https://library.un.org/fr/content/index-des-actes-0

Présidents précédents

52e session : Hennadiy Udovenko

Portrait de Hennadiy Udovenko, Président de la 52e session de l'Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Milton Grant

Hennadiy Udovenko a été élu Président de la 52e session de l'Assemblée générale des Nations Unies le 16 septembre 1997. Il occupait le poste de ministre des affaires étrangères de l'Ukraine.

Hennadiy Udovenko a présidé la 52e session de l'Assemblée générale du 16 septembre 1997 au 8 septembre 1998.

Aussi le 9 septembre 1998, l'Assemblée générale a élu 21 vice-présidents de la 52e session :

Ci-dessous vous trouvez la documentation de la 52e session de l'Assemblée générale disponible en français. Pour consulter la documentation complète, vous pouvez visiter le site en anglais.

Priorités

Dans son allocution inaugurale, le Présiden M. Udovenko, a dit que les Nations Unies ont fait face, ces derniers temps, à de sévères critiques, dont certaines ne sont pas toujours injustifiées. Mais par définition, l'Organisation demeure l'unique mécanisme international capable de relever les nouveaux défis et de régler les problèmes liés au maintien de la paix, à la promotion du développement durable, aux droits de l'homme, au droit international, au désarmement, à la prévention du crime et à la lutte contre le terrorisme international. Les critiques doivent céder la place à un travail constructif visant à réformer l'ensemble des Nations Unies.

M. Udovenko a déclaré que le programme de réforme présenté par le Secrétaire général constitue le fondement des délibérations futures et a affirmé qu'il apportera son soutien à tous les efforts visant à faciliter le processus de réforme et à réaliser un large consensus sur cette question. Il a estimé que l'heure était venue de révéler et d'exploiter pleinement le potentiel de l'Assemblée générale et a appelé à la mise en oeuvre au cours de la présente session des recommandations du Groupe de travail de l'Assemblée générale sur le renforcement du système des Nations Unies.

Durant les douze prochains mois, a-t-il reconnu, l'Assemblée générale devra s'occuper d'un vaste ordre du jour qui couvre une large étendue de questions, économiques, politiques, sociales, de désarmement et humanitaires, aussi bien que légales, administratives et budgétaires.

L'Assemblée en un clic

Documents clés

Ressources