Bulles de dialogues de différentes couleurs
Le discours de haine incite à la violence et sape la cohésion sociale et la tolérance.
Photo :#Nonalahaine

La haine est un danger pour tout le monde - et donc la combattre doit être un travail pour tout le monde. »

António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Le discours de haine, un phénomène en augmentation

Le discours de haine est en augmentation dans le monde entier et peut inciter à la violence, saper la cohésion sociale et la tolérance, et causer des dommages psychologiques, émotionnels et physiques aux personnes touchées.

Le discours de haine n'affecte pas seulement les individus et les groupes spécifiques ciblés, mais les sociétés dans leur ensemble.

L'effet dévastateur de la haine n'est malheureusement pas nouveau. Cependant, son ampleur et son impact sont aujourd'hui amplifiés par les nouvelles technologies de communication, à tel point que le discours de haine est devenu l'une des méthodes les plus fréquentes de diffusion à l'échelle mondiale de la rhétorique et des idéologies qui divisent. S'il n'est pas maîtrisé, le discours de haine peut même nuire à la paix et au développement, car il jette les bases de conflits et de tensions, ainsi que de violations des droits de l'homme à grande échelle.

Contexte

En juillet 2021, l'Assemblée générale des Nations Unies a souligné les préoccupations mondiales concernant « propagation et la prolifération exponentielles des discours de haine » dans le monde et a adopté une résolution sur la « promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance ».

Cette résolution reconnait la nécessité de lutter contre la discrimination, la xénophobie et les discours de haine et appelle tous les acteurs pertinents - et notamment les États - à accroitre leurs efforts pour lutter contre ce phénomène, conformément au droit international des droits de l'homme.

Cette résolution proclame le 18 juin Journée internationale de la lutte contre les discours de haine, qui sera célébrée pour la première fois en 2022.

Pour cette observance, les Nations Unies invitent les gouvernements, les organisations internationales, les groupes de la société civile et les individus à organiser des événements et des initiatives de promotion des stratégies permettant d'identifier et de lutter contre les discours de haine. Le Président de l'Assemblée générale a convoqué une réunion informelle de haut-niveau pour la première célébration de la Journée internationale, le 20 juin 2022 à 10 heures (heure de New York) dans la salle de l'Assemblée générale à New York.

Que ce soit en tant qu'États membres, secteur privé, médias et sociétés Internet, chefs religieux, éducateurs, acteurs de la société civile, personnes touchées par le discours de haine, jeunes ou simplement en tant qu'individu, nous avons tous le devoir moral de dénoncer fermement les instances du discours de haine et jouons un rôle crucial dans la lutte contre ce fléau.

Origines

Le discours de haine n'est pas seulement un déni des valeurs essentielles des Nations Unies, c'est aussi un phénomène est en totale contradiction avec les principes et objectifs fondamentaux de la Charte des Nations Unies, tels que le respect de la dignité humaine, l'égalité et la paix.

La promotion des droits de l'homme et la lutte contre la haine sont au cœur de la mission de l'Organisation et les Nations Unies ont le devoir de faire face au problème mondial du discours de haine à chaque instant.

L'impact du discours de haine touche à de nombreux domaines d'intervention existants des Nations Unies : de la protection des droits de l'homme à de la prévention des atrocités criminelles, en passant par le maintien de la paix, la réalisation de l'égalité des sexes et le soutien des enfants et des jeunes.

La Journée internationale de la lutte contre les discours de haine est une initiative qui se base sur la Stratégie et le plan d'action des Nations Unies pour la lutte contre les discours de haine lancé le 18 juin 20219. Cette première initiative à l'échelle du système des Nations Unies conçue pour lutter contre le discours de haine fournit un cadre essentiel sur la manière dont l'Organisation peut soutenir et compléter les efforts des États.

La stratégie met l'accent sur la nécessité de lutter contre la haine de manière globale et dans le plein respect de la liberté d'opinion et d'expression, tout en travaillant en collaboration avec les parties prenantes concernées, notamment les organisations de la société civile, les médias, les entreprises technologiques et les plateformes de médias sociaux.

#Nonalahaine

illustration d'une personne se noyant dans des bulles de dialogue

 

Le site #Nonalahaine présente l'action des Nations Unies face au phénomène mondial du discours de haine, ainsi que les ressources disponibles pour y répondre efficacement.

Événement

Lutter contre les discours de haine : perspectives mondiales

Un événement virtuel pour reconnaître le rôle significatif de l'enseignement supérieur et des universitaires dans les efforts mondiaux pour promouvoir la dignité humaine et l'inclusion à une époque où la diffusion de la haine est alarmante et en hausse.

Date: Jeudi 16 juin 2022

Heure : 9 h 00 - 10 h 30 (heure de New York)

Inscriptions

Rencontre de haut niveau pour la première célébration

Le Royaume du Maroc et l'Office des Nations Unies pour la prévention du génocide ont l'honneur de vous inviter à un événement de haut niveau pour marquer la célébration de la 1ère Journée internationale de lutte contre le discours de haine, avec pour thème : « Le rôle de l'éducation pour s'attaquer aux racines du discours de haine et faire progresser l'inclusion, la non-discrimination et la paix »

Date: Vendredi 17 juin 2022

Heure : 15 h. - 17 h. (heure de New York)

Retransmis sur la Web-télé des Nations Unies.

Voir le programme

 

Rencontre informelle de haut niveau

Date: Lundi 20 juin 2022

Lieu : Salle de l'Assemblée générale

Heure : 10 heures (heure de New York)

Retransmis sur la Web-télé des Nations Unies.

Voir l'annonce

Ressources

Le discours de haine dans le monde

Portrait of the Special Adviser

Pour prévenir les atrocités criminelles, il est extrêmement important de comprendre leurs causes profondes. Les crimes, tels que le génocide et les crimes contre l'humanité, ne sont pas des actes spontanés. Ils se développent comme un processus au fil du temps, au cours duquel il peut être possible d'identifier des signes avant-coureurs, y compris des discours de haine ciblant des groupes spécifiques. Par conséquent, le Bureau de la Conseillère spéciale pour la prévention du génocide est le point focal pour la mise en œuvre de la Stratégie des Nations Unies contre le discours de haine.

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.