Collage de photos représentant les cosmautes et l'espace.
Les cosmonautes Oleg Artemyev, Anatoli Ivanishin, Sergey Prokopyev, Aleksandr Samokutyayev, Anton Shkaplerov, Oleg Skripochka et Fyodor Yurchikhin.
Photo :ONU et Roscosmos

 

Le début de l'ère spatiale pour l'humanité

 

L'Assemblée générale, dans sa résolution A/RES/65/271 du 7 avril 2011, a déclaré le 12 avril Journée internationale du vol spatial habité pour « célébrer chaque année au niveau international l’entrée de l’humanité dans l’ère spatiale » et afin de réaffirmer « le rôle essentiel des sciences et des techniques spatiales dans la réalisation des objectifs du développement durable et l’amélioration du bien-être des États et des peuples ».

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine, citoyen soviétique, ouvre la voie à l’exploration humaine de l'espace en effectuant le premier vol spatial habité, marquant ainsi un événement historique.

L'Assemblée générale encourage depuis cette date le développement, à des fins pacifiques, de l’exploration et de l’utilisation de l’espace en vue de faire profiter tous les États des avantages qui en découlent.

Contexte

Le 4 octobre 1957, le premier satellite artificiel Spoutnik a été lancé dans l'espace, représentant une première étape dans l'exploration spatiale. Le 12 avril 1961, Youri Gagarine devint le premier homme à tourner en orbite autour de la Terre, ouvrant ainsi un nouveau chapitre dans l'exploration humaine de l'espace extra-atmosphérique.

La résolution A/RES/65/271 rappelle en outre la remarquable histoire de la présence humaine dans l’espace et les grands accomplissements réalisés depuis le premier vol spatial habité, que l’on songe notamment à Mme Valentina Terechkova, première femme à orbiter autour de la Terre, le 16 juin 1963, à M. Neil Armstrong, premier être humain à fouler la surface de la Lune, le 20 juillet 1969, et à l’accostage des engins spatiaux Apollo et Soyouz le 17 juillet 1975, qui a constitué la première mission internationale habitée dans l’espace, et rappelons que, ces dix dernières années, l’humanité a maintenu une présence humaine multinationale permanente dans l’espace à bord de la Station spatiale internationale.

L’ONU et l’espace

Les Nations Unies reconnaissent que l'espace extra-atmosphérique attribue une nouvelle dimension à l'humanité. Depuis le début de l’ère spatiale, l’ONU encourage et travaille pour utiliser au mieux les avantages uniques de l'espace pour le bien de l'humanité tout entière.

C’est dans cet objectif que l’Assemblée générale a adopté sa première résolution relative à l’espace, la résolution 1348 (XIII) intitulée « Question de l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques ».

Le 10 octobre 1967, la « Magna Carta de l’espace », également connue sous le nom de « Traité sur les principes régissant les activités des États en matière d'exploration et d'utilisation de l'espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes », est entrée en vigueur.

Aujourd'hui, le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA) est chargé de promouvoir la coopération internationale dans le domaine des utilisations pacifiques de l'espace. L'UNOOSA assure le secrétariat du seul comité de l'Assemblée générale traitant exclusivement de la coopération internationale dans ce domaine : le Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique (COPUOS).

L'UNOOSA est également chargé de la mise en application des responsabilités du Secrétaire général en vertu du droit spatial international, ainsi que de la mise à jour du « Registre des objets lancés dans l'espace extra-atmosphérique des Nations Unies ».

Découvrez-en davantage avec notre frise chronologique (en anglais).

Le champion des Nations Unies pour l'espace Scott Kelly et la directrice du Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA), Simonetta Di Pippo, discutent de la Journée internationale du vol spatial habité et du travail de l'UNOOSA.

 

Notre planète Terre

Découvrez les témoignages de 17 astronautes et cosmonautes issus de dix pays différents, décrivant la Terre vue de l'espace avec ce documentaire produit en juillet 1990 (en anglais).

Ressources

Instruments internationaux

Principes adoptés par l’Assemblée générale des Nations Unies

Système des Nations Unies

Journées internationales sur ce thème

Agence spatiale chinoise

Le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA), en coopération avec l’Agence spatiale chinoise, a lancé un programme permettant aux États Membres des Nations Unies, notamment aux pays en développement, de bénéficier des compétences technologiques et innovantes du gouvernement chinois, en vue de contribuer à un meilleur accès à l'espace et aux 17 objectifs de développement durable (ODD).

 

Dream Chaser

Le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA) s'associe à la Sierra Nevada Corporation (SNC) pour offrir aux États Membres des Nations Unies la possibilité de participer à une mission spatiale orbitale à l'aide du véhicule spatial  « Dream Chaser® » de la SNC. La mission mènera une série d’expérimentations et transportera des charges utiles ou des satellites fournis par des institutions des pays participants.

 

 Illustration représentant le Siège de l‘ONU

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.