Des voitures électriques au départ d'une course devant l'Office des Nations Unies à Genève.
Des voitures électriques au départ de la course « Zéro émission » devant l'Office des Nations Unies à Genève, en Suisse.
Photo :ONU / Jean-Marc Ferré

 

Le champ de la science est immense. Chaque année, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement permet de rappeler l'importance et la pertinence de la science dans la vie quotidienne, mais aussi d'insister sur la nécessité de faire participer le public aux débats sur les questions scientifiques émergentes.

En rapprochant la science de la société, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement vise à faire en sorte que les citoyens soient informés des développements scientifiques. Elle met aussi en lumière le rôle que les scientifiques jouent dans notre compréhension de la planète, système remarquable et fragile, et dans la consolidation de nos sociétés. Cette journée offre l'occasion de mobiliser tous les acteurs - des responsables gouvernementaux aux médias, en passant par les étudiants - autour d’un thème scientifique en faveur de la paix et du développement.

 

Thème 2021 : Bâtir des communautés prêtes pour le changement climatique

Cette année marque la 20e édition de la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement. Le changement climatique et ses impacts sur les sociétés humaines à travers le monde est un défi essentiel a surmonter. EN 2021, la célébration soulignera l'importance de « Bâtir des communautés prêtes pour le changement climatique ».

Cette année, la journée sera célébrée au siège de l'UNESCO le vendredi 5 novembre 2021 de 13 à 15h (GMT+1) avec une discussion virtuelle. L'objectif sera de présenter le travail de l'UNESCO et celui de certains de ses partenaires clés dans la conception de solutions à certains des défis auxquels les communautés humaines sont confrontées pour s'adapter au changement climatique.

La Journée sera également l'occasion de présenter le lauréat du Prix UNESCO Kalinga de vulgarisation scientifique.

Événement virtuel : Bâtir des communautés prêtes pour le changement climatique

Dans le cadre de la Journée mondiale de la science pour la paix et le développement 2021, l'UNESCO organise un webinaire incluant un discours d'ouverture et des tables rondes sur le thème « Bâtir des communautés prêtes pour le changement climatique » le vendredi 5 novembre, de 13h00 à 15h00 (CEST).

Le webinaire se tiendra en anglais et en français sur la plateforme Zoom.

 

 

 

Objectifs de cette Journée

  • Renforcer la sensibilisation du public au rôle de la science pour des sociétés pacifiques et durables
  • Promouvoir la solidarité nationale et internationale pour une science partagée entre les pays
  • Renouveler l'engagement national et international pour l'utilisation de la science au profit des sociétés
  • Attirer l'attention sur les défis auxquels la science est confrontée afin de soutenir l'effort scientifique

 

Contexte

Initiée par l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en 2001, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement est célébrée chaque année dans le monde à la date du 10 novembre. Elle est l’occasion de rappeler le mandat et l’engagement de l’UNESCO vis-à-vis de la science.

Cet événement annuel a été instauré à la suite de la Conférence mondiale sur la science, organisée conjointement en 1999 par l'UNESCO et le Conseil international sur la science à Budapest, en Hongrie. Cette Journée mondiale offre chaque année la possibilité de réaffirmer l'engagement de la communauté internationale en faveur des objectifs énoncés dans les textes adoptés par la Conférence mondiale sur la science : la Déclaration sur la science et l’utilisation du savoir scientifique, ainsi que les recommandations contenues dans l’Agenda pour la science - Cadre d’action.

Les raisons qui ont conduit à la célébration annuelle d'une Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement trouvent leurs racines dans le besoin d’établir un nouveau contrat social pour la science, qui rende compte de l’importance qu'elle occupe dans la création de sociétés durables. En effet, la science a sa place dans la vie quotidienne et le public, au sens large, peut s'impliquer dans les débats qui la concerne.

Depuis sa création, cette journée mondiale a généré des projets concrets et construit des passerelles entre la science et la société. Des partenaires comme les Commissions nationales de l’UNESCO, des organisations intergouvernementales et non-gouvernementales, des institutions de recherche scientifique, des associations professionnelles, les médias, les écoles et les enseignants en sciences se sont engagés chaque année dans le cadre des activités organisées à l'occasion de cette célébration, contribuant ainsi à son succès. Au niveau gouvernemental, plusieurs ministères ont renouvelé leur engagement à lever des fonds pour la science; d’autres ont choisi cette journée pour annoncer la création d'un nouveau programme de politique scientifique impliquant des institutions scientifiques, la société civile, des universités et des écoles.

 

L'intelligence artificielle et le développement en Afrique

L'intelligence artificielle est déjà bien présente sur le continent africain à travers des incubateurs d'innovations technologiques et, par exemple, des applications qui apportent un soutien scolaire via des smartphones ou qui surveillent la respiration des nouveau-nés. Mais les initiatives sont encore limitées et, comme partout, elles soulèvent d'importantes questions éthiques sur l'utilisation des données privées, la liberté d'expression, le travail humain et la responsabilité. Ces sujets ont été au cœur des deux journées du Forum sur l'intelligence artificielle en Afrique organisé en 2018 pour enrichir la réflexion mondiale et fournir une évaluation à l'échelle africaine tenant compte des défis, opportunités et enjeux spécifiques aux contextes locaux.

UNESCO Science Report

Depuis maintenant deux décennies, le Rapport de l’UNESCO sur la science dresse à intervalles réguliers le tableau de la gouvernance de la science, de la technologie et de l’innovation (STI) dans le monde. Ce rapport, rédigé tous les 5 ans par une soixantaine d’experts internationaux, fournit plus d’informations au niveau des pays que jamais auparavant, dressant un état des lieux des tendances observées dans la recherche et les politiques de science, technologie et innovation dans le monde.

Des adolescentes syriennes utilisent un smartphone devant un laboratoire de technologie dans le gouvernorat de Damiette, en Égypte.

Bien que l'ère numérique ait apporté à la société de nombreux avantages, nous sommes également confrontés à de nombreux défis tels que les fractures numériques croissantes, les cybermenaces et les violations des droits de l'homme en ligne. « Notre défi collectif est d'exploiter les technologies numériques pour servir le monde - pour être un facilitateur, un égalisateur, et pour accélérer la réalisation des objectifs de développement durable », a souligné le Secrétaire général, lors de la présentation de sa feuille de route pour la coopération numérique.

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.