Des femmes travaillant dans une plantation de thé en Afrique.

Solutions climatiques

La COVID-19 a mis en exergue les conséquences de l’absence de progrès suffisants dans la réalisation des objectifs de développement durable et dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Nous n’en serions pas là si nous avions fait le nécessaire.

Si nous ne changeons pas de cap, selon le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, « nous risquons de ne plus être en mesure d’éviter les conséquences désastreuses pour les personnes et tous les écosystèmes qui nous font vivre ».

Tandis que nous sommes toujours aux prises avec la pandémie, l’ampleur de l’urgence climatique peut paraître décourageante. Que peut faire tout un chacun, ou même un pays dans son ensemble, pour relever ce défi ? La bonne nouvelle, c’est que les solutions existent !

Portrait of Mark Carney

Mark Carney : investir dans des solutions climatiques neutres en émissions crée de la valeur et procure des avantages

Dans un récent entretien, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour le financement de l’action climatique, Mark Carney, a expliqué que les financements privés s’alignaient de plus en plus avec l’objectif de parvenir à une absence d’émissions nettes de gaz à effet de serre. Il a également souligné que que les populations du monde entier devraient maintenir la pression en exigeant des mesures en faveur du climat.

Girls studying with a computer

Les femmes, agentes du changement

Le Secrétaire général de l’ONU a attiré l’attention sur la capacité toute particulière des femmes à « apporter des solutions », pour peu qu’on leur en donne les moyens. Dans les zones rurales et les pays et en développement, les femmes jouent un rôle important au sein des ménages, en s’occupant de leurs proches, en subvenant à l’alimentation et en générant des revenus pour la famille.

View of an archipielago in the Artic Ocean

Catastrophes, résilience et gestion des terres

Les communautés les plus pauvres, en particulier dans les zones rurales des pays en développement, sont moins bien équipées pour faire face à l’augmentation du nombre de catastrophes naturelles : les moyens de subsistance y sont alors mis en péril, dans des économies déjà fragiles, ce qui oblige nombre de leurs membres à quitter leurs foyers et peut même déclencher des conflits au sujet des terres et des ressources alimentaires.

Coastal view

Dispositifs d’alerte rapide

Les dispositifs d’alerte rapide comptent parmi les mesures d’adaptation aux changements climatiques et reposent sur des systèmes de communication intégrés permettant aux communautés de se préparer aux phénomènes climatiques dangereux. Un tel système, lorsqu’il est efficace, permet de sauver des vies et des emplois, des terres et des infrastructures, tout en œuvrant en faveur de la durabilité sur le long terme. 

Solar power panels generate energy for a newly renovated local administrative building

Emplois verts : la seule voie à suivre

Selon un rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT), 24 millions de nouveaux emplois seront créés à travers le monde d’ici à 2030. Des millions de personnes pourront donc échapper à la pauvreté et bénéficier de meilleurs moyens de subsistance.

Chimney of a manufacturing complex

Les villes et la pollution

Selon ONU-Habitat, les villes comptent pour 78 % de la consommation énergétique mondiale et produisent plus de 60 % des émissions de gaz à effet de serre.

Group of children planting trees

L’éducation est la clé de la lutte contre les changements climatiques

La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) attribue à ses États Parties la responsabilité de mener des campagnes d’éducation et de sensibilisation du public sur les changements climatiques.

Mangrove plantation on the Cajío coast in the province of Artesia.

Biodiversité et approches basées sur la nature

La COVID-19 — qui provient elle-même de la nature — a montré comment la santé humaine dépend étroitement de notre relation avec le monde naturel. Alors que le monde cherche à mieux se reconstruire après la crise actuelle, il est essentiel de préserver la biodiversité et d’investir dans des approches basées sur la nature.