La police de la MINUAD (Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour) organise des cours d'anglais pour des femmes déplacées à El Fasher, au Soudan. Photo ONU/Albert González Farran

Messages 2022

Secrétaire général des Nations Unies

Aujourd’hui, nous honorons les plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi dans les rangs des Casques bleus des Nations Unies depuis 1948.

Nous rendons hommage aux près de 4 200 héros et héroïnes qui ont sacrifié leur vie pour défendre la paix.

Et nous nous remémorons cette vérité séculaire : la paix ne peut jamais être tenue pour acquise. 

Elle est l’objectif ultime.

Nous sommes profondément reconnaissants aux 87 000 membres du personnel civil, militaire et de police qui, sous la bannière de l’ONU, œuvrent aujourd’hui à asseoir la paix dans le monde.

Ils font face à des défis colossaux. La multiplication des violences à leur égard a rendu leur travail encore plus dangereux. Les restrictions dues à la pandémie l’ont rendu plus difficile. Mais les Casques bleus continuent d’endosser avec honneur leur rôle de partenaires pour la paix.

Cette année, nous mettons l’accent sur le pouvoir extraordinaire des partenariats.

Nous le savons : la paix s’obtient lorsque les gouvernements et les sociétés unissent leurs forces pour régler les différends par le dialogue, instaurer une culture de la non-violence et protéger les plus vulnérables.

Partout dans le monde, les Casques bleus travaillent main dans la main avec les États Membres, la société civile, le personnel humanitaire, les médias, les populations qu’ils servent et bien d’autres, pour promouvoir la paix, protéger les civils, défendre les droits humains et l’état de droit et améliorer la vie de millions de personnes.

Aujourd’hui et chaque jour, nous saluons le dévouement avec lequel ils aident les sociétés à se détourner des conflits et à s’engager sur la voie d’un avenir plus pacifique et prospère, pour tous et toutes.

Nous leur sommes à jamais redevables.

Partout dans le monde, les Casques bleus travaillent main dans la main avec les États Membres, la société civile, le personnel humanitaire, les médias, les populations qu’ils servent et bien d’autres, pour promouvoir la paix, protéger les civils, défendre les droits humains et l’état de droit et améliorer la vie de millions de personnes. »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres António Guterres

Secrétaire général adjoint aux opérations de paix

Plus d'un million de femmes et d'hommes ont servi comme Casques bleus des Nations Unies dans le monde.

Animés par un engagement commun en faveur de la paix, ils ont fait preuve d'un véritable professionnalisme et de courage en surmontant d'immenses défis pour aider à mettre fin aux conflits et à construire la paix au cours des 74 dernières années.

Aujourd'hui est la Journée internationale des Casques bleus de l'ONU.

C'est l'occasion de remercier tout notre personnel civil et en uniforme pour leur service et leur sacrifice.

L’occasion aussi de se souvenir et d’honorer les plus de 4000 Casques bleus qui ont malheureusement perdu la vie pour la cause de la paix.

Partout dans le monde, les Casques bleus continuent de travailler dans des conditions très difficiles et dangereuses.

Leur sûreté et leur sécurité restent notre priorité absolue alors qu'ils continuent de faire face à la COVID-19, à des situations politiques et sécuritaires complexes et en évolution rapide, et à la menace croissante posée par la mésinformation et la désinformation, qui mettent également en danger les communautés qu'ils servent.

Malgré ces défis, notre personnel persévère.

Nous ne sommes pas seuls dans cette entreprise.

À nos côtés, dans la poursuite collective de la paix, se trouvent des leaders communautaires, des femmes et des jeunes, les membres de la société civile, des gouvernements hôtes, des pays contributeurs de troupes et de police, des États membres, ainsi que de nombreuses autres parties prenantes régionales et internationales.

Nous les remercions de leur soutien en commémorant cette journée sous le thème « Ensemble pour la paix : le partenariat, clé du progrès ».

Seuls, nous ne pourrons jamais réussir.

Mais ensemble, nous sommes forts et construisons des vies meilleures.

Alors, je vous invite à vous joindre au maintien de la paix des Nations Unies, pour agir ensemble pour la paix et contribuer au progrès et à la prospérité pour toutes et tous.

Seuls, nous ne pourrons jamais réussir. Mais ensemble, nous sommes forts et construisons des vies meilleures. »

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix António Guterres