Une femme montre l’encore qu’elle a sur le doigt, preuve qu’elle a voté lors des élections législatives au Timor-Leste, le 7 juillet 2012. Photo ONU / Martine Perret

Messages 2019

Message du Secrétaire général de l'ONU

Cette année, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme, nous rendons hommage au rôle que jouent les jeunes dans la réalisation de ces droits.

Partout dans le monde, les jeunes manifestent, s’organisent et font entendre leur voix :

Pour le droit à un environnement sain...
Pour l’égalité des droits des femmes et des filles...
Pour participer à la prise de décisions...
Et pour exprimer librement leurs opinions...

Ils manifestent pour le droit à un avenir de paix, de justice et d’égalité des chances.

Tous les êtres humains doivent pouvoir exercer tous leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels ; où qu’ils vivent ; indépendamment de leur race, de leur appartenance ethnique, de leur religion, de leur origine sociale, de leur genre, de leur orientation sexuelle, de leurs opinions politiques ou autres, de leur handicap, de leurs revenus ou de toute autre situation.

En cette Journée des droits de l’homme, je demande à chacun et à chacune de soutenir et de protéger les jeunes qui se dressent en faveur des droits de l’homme.

António Guterres

António Guterres

 

Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

Faire entendre sa voix est indispensable pour bâtir un avenir de paix, de justice et de développement durable. Cette année a été marquée par un important élan de militantisme, notamment de la part des jeunes.

Dans toutes les régions, l’espoir guide nos actions.

De l’accélération de la crise climatique à la lutte contre les inégalités et les institutions répressives.

Du droit de prendre des décisions éclairées concernant notre propre corps au droit de participer à l’élaboration de politiques pour nos pays.

J’admire le courage, les principes et la clarté dont font preuve les femmes, les hommes et les jeunes qui prennent la parole pacifiquement pour plus de liberté et de justice.

Leur voix incarne les droits de l’homme – un mouvement qui repose fondamentalement sur la volonté d’assurer la dignité et l’égalité pour tous.

Les décideurs du monde entier doivent écouter ces appels. Et ils doivent y répondre en établissant des politiques plus efficaces et davantage fondées sur des principes.

Nous avons le droit de vivre à l’abri de toute forme de discrimination pour quelque motif que ce soit. Nous avons le droit d’avoir accès à l’éducation, à des soins de santé, à des débouchés économiques et à un niveau de vie décent.

Ce sont nos moyens de subsistance, notre avenir, nos libertés, notre sécurité et notre environnement qui sont en jeu.

Nous devons nous mobiliser partout dans le monde – de manière pacifique et déterminée – afin de faire de notre société un monde où règnent les droits, la dignité la liberté de choix pour tous.

C’est avec une détermination renouvelée que nous devons tous défendre les droits de l’homme.

Michelle Bachelet

Michelle Bachelet

 

Directrice générale de l'UNESCO

La Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée en 1948. Pourtant, 71 ans plus tard, les droits de l’homme restent un idéal trop lointain pour une grande partie de l’humanité. La montée de l’intolérance, du fanatisme et de la violence sont autant de lignes de fracture qui traversent nos sociétés et menacent une coexistence pacifique et durable.

Quand les droits de l’homme sont en péril, l’avenir de la jeunesse l’est aussi. C’est pourquoi les jeunes prennent aujourd’hui la parole et appellent au changement. Ils aspirent à vivre dans un monde où ils pourront écrire leur propre histoire, plutôt que de la voir écrite pour eux. Pour y parvenir, il leur faut cependant surmonter des obstacles structurels et institutionnels, ainsi que l’absence d’espaces de participation.

Cette année, la Journée des droits de l’homme a pour thème « la jeunesse défend les droits de l’homme », car si nous souhaitons édifier un monde durable, nous devons inclure les jeunes.

La collaboration avec la jeunesse et l’action en faveur de celle-ci comptent parmi les principales priorités de l’UNESCO, qui voit dans les jeunes des partenaires et des acteurs clés du développement et de la paix. Cette vision s’inscrit au coeur de la Stratégie opérationnelle de l’UNESCO pour la jeunesse 2014-2021, qui s’étend à tous les domaines d’action de l’Organisation. En partenariat avec des réseaux de jeunes solidement établis, l’UNESCO soutient des initiatives menées par des jeunes qui favorisent l’innovation et les changements sociaux, défendent l’idée de citoyenneté mondiale et préviennent l’extrémisme violent.

L’éducation joue un rôle essentiel dans la défense des droits de l’homme. Depuis 1953, l’UNESCO mobilise des établissements scolaires, les encourageant à unir leurs forces et à partager leurs connaissances et leurs expériences. Le Réseau des écoles associées de l’UNESCO rassemble désormais plus de 11 500 établissements répartis dans 182 pays autour de deux priorités pour l’éducation dans le monde de demain : l’éducation à la citoyenneté mondiale, qui contribue à façonner la prise de conscience d’une identité universelle, et l’éducation en vue du développement durable.

Demain, les jeunes prendront le contrôle de nos sociétés et de notre planète. Demain, ils s’attelleront à construire un monde plus juste et plus durable. Toutefois, en portant notre attention sur l’avenir de cette jeunesse, nous ne devons pas oublier qu’elle est en droit d’hériter d’un monde dans lequel elle pourra vivre – y vivre bien et dans des conditions décentes. C’est là notre devoir – notre devoir d’adultes aujourd’hui. Pour reprendre les mots de Malala Yousafzai, « les adultes doivent comprendre que quand les jeunes prennent la parole, ils pensent à leur futur ».

Audrey Azoulay

Audrey Azoulay

 

Président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies

Transcription de l'audio

Depuis plus de 70 ans, la Déclaration universelle des droits de l'homme est un document marquant qui proclame les droits inaliénables auxquels chacun a droit, indépendamment de la race, de la couleur, de la religion, du sexe, de la langue ou de tout autre statut.

Les droits de l'homme sont le fondement de la paix, du développement et de la justice et sont au cœur des objectifs de développement durable.

Le thème de la Journée des droits de l'homme 2019 est : Les jeunes défendent les droits de l'homme. L'engagement des jeunes dans toutes les facettes de la vie est essentiel pour parvenir à des sociétés inclusives et stables.

Nous devons utiliser l'idéalisme des jeunes et leur donner les moyens de défendre l'égalité des droits et le traitement équitable de chacun, partout dans le monde.

Les droits de l'homme sont pour tout le monde. Nous devons nous assurer que les jeunes ont le droit de participer à la prise de décisions et de faire entendre leur voix.

En tant que Président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, j'ai choisi une éducation de qualité et l'inclusion parmi mes priorités. L'accès à une éducation de qualité inclusive permet aux jeunes de mieux connaître et revendiquer leurs droits.

Comme le dit Malala Yousafzai, « Un enfant, un enseignant, un livre et un stylo peuvent changer le monde. L'éducation est la seule solution. »

Alors que nous concluons aujourd'hui les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes, je salue la contribution des femmes défenseuses des droits humains du monde entier pour leur dévouement à défendre nos droits humains.

Tijjani Muhammad-Bande