Des jeunes manifestent pour plus d'action en faveur du climat.
De très nombreux jeunes ont mené des manifestations en faveur de l'environnement à quelques jours du Sommet Action Climat des Nations Unies, en septembre 2019.
Photo :ONU Femmes/Amanda Voisard

La Journée internationale de la jeunesse, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1999, est commémorée chaque année le 12 août afin d'attirer l'attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société.

 

Thème 2020 : L'engagement des jeunes pour une action mondiale

Le thème de la Journée internationale de la jeunesse 2020, « L'engagement des jeunes pour une action mondiale », visait à mettre en évidence la manière dont l'engagement des jeunes aux niveaux local, national et mondial enrichit les institutions et les processus nationaux et multilatéraux. Ce thème vise aussi à tirer des leçons sur l'amélioration de leur représentation et leur engagement dans la politique institutionnelle formelle.

Alors que l'ONU célèbrait en 2020 son 75e anniversaire et qu'il ne reste plus que neuf ans pour faire du Programme de développement durable une réalité pour tous, la confiance dans les institutions publiques s'érode. Au niveau international, dans un monde de plus en plus polarisé, le système international de gouvernance traverse  une crise de légitimité et de pertinence. Cette crise est enracinée dans la nécessité de renforcer la capacité du système international à agir de concert et à mettre en œuvre des solutions aux défis et menaces pressants, tels que certains conflits actuels ou des urgences humanitaires, mais aussi certains défis mondiaux, tels que la pandémie de COVID-19 et les changements climatiques.

Permettre l'engagement des jeunes dans les mécanismes politiques formels accroît l'équité des processus politiques en réduisant les déficits démocratiques, contribue à des politiques meilleures et plus durables, et a également une importance symbolique qui peut contribuer davantage à restaurer la confiance dans les institutions publiques. 

Le thème de cette année avait pour objectif de mettre en lumière l'engagement des jeunes à travers ces trois volets :

  • Un engagement au niveau local et/ou communautaire ;
  • Un engagement au niveau national (formulation de lois, politiques et leur mise en œuvre) ; et
  • Un engagement au niveau mondial.
Two Kyrgyzstani girls walk in the center of Bishkek.

Protéger et mobiliser les jeunes dans la riposte à la COVID-19

La pandémie de COVID-19 a de graves conséquences économiques et sociales dans le monde et les jeunes y sont particulièrement vulnérables.  Pour une reprise inclusive et la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) au cours de la Décennie d'action, les jeunes constituent un élément clé !

La riposte des jeunes face à la COVID-19

Bien que la manière dont la maladie affecte les plus jeunes reste encore peu connue, les gouvernements sont mandatés dans le Programme d'action mondial pour la jeunesse pour garantir que leurs services répondent aux besoins des jeunes. Dans ces circonstances, il est important de veiller à ce que la jeunesse soit écoutée et prise en compte dans le déploiement des interventions sanitaires et non sanitaires en réponse à la COVID-19.

Renforcer la capacité des jeunes à prendre leurs propres décisions en matière de santé est également un élément clé de ce Programme d'action. Dans ce contexte, l'éducation sanitaire, la promotion de la santé publique et les informations factuelles sont essentielles pour lutter contre la propagation et les effets de la COVID-19, en particulier pour lutter contre la propagation de la désinformation en ligne. Le rôle des gouvernements ainsi que des organisations de jeunesse et des groupes communautaires est essentiel pour garantir la diffusion d'informations fiables sur la santé publique. Les jeunes eux-mêmes utilisent également les technologies en ligne pour diffuser des informations sur la santé publique de manière engageante, comme des vidéos, pour promouvoir un lavage des mains efficace ou expliquer comment la distanciation sociale peut sauver des vies.

Les jeunes innovateurs réagissent également face au virus grâce à des innovations à fort impact social : dans le monde entier, des initiatives sont en cours de développement pour générer et apporter un soutien aux populations à risque ou aux populations touchées par la pandémie. Si la plupart de ces initiatives se font sur une base volontaire (par exemple, les jeunes qui proposent d'acheter et de livrer de la nourriture aux aînés ou aux personnes à risque), elles peuvent également prendre la forme d'entreprises sociales. De nombreux pôles d'innovation technologique axés sur les jeunes aident les startups à développer des solutions efficaces pour lutter contre la COVID-19. 

 

À l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse en 2020, en pleine pandémie de Covid-19, les jeunes du monde entier ont appellé à un monde plus juste et plus inclusif pour les femmes et les filles. Découvrez ce Gros plan d'ONU Femmes à l'occasion de la Journée internationale de la jeunesse !

Logo de l'édition 2020 de la Journée internationale de la jeunesse
Un groupe de jeunes gens tenant des drapeaux de tous les pays du monde.

Les jeunes peuvent être une force positive pour le développement lorsqu'ils reçoivent les connaissances et les opportunités dont ils ont besoin pour s'épanouir. On compte aujourd'hui 1,2 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans dans le monde, ce qui représente 16 % de la population mondiale. D'ici à 2030, c’est-à-dire la date fixée pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de ses 17 objectifs de développement durable (ODD), le nombre de jeunes devrait augmenter de 7 %, pour atteindre près de 1,3 milliard d’individus.

Jeunes femmes.

Le rapport 2020, intitulé L'entrepreneuriat social des jeunes et le Programme 2030 (en anglais) explique la façon dont l'entrepreneuriat social des jeunes peut à la fois soutenir le développement de la jeunesse et aider à accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Ce rapport appelle les gouvernements à mettre en place des politiques et des cadres réglementaires qui favorisent le développement des compétences, garantissent la disponibilité de capitaux et de services financiers adaptés, génèrent un soutien technique et une infrastructure appropriés ainsi que des réseaux et des marchés ouverts aux jeunes entrepreneurs sociaux.

 Illustration : perspective du bâtiment du Secrétariat de l‘ONU et titre, les journées internationales.

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.