Un thon sur une planche enroulé dans une ficelle.
Les espèces de thon représentent 20 % de la valeur de toutes les pêches et plus de 8 % de la production mondiale de produits de mer.
Photo :Engin_Akyurt / Pixabay

Le thon dans notre assiette est-il durable ?

Le thon en conserve a été plébiscité dans les garde-manger pendant la pandémie. Mais, quelles que soient les particularités du marché dues à la pandémie, on ne peut ignorer que, depuis longtemps, ce produit est en quelque sorte victime de son succès nutritionnel. Le thon et les espèces apparentées sont riches en Oméga-3 et contiennent entre autres des minéraux, des protéines et de la vitamine B12.

C’est bien en raison de ces incroyables qualités que le thon fait face aujourd’hui à une demande de plus en plus massive. D’après les dernières estimations, 33,3 pour cent des stocks des sept principales espèces de thon étaient exploités à un niveau biologiquement non durable.

Afin de sensibiliser le public à la valeur de ce poisson et à la nécessité d’en assurer la conservation à long terme, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 2 mai Journée mondiale du thon dans une résolution adoptée en 2016.

Depuis lors, cette journée encourage la communauté internationale à utiliser les stocks de thon de manière durable, en tirant la sonnette d’alarme sur les conséquences néfastes que son déclin apporterait non seulement à la biodiversité mais aussi aux communautés du monde entier.

De nombreux pays sont en effet fortement tributaires des ressources thonières pour la sécurité alimentaire et la nutrition, le développement économique, l'emploi, les recettes publiques, les moyens de subsistance, la culture et les loisirs.

 

Logo de l'Année internationale de la pêche et de l'aquaculture artisanales 2022

Une année pour reconnaître l'importance la pêche artisanale

Célébrons l'Année internationale de la pêche et de l'aquaculture artisanales en honorant les pêcheurs, pisciculteurs et travailleurs du secteur artisanal et à petite échelle.  Tous ces acteurs contribuent à notre alimentation grâce à des techniques responsables et durables, y compris la filière thonière. Faites-vous le relais et partagez ! #IYAFA2022 #PêcheAquacultureArtisanales

La situation à l’heure actuelle

Plus de 7 millions de tonnes de thonidés et espèces apparentées sont capturées chaque année. Les thons grands migrateurs, et les espèces apparentées, représentent 20% de la valeur marchande de toutes les pêches de capture marines et plus de 8% de la production mondiale de produits de mer. Ces poissons jouent ainsi un rôle critique au niveau du développement durable, de la sécurité alimentaire, des opportunités économiques et des moyens de subsistance pour les populations du monde entier.

L'importance du thon est vitale et il est nécessaire d'arrêter la surpêche.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) constate que la demande du marché pour le thon reste élevée et que la surcapacité des flottilles thonières persiste aussi.

Face au déclin des stocks de thonidés résultant de la surpêche dans les océans, le Conseiller juridique des Nations Unies souligne l'importance cruciale de la mise en œuvre effective du cadre juridique international, tel que reflété dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Cette convention a été renforcée à plusieurs niveaux, notamment par le Code de conduite pour une pêche responsable, par l'Accord des Nations Unies sur la pêche et les stocks de poissons, avec les recommandations de sa deuxième Conférence d'examen, mais aussi par les résolutions annuelles de l'Assemblée générale sur la pêche durable et par d'autres efforts déployés par la communauté internationale aux niveaux mondial, régional et national.

À l'heure actuelle, plus de 96 pays sont impliqués dans la conservation et la gestion du thon qui a une valeur annuelle de près de 10 milliards de dollars américains. Certains programmes de la FAO ont de plus commencé à donner des résultats positifs en réduisant la surpêche. Ce n’est cependant qu’en redoublant d’efforts que nous pourrons finalement parvenir à une gestion durable de ces ressources. Notre survie dépend aussi de celle des autres espèces, et aujourd’hui plus que jamais nous devons ajuster nos modes de vie pour qu’ils soient en harmonie avec la nature.

Le saviez-vous ?

  • Le thon et les espèces apparentées comprennent environ 40 espèces présentes dans les océans Atlantique, Indien et Pacifique et en mer Méditerranée.
  • Les espèces de thon représentent 20% de la valeur de toutes les pêches de capture marines et plus de 8% de la production mondiale de produits de mer.
  • D’après les estimations, 33,3 pour cent des stocks des sept principales espèces de thon étaient exploités à un niveau biologiquement non durable en 2017.
Tuna fishing

Entre 2014 et 2019, le nombre des principaux stocks de thon faisant l'objet d'une surpêche est passé de 13 à 5. Ce qui signifie que huit stocks de poisson se reconstituent et atteindront un niveau salutaire. Pour y arriver, le Programme ZHJN des Océans communs a réuni des scientifiques, experts et spécialistes des pêches afin de développer des stratégies et des procédures pour un pêche au thon plus durable. En savoir plus sur le programme

A man shows a bucket full of tuna

La Conférence sur les océans (Lisbonne, 27 juin - 1er juillet 2022), organisée conjointement par les Gouvernements kenyan et portugais, se tient à un moment critique où le monde renforce ses efforts pour se mobiliser, créer des solutions et les mettre en œuvre pour réaliser les 17 objectifs de développement durable à l’horizon 2030. La question de la pêche, parmi de nombreux autres thèmes liés à la durabilité des océans, y sera examinée.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.