Éliminer la pauvreté d'ici 2015 c'est possible!
Portail de l'action du système des Nations Unies
sur les objectifs du Millénaire pour le développement

Haut de page

Les OMD en action

  • Objectif 1 : Éliminer l'extrême   pauvreté et la faim
  • Objectif 2 : Assurer l'éducation  primaire   pour tous
  • Objectif 3 : Promouvoir l'égalité des  sexes et l'autonomisation des femmes
  • Objectif 4 : Réduire la mortalité infantile
  • Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle
  • Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
  • Objectif 7 : Préserver l’environnement
  • Objectif 8 : Mettre en place un partenariat  mondial pour le développement

OBJECTIF 5 : Améliorer la santé maternelle

CIBLE 5.A - Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle

Le taux de mortalité maternelle a diminué de 45% entre 1990 et 2013, passant de 380 à 210 décès pour 100,000 naissances. Toutes les régions ont fait des progrès mais l'accélération des efforts est nécessaire pour atteindre la cible.

En Asie de l'Est, Asie du Sud et en Afrique du Nord, la mortalité maternelle a baissé de 2/3.

La proportion d'accouchements pratiqués en présence d'un personnel qualifié (médecin, infirmière ou sage-femme) est passée de 56% en 1990 à 68% en 2012.

Le taux de mortalite maternelle est 15 fois plus élevé dans les pays en développement que dans les pays développés.

CIBLE 5.B - Rendre l’accès à la médecine procréative universel d’ici à 2015

Le recours aux contraceptifs a contribué à des améliorations dans les domaines de la santé maternelle et infantile en permettant d'empêcher des grossesses non désirées ou trop rapprochées. Dans de nombreuses régions, le recours aux contraceptifs a augmenté entre 1990 et 2000 mais tend désormais à ralentir.

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à recevoir des soins prénataux. Dans les régions en développement, l'aide prénatale a augmenté de 65% en 1990 à 83% en 2012.

Les besoins non satisfaits en matière de planification familiale (pourcentage des femmes de 15 à 49 ans, souhaitant retarder ou éviter une grossesse, mais qui n'ont recours à aucun moyen de contraception) ont diminué. Le financement des services de planification familiale est un élément clé pour supprimer la non-satisfaction de la demande en contraceptifs. Par rapport à l'aide totale à la santé, l'aide à la planification familiale a diminué au cours des dix dernières années.

Succès sur le terrain

Vidéo de l'objectif 5