#NonÀLaHaine

Le discours de haine, un phénomène en augmentation partout dans le monde

Le discours de haine incite à la violence et sape la cohésion sociale et la tolérance. L'effet dévastateur de la haine n'est malheureusement pas nouveau. Cependant, son ampleur et son impact sont aujourd'hui amplifiés par les nouvelles technologies de communication, au point que le discours de haine - y compris en ligne - est devenu l'une des méthodes les plus fréquentes pour propager une rhétorique et des idéologies qui divisent à l'échelle mondiale, et menacer la paix.

L'ONU a une longue histoire de mobilisation du monde contre la haine de toutes sortes pour défendre les droits de l'homme et faire progresser l' état de droit. L'impact du discours de haine touche à de nombreux domaines d'intervention existants des Nations Unies : de la protection des droits de l'homme à de la prévention des atrocités criminelles, en passant par le maintien de la paix, la réalisation de l'égalité des sexes et le soutien des enfants et des jeunes.

Parce que la lutte contre la haine, la discrimination, le racisme et les inégalités est au cœur des principes et du travail des Nations Unies, l'Organisation s'efforce de lutter contre le discours de haine à chaque instant. Ce principe est inscrit dans la Charte des Nations Unies, dans le cadre international des droits de l'homme et dans les efforts mondiaux pour atteindre les Objectifs de développement durable.

La haine est un danger pour tout le monde – et donc la combattre doit être un travail pour tout le monde. »

ANTÓNIO GUTERRES
Secretary-General Portrait

Stratégie et plan d'action des Nations Unies pour la lutte contre les discours de haine

icon for SDGs

En réponse aux tendances alarmantes d'augmentation de la xénophobie, du racisme et de l'intolérance, des violences misogynes, de l'antisémitisme et de la haine à l'égard des musulmans partout dans le monde, le Secrétaire général António Guterres a lancé la Stratégie et plan d'action des Nations Unies pour la lutte contre les discours de haine le 18 juin 2019. Cette première initiative à l'échelle du système des Nations Unies conçue pour lutter contre le discours de haine fournit un cadre essentiel sur la manière dont l'Organisation peut soutenir et compléter les efforts des États. La stratégie met l'accent sur la nécessité de lutter contre la haine de manière globale et dans le plein respect de la liberté d'opinion et d'expression, tout en travaillant en collaboration avec les parties prenantes concernées, notamment les organisations de la société civile, les médias, les entreprises technologiques et les plateformes de médias sociaux.

Journée internationale de la lutte contre les discours de haine

Marquant une étape importante dans la lutte contre les discours de haine, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution intitulée « Lutte contre les discours de haine : promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance ». Par cette résolution, le 18 juin a été proclamé Journée internationale de la lutte contre les discours de haine, dont la première célébration se déroulera en 2022.