Éliminer la pauvreté d'ici 2015 c'est possible!
Portail de l'action du système des Nations Unies
sur les objectifs du Millénaire pour le développement

Haut de page

Les OMD en action

  • Objectif 1 : Éliminer l'extrême   pauvreté et la faim
  • Objectif 2 : Assurer l'éducation  primaire   pour tous
  • Objectif 3 : Promouvoir l'égalité des  sexes et l'autonomisation des femmes
  • Objectif 4 : Réduire la mortalité infantile
  • Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle
  • Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
  • Objectif 7 : Préserver l’environnement
  • Objectif 8 : Mettre en place un partenariat  mondial pour le développement

OBJECTIF 5 : Améliorer la santé maternelle

CIBLE 5.A - Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle

Le nombre de décès maternels a diminué de 47% entre 1990 et 2010 et est estimé à 287000 pour 2010. La présence d'un personnel qualifié (médecin, infirmière ou sage-femme) est un facteur de diminution du nombre de décès. L'Asie du Sud et l'Afrique subsaharienne représentent 85% de la totalité des décès maternels en 2010 et ont aussi la couverture la plus faible en terme de présence d'un personnel qualifié.

Les soins prénatals font également partie des interventions pouvant réduire la mortalité maternelle.

Le taux de soins a augmenté fortement en Asie du Sud, Afrique du Nord et Asie de l'Ouest et la progression s'est trouvée ralentie dans les régions ou le taux de couverture était déjà très elevé comme en Asie du Sud-Est, Asie de l'Est et Amérique latine.

CIBLE 5.B - Rendre l’accès à la médecine procréative universel d’ici à 2015

Le recours aux contraceptifs a contribué à des améliorations dans le domaine de la santé maternelle et infantile en permettant d'empêcher des grossesses non désirées ou trop rapprochées. Dans de nombreuses régions, le recours aux contraceptifs a augmenté entre 1990 et 2000 mais tend désormais à ralentir.

Les besoins non satisfaits en matière de planification familiale ( pourcentage des femmes de 15 à 49 ans, souhaitant retarder ou éviter une grossesse, mais qui n'ont recours a aucun moyen de contraception) ont diminués. Le financement des services et fournitures de planification familiale est un élément clé pour supprimer la non-satisfaction de la demande de contraceptifs. Par rapport à l'aide totale à la santé, l'aide à la planification familiale a diminué au cours des dix dernieres années.

Succès sur le terrain