Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme 2021

Bannière Web de la Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme 2021

La pandémie COVID-19 a révélé et accentué les inégalités dans le monde, notamment les disparités en termes de revenus, de répartition des richesses, d'accès aux soins de santé, de protection législative et d'inclusion dans la vie politique. Les personnes atteintes d'autisme sont depuis longtemps confrontées à une série d’inégalités, qui ont été exacerbées par le contexte sanitaire. Leur situation sur le marché de l’emploi s’est encore aggravée. Elle est la conséquence de pratiques d’embauche discriminatoires connues depuis longtemps et d’environnements de travail où les obstacles pour les personnes autistes sont de taille. Ces pratiques contribuent aux situations de chômage et de sous-emploi que connaissent la plupart des adultes autistes.

Les objectifs de développement durable (ODD), adoptés en 2015 par les Nations Unies, nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté et aux inégalités. L’objectif 8 vise à promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous, y compris les jeunes et les personnes qui vivent avec un handicap. L’Article 27 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées reconnaît aux personnes handicapées, sur la base de l’égalité avec les autres,  «   le droit au travail, notamment à la possibilité de gagner leur vie en accomplissant un travail librement choisi ou accepté sur un marché du travail et dans un milieu de travail ouverts, favorisant l’inclusion et accessibles aux personnes handicapées ».

Certains employeurs ont mis en place des programmes d’emploi inclusifs, qui accueillent les personnes concernées par un diagnostic d'autisme ou par d’autres troubles connexes, tels que les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Ces personnes sont souvent considérées comme des personnes dites « neurodivergentes ». Sur la base de l'expérience acquise grâce à ces programmes, un nombre croissant d'entreprises mettent désormais en place des modèles de bonnes pratiques afin de rendre le lieu de travail et les pratiques d'embauche plus inclusives, d’être socialement responsables et de pouvoir bénéficier d’un vivier de talents plus diversifié.

La pandémie a eu des conséquences réelles sur la mise en place de ces nouveaux modèles, à l’heure où l'économie mondiale connaît l’une des pires récessions économiques depuis la grande dépression et la perte de centaines de millions d'emplois. Dans le même temps, des nouvelles méthodes de travail, notamment le travail à distance et l'utilisation des technologies, offrent de nouvelles possibilités pour les personnes autistes qui pouvaient avoir des difficultés à s'épanouir dans des environnements de travail traditionnels.

Ces différentes questions ont été abordées lors de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme en 2021, lors de tables rondes auxquelles ont participé des personnes atteintes du spectre de l'autisme ayant fait face à ces défis ou qui ont rencontré de nouvelles possibilités sur le marché de l'emploi.

Telle qu'elle a été présentée lors de la célébration de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme par l'ONU en 2015, la mission de la Fondation Specialisterne est de tirer parti des connaissances acquises grâce à l'emploi de personnes autistes, afin de soutenir la création d'emplois significatifs et épanouissants pour un million de personnes et atteindre l'égalité des chances pour tous sur le marché du travail.

Message du Secrétaire général de l'ONU

Lorsque nous garantissons les droits des personnes en situation de handicap, dont celles qui vivent avec l’autisme, nous nous rapprochons des valeurs et des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies. La Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap vise à opérer un changement fondamental et durable dans tous les domaines d’action de l’Organisation. Feuille de route complète, elle a pour ambition de garantir que le système des Nations Unies soit apte à inclure le handicap, au Siège comme sur le terrain.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.