Illustration d'ouvriers sur un chantier ainsi qu'une femme tenant une pelle
Photo :Illustration © Sadek Ahmed

Réaliser la justice sociale par l'emploi formel

Plus de 60 % de la population active mondiale, soit 2 milliards de femmes, d'hommes et de jeunes, gagnent leur vie dans l'économie informelle. La pandémie de COVID-19 a mis en lumière la vulnérabilité des travailleurs de l'économie informelle. Ces derniers, qui ne bénéficient souvent d'aucune forme de protection sociale ou d'avantages liés à l'emploi, sont deux fois plus susceptibles d'être pauvres que les travailleurs formels. La plupart des gens entrent dans l'économie informelle non pas par choix, mais en raison du manque d'opportunités dans l'économie formelle.

Promouvoir la transition vers l'emploi formel est une condition nécessaire pour réduire la pauvreté et les inégalités, faire progresser le travail décent, accroître la productivité et la durabilité des entreprises et élargir le champ d'action des pouvoirs publics, notamment en temps de crise. Dans le contexte de la crise de la COVID-19, cette transition revêt également une importance particulière.

La formalisation résulte d'un processus complexe et progressif. Dans le cadre de ce processus, des statistiques fiables et pertinentes sont nécessaires pour mieux comprendre les caractéristiques et les moteurs de l'économie informelle, et suivre les progrès vers la formalisation. De nombreux pays utilisent les nouvelles technologies pour faciliter la transition de l'emploi informel vers l'emploi formel grâce à des outils de E-formalisation, tels que des systèmes de bases de données électroniques pour une identification correcte de l'emploi et un accès plus large aux technologies de l'information et au commerce électronique.

Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et le rapport du Secrétaire général sur Notre programme commun, reconnaissent la transition vers le formel comme une priorité. Le rapport demande également que des feuilles de route soient établies pour intégrer les travailleurs et les entreprises informels dans les économies formelles, afin de bénéficier de la pleine participation des femmes à la main-d'œuvre, et de réduire les inégalités de manière plus générale. Dans le cadre d'un nouvel accord de partenariat entre l'OIT et le PNUD, les deux organisations ont convenu d'entreprendre une programmation conjointe pour générer des voies vers la formalité, qui soutiendra également l'Accélérateur mondial pour l'emploi et la protection sociale pour une transition juste

 

Qu’est-ce que la justice sociale ?

La justice sociale est fondée sur l’égalité des droits pour tous les peuples et la possibilité pour tous les êtres humains sans discrimination de bénéficier du progrès économique et social partout dans le monde. Promouvoir la justice sociale ne consiste pas simplement à augmenter les revenus et à créer des emplois. C’est aussi une question de droits, de dignité et de liberté d’expression pour les travailleurs et les travailleuses, ainsi que d’autonomie économique, sociale et politique.

Le 10 juin 2008, l’Organisation internationale du Travail a adopté à l’unanimité la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable. La Déclaration de 2008 est l’expression de la vision contemporaine de la mission de l’OIT à l’ère de la mondialisation. Cette importante déclaration est le résultat de consultations tripartites engagées entre les représentants des gouvernements et des organisations d’employeurs et de travailleurs de 182 États Membres.

La Déclaration établit un nouveau fondement essentiel pour les efforts en vue de promouvoir et réaliser la justice sociale grâce à l’Agenda pour le travail décent et ses quatre piliers – emploi, protection sociale, dialogue social, et droits et principes fondamentaux au travail.

La mondialisation et l’interdépendance offrent, grâce aux échanges commerciaux, aux investissements et aux flux de capitaux ainsi qu’aux progrès technologiques, y compris les technologies de l’information, de nouvelles possibilités pour la croissance de l’économie mondiale et le développement ainsi que pour l’amélioration du niveau de vie dans le monde entier, mais que d’importants problèmes demeurent, à savoir l'insécurité, la pauvreté, l'exclusion et les inégalités au sein des sociétés et entre elles, et que les pays en développement et quelques pays en transition continuent d’avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans l’économie mondiale et à y participer pleinement.

L'Assemblée générale des Nations Unies considère que le développement social et la justice sociale sont indispensables à l’établissement et au maintien de la paix et de la sécurité entre les nations et en leur sein même, et qu’inversement il ne saurait y avoir ni développement social ni justice sociale si la paix et la sécurité ne sont pas instaurées et si tous les droits de l’homme et libertés fondamentales ne sont pas respectés. Une croissance économique générale et soutenue, s’inscrivant dans le contexte d’un développement durable, est indispensable à la pérennité du développement social et de la justice sociale.

Le 26 novembre 2007, l'Assemblée générale a déclaré que la Journée mondiale de la justice sociale serait célébrée chaque année, le 20 février, à partir de sa soixante-troisième session.

Événement 2022 en ligne

une femme travaillant dans une usine

21 février 2022, de 13h15 à 14h30 (EST)

Inscrivez-vous

La Mission permanente de la République kirghize auprès des Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement et l'Organisation internationale du travail (OIT) vous invitent à un événement virtuel pour commémorer la Journée mondiale de la justice sociale 2022 sur le thème « Réaliser la justice sociale par l'emploi formel ». 

Téléchargez l'affiche

 

Emploi et questions sociales dans le monde 2021

Ces dix dernières années, les plateformes numériques de travail ont été multipliées par cinq à travers le monde, affirme la nouvelle édition du rapport Emploi et questions sociales dans le monde 2021 publié par l’OIT. Une telle croissance souligne la nécessité d’une concertation politique au niveau international et d’une coopération dans le domaine de la réglementation afin d’offrir des possibilités d’emplois décents et de favoriser le développement d’entreprises durables de manière plus importante.

Une couple d'agriculteurs dans un champ

Une hausse du chômage est prévue pour les deux prochaines années mais ce n'est qu'une partie du problème. Regardez la vidéo « Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2020 : Le rapport en bref ».

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.