti à la Déclaration du millénaire adoptée lors du Sommet du millénaire en 2000.

Cette vision repose sur le principe que le cadre des droits de l'homme, y compris le droit au développement, constitue le fondement essentiel de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui ont placé la promotion de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes au troisième rang de leurs huit objectifs.

Objectifs de développement durable

icon for SDG-5 En 2015, les objectifs de développement durable (ODD) ont été adoptés par tous les États membres des Nations Unies.

Atteindre l'égalité des sexes et l'autonomisation de toutes les femmes et filles est le cinquième des 17 objectifs.

 

Où en sommes-nous ?

Malgré l'intersection cruciale de la discrimination à l'égard des femmes et du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l'intolérance qui y est associée, les efforts visant à relier ces mécanismes de droits de l'homme pour promouvoir les droits des femmes confrontées à des formes multiples de discrimination sont encore limités.