Photo de passants floutés dans la rue, slogan de la journée "mettre à profit le potentiel de la mobilité humaine"
Le travail est la principale raison pour laquelle les gens migrent à l'étranger, et les travailleurs migrants constituent une grande majorité des migrants internationaux dans le monde.
Photo :OIM

Toutes sortes de facteurs continuent de déterminer les mouvements de population. Ceux-ci, qu’ils soient volontaires ou forcés, sont la conséquence de catastrophes, de difficultés économiques, d’une pauvreté extrême et de conflits dont l’ampleur et la fréquence vont s’accroissant. Environ 280 millions de personnes étaient des migrants internationaux en 2020, soit 3,6 % de la population mondiale.

Tous ces facteurs influeront considérablement sur les caractéristiques et l’ampleur des migrations à l’avenir, et détermineront les stratégies et les politiques que les pays devront élaborer pour mettre à profit le potentiel qu’offre la migration, tout en veillant à ce que les droits de l’homme fondamentaux des migrants soient protégés.

 

Thème 2021 : Mettre à profit le potentiel de la mobilité humaine

Par leurs connaissances, leurs réseaux et leurs compétences, les migrants contribuent à des communautés plus solides et plus résilientes. Le paysage social et économique mondial peut être façonné par des décisions fortes visant à relever les défis que posent la mobilité mondiale et les migrants et à saisir les chances qu’ils offrent.

Par les orientations qu’il renferme, le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières offre l’occasion de faire de la mobilité humaine une réalité et d’en saisir les chances.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est venue en aide à des millions de migrants depuis qu’elle a été créée, il y a 70 ans, dans le but de porter assistance à la multitude d’Européens déplacés par la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui encore, elle continue de montrer la voie en promouvant une gestion humaine et ordonnée de la migration dans l’intérêt de tous, y compris les communautés d’origine, de transit et de destination.

 

 

 On 26 August, a young girl from the Syrian Arab Republic holds the hand of an adult while standing in a queue of people waiting to board a train to the border with Serbia, near the town of Gevgelija, on the border with Greece.

Aujourd’hui, il n’y a jamais eu autant de personnes vivant dans un pays autre que celui dans lequel elles sont nées. En 2020, le nombre de migrants dans le monde était d'environ 281 millions en 2020, contre 173 millions en 2000 et 221 millions en 2010. Les femmes représentent 48 % du total des migrants. Depuis toujours, l’humanité a été en mouvement. 

Le 19 septembre 2016, les Nations Unies ont adopté la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants, au titre de laquelle les États Membres se sont engagés à élaborer un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Ce pacte mondial est le premier accord intergouvernemental négocié et élaboré sous les auspices des Nations Unies, et couvrant toutes les dimensions des migrations internationales.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.