Italiano

Les États Membres de l'ONU font un pas de plus vers des voies nationales pour les systèmes alimentaires nécessaires d'ici 2030 avant le pré-sommet des systèmes alimentaires de l'ONU à Rome. 

15 juillet 2021, NAIROBI – Plus de 130 gouvernements font des systèmes alimentaires une priorité absolue dans le contexte de la pandémie et s'engagent dans un programme sans précédent de Dialogues en vue du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en septembre.

Les dialogues, auxquels participent des milliers de personnes dans le monde entier, ont lieu alors que l'impact de COVID-19 sur les systèmes alimentaires est mis à nu. Le rapport 2021 sur l'état de l'insécurité alimentaire (SOFI), récemment publié, a révélé que 118 millions de personnes supplémentaires sont confrontées à la faim à cause de la pandémie.  

Les Dialogues des États membres, organisés par les organisateurs des Dialogues nationaux, donnent aux gouvernements l'occasion de s'engager avec des acteurs de tous les secteurs et de toutes les disciplines pour façonner des voies vers des systèmes alimentaires durables, résilients et équitables.

"C'est une mise en accusation de l'ensemble de nos systèmes alimentaires - de la production à la distribution et à l'élimination - qu'en 2020, pas moins de 811 millions d'hommes, de femmes et d'enfants n'aient pas mangé à leur faim", a déclaré le Dr Agnes Kalibata, envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sommet sur les systèmes alimentaires de 2021.

"La faim à cette échelle est le symptôme d'un système alimentaire dysfonctionnel qui plie sous la pression et abandonne d'abord les plus vulnérables. Nous avons besoin d'une transformation systémique, et c'est l'objectif du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires, mais il appartiendra aux États membres d'ouvrir la voie aux changements dont nous avons besoin de toute urgence." 

Les équipes chargées de convoquer les Dialogues nationaux jouent un rôle essentiel en permettant aux parties prenantes nationales de s'asseoir à la table, en établissant des liens avec celles des autres domaines de travail pour préparer le sommet.

 

Les résultats des premiers Dialogues des États membres, organisés dans 40 pays et réunissant plus de 15 000 personnes, donnent un premier aperçu de la dynamique impulsée par les pays. Le caractère inclusif et la diversité des Dialogues sont évidents, avec des participants allant d'écoliers en Asie, d'agriculteurs en Afrique de l'Ouest, de parlementaires en Amérique latine et de producteurs en Amérique du Nord.

La difficulté de faciliter les Dialogues dans un contexte de restrictions liées à la pandémie a créé un précédent en matière d'engagement novateur et étendu, les organisateurs des dialogues nationaux tirant pleinement parti de la connectivité numérique pour impliquer les communautés les plus difficiles à atteindre. 

Des milliers d'interactions inhabituelles, de conversations exploratoires, de débats animés et d'échanges constructifs ont eu lieu dans le cadre de centaines de dialogues du Sommet sur les systèmes alimentaires depuis octobre 2020, impliquant des producteurs et des transformateurs de denrées alimentaires, des distributeurs et des détaillants, des traiteurs, des chefs, des spécialistes du marketing, des commerçants et d'autres personnes directement impliquées dans le déplacement des aliments de la ferme à la table. 

"Je félicite les organisateurs nationaux d'avoir saisi cette occasion unique de s'engager avec le Sommet et d'identifier ce qui doit être fait et qui doit être impliqué pour façonner la manière dont leurs citoyens peuvent manger des aliments nutritifs et produits d'une manière qui est bonne pour la planète, malgré les menaces du changement climatique, des maladies infectieuses et des conflits violents", a déclaré le Dr David Nabarro, conseiller principal de l'envoyé spécial pour les Dialogues du Sommet.

"Les organisateurs font évoluer la pensée, les connaissances et les actions à grande échelle, et ce n'est que le début d'un voyage qui se poursuivra certainement au-delà de cette année monumentale. C'est notre moment, en tant que race humaine, de révéler et de répondre aux défis les plus difficiles et souvent cachés, afin que nous soyons unis dans une course collective pour construire des systèmes alimentaires résilients, durables et équitables pour tous les peuples, et la planète." 

Le Sommet du Secrétaire général des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et tous ses processus préparatoires ont été un puissant catalyseur qui a permis de mettre en avant des voix nouvelles et inattendues, ainsi que des leçons tirées de la base et des solutions innovantes, de manière à révéler l'action et les engagements collectifs dont le monde a besoin, en septembre prochain.

Le programme des Dialogues, qui se déroulent dans de nombreux pays, est une exploration multipartite en trois étapes des systèmes alimentaires, qui commence par l'identification des caractéristiques des systèmes alimentaires actuels, suivie de la génération d'un large éventail d'adaptations et d'évolutions potentielles de ces systèmes, puis de la consolidation de ces derniers en un sens de l'orientation convenu.

À propos du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires de 2021

Le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires a été annoncé par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, lors de la Journée mondiale de l'alimentation en octobre dernier, dans le cadre de la décennie d'action pour la réalisation des ODD d'ici 2030. L'objectif du Sommet est de faire progresser les 17 ODD par le biais d'une approche des systèmes alimentaires, en tirant parti de l'interconnexion des systèmes alimentaires aux défis mondiaux tels que la faim, le changement climatique, la pauvreté et l'inégalité. De plus amples informations sur le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires de 2021 et la liste des membres du comité consultatif et du groupe scientifique sont disponibles en ligne : https://www.un.org/foodsystemssummit.

Notes aux rédacteurs

Les journalistes peuvent s'inscrire pour recevoir des mises à jour sur le Sommet ici et demander une accréditation pour le pré-sommet ici.

Pour plus d'informations, contactez FSScommunications@un.org

Les Dialogues des Etats membres ont été convoqués par :

Afghanistan, Albanie, Algérie, Angola, Argentine, Arménie, Australie, Azerbaïdjan, Bahamas, Bangladesh, Belgique, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Botswana, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Tchad, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo, Costa Rica, République démocratique du Congo (RDC), Danemark, Djibouti, République dominicaine, Équateur, Égypte, El Salvador, Guinée équatoriale, Eswatini, Éthiopie, Fidji, Finlande, France, Gabon, Gambie, Allemagne, Géorgie, Ghana, Guatemala, Guinée, Guyane, Haïti, Honduras, Hongrie, Inde, Indonésie, Irak, Irlande, Israël, Italie, Japon, Jordanie, Kenya, Kiribati, Corée, Koweït, Kirghizstan, Lettonie, Laos, Lesotho, Liberia, Madagascar, Malawi, Malaisie, Mali, Malte, Iles Marshall, Mauritanie, Maurice, Mexique, Micronésie, Moldavie, Mongolie, Maroc, Mozambique, Myanmar, Namibie, Nauru, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Oman, Pakistan, Palau, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Qatar, Fédération de Russie, Rwanda, Samoa, Arabie Saoudite, Sénégal, Serbie, Seychelles, Sierra Leone, Slovaquie, Slovénie, Îles Salomon, Somalie, Afrique du Sud, Espagne, Sri Lanka, Soudan, Suède, Suisse, Tadjikistan, Tanzanie, Thaïlande, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Tuvalu, Ouganda, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, Uruguay, États-Unis, Ouzbékistan, Vanuatu, Venezuela, Vietnam, Zambie, Zimbabwe.