Deux femmes souriantes, dossiers en mains, à l'extérieur d'un bâtiment.
En 2010, les femmes représentaient 69 des 249 candidats élus au parlement afghan. Certaines de ces parlementaires de la Chambre basse afghane arrivent à la cérémonie d'inauguration à Kaboul. Photo ONU/Eric Kanalstein

COVID-19 : le rôle du parlement est plus que jamais essentiel

Face à la pandémie de COVID-19, les parlements sont soumis aux mêmes mesures de santé publique et de distanciation sociale que les écoles, les lieux de culte ou les entreprises. Pourtant, en temps de crise, le rôle du parlement est plus que jamais essentiel car il consiste à adopter des lois d'urgence, à allouer des ressources et à contrôler l'action du gouvernement. L'Union interparlementaire (UIP) soutient les parlements pendant la pandémie dans leurs efforts pour promouvoir le dialogue politique et pour assurer la continuité des pratiques démocratiques.

L'action des parlements

Le parlement incarne la démocratie. C'est l'institution centrale par laquelle la volonté du peuple s'exprime, où les lois sont adoptées et à qui le gouvernement rend des comptes. Ils veillent à ce que les politiques bénéficient à tous, en particulier aux plus vulnérables, en adoptant des lois, par exemple, sur la violence contre les femmes et en garantissant l'égalité d'accès aux soins de santé. Les parlements établissent également un lien entre les ordres du jour internationaux et nationaux, en veillant à ce que les gouvernements mettent en œuvre les traités et accords internationaux auxquels ils adhèrent. Ils jouent un rôle essentiel dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'UIP travaille en étroite collaboration avec eux pour les aider à renforcer leurs capacités.

Dans les pays sortant d'un conflit, des parlements robustes rendent possible une transition pacifique vers une démocratie efficace, en apaisant les divisions de la société grâce au dialogue et à la coopération.

Historique

La Journée internationale du parlementarisme a été célébrée pour la première fois le 30 juin 2018. Cette date fait référence à la création de l'Union interparlementaire il y a plus d'un siècle, le 30 juin 1889. Cette Journée permet de mettre en lumière le rôle des parlements à travers le monde, mais également de faire le point sur les défis auxquels ceux-ci sont confrontés.

En mai 2018, l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution A/RES/72/278, a rappellé que les parlements nationaux ont un rôle et une responsabilité à exercer en ce qui concerne les plans et stratégies nationaux ainsi que le renforcement de la transparence et de l'application du principe de responsabilité aux échelons mondial et national, décidant dans la foulée de célébrer, le 30 juin de chaque année la Journée internationale du parlementarisme.

Les parlements et les Nations Unies

Selon le rapport du Secrétaire général sur l'interaction entre l'Organisation des Nations Unies, les parlements nationaux et l'UIP, les États Membres encouragent les parlementaires et les organisations parlementaires à participer de plus en plus aux activités de l'ONU. En effet, il est admis que lorsque les parlementaires s'acquittent de leurs fonctions sans privilégier quiconque, de façon responsable et avec efficacité et coopèrent étroitement avec l'ONU, celle-ci est en mesure de travailler plus étroitement avec les populations du monde, ce qui a pour effet de faciliter la communication de leurs préoccupations et aspirations à l'Organisation. Cela s'explique par le fait que les parlements sont idéalement placés pour mettre en concordance les programmes nationaux et internationaux. Les parlements peuvent adopter des lois tendant à donner effet à des engagements internationaux, ainsi que des budgets favorisant l'exécution de ces engagements et soumettre les gouvernements à l'obligation de rendre des comptes sur le respect des promesses qu'ils font à la communauté internationale et à leurs propres populations. 

Les organisations parlementaires jouent un rôle de premier plan dans la promotion de la participation des parlements aux processus et activités de l'ONU. Organisation mondiale des parlements, l'UIP met en relation les parlements nationaux afin d'accroître la transparence, le respect du principe de responsabilité et la participation au niveau mondial. Aux côtés d'autres organisations parlementaires, elle coopère avec l'ONU à des activités intéressant un large éventail de questions, notamment la paix et la sécurité, les droits humains et le développement durable.

Les parlements et les objectifs de développement durable (ODD)

Le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable (ODD) sont le résultat d’un vaste processus de consultation et de négociation qui aura duré plusieurs années. L'UIP, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), les parlements nationaux et des centaines de parlementaires ont joué un rôle très actif tout au long de ce processus et ont largement plaidé pour inscrire dans le programme des objectifs sur la gouvernance démocratique.  

Les ODD comportent un objectif qui vise spécifiquement à « promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous ». Deux cibles de cet objectif renvoient au rôle des parlements : la cible 16.6 (Mettre en place des institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux) et la cible 16.7 (Faire en sorte que le dynamisme, l’ouverture, la participation et la représentation à tous les niveaux caractérisent la prise de décisions).

António Guterres

Alors que le monde répond à la pandémie, nous constatons l’importance cruciale de systèmes de santé adéquats, de réseaux de sécurité sociale solides et d’une croissance économique équitable qui génère des emplois décents ».

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

Le saviez-vous ? 

  • Tous les pays du monde ont un parlement. 
  • Les systèmes parlementaires se divisent en deux catégories : bicaméraux et monocaméraux.
  • Sur 193 pays dans le monde, 79 sont bicaméraux et 114 monocaméraux, soit un total de 272 chambres parlementaires comprenant plus de 46 000 membres.
  • 25 % des parlementaires dans le monde sont des femmes.
  • 28.1 % des parlementaires dans le monde ont moins de 45 ans.
Logo textuel : les parlements face à la pandémie

Comment la pandémie de COVID-19 change-t-elle la façon dont les parlements fonctionnent ? Quels sont les parlements qui continuent de siéger ? Comment les parlements contribuent-ils à la mise en œuvre des mesures sanitaires d'urgence recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé ? L'Union interparlementaire (UIP) a répertorié un certain nombre de mesures prises dans le monde entier, dans le but de faire connaître des pratiques parlementaires et de faciliter la communication interparlementaire. 

 

Les anciennes ministres françaises Najat Vallaud-Belkacem et Marisol Touraine au parlement.

L'Union interparlementaire (UIP) recueille des données sur les femmes en politique depuis les années 1970, époque où la question de la participation des femmes aux processus décisionnels était peu prise en compte. Ses vastes bases de données sur les femmes en politique recensent les femmes dans les parlements nationaux et les assemblées parlementaires régionales. Elles fournissent des données comparatives par pays, ainsi que des moyennes mondiales et régionales actuelles.

 Illustration : perspective du bâtiment du Secrétariat de l‘ONU et titre, les journées internationales.

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.