12 février 2021

La Journée mondiale de la radio célèbre la contribution de la radio à notre société ainsi que son pouvoir de toucher le public. Cette année, nous célébrons le 10e anniversaire de cette journée internationale. Observée chaque année le 13 février, la Journée mondiale de la radio est une occasion de sensibiliser à l’importance de la radiodiffusion, de développer l’accès à l’information et d’améliorer la mise en réseau ainsi que la coopération internationale dans le domaine des radiocommunications.

La célébration de cette année est particulièrement importante, compte tenu du rôle que les radiodiffuseurs jouent dans la lutte contre la COVD-19. Alors que cette lutte contre la pandémie se poursuit, la radio a été un compagnon fidèle pour un grand nombre de personnes dans le monde, car les radiodiffuseurs offrent des informations fiables, combattent la désinformation et proposent des programmes de divertissement tant nécessaires en période de confinement. Peut-être plus important encore, la radiodiffusion a permis aux enfants et aux adultes d’accéder à un enseignement à distance, assurant ainsi la continuité des apprentissages. 

Depuis le début de la pandémie, la consommation de médias a considérablement augmenté. Les radiodiffuseurs ont observé à la fois une augmentation du temps d’écoute et du nombre d’auditeurs plus jeunes. Alors que moins de personnes écoutent la radio en voiture ou sur la route, elles sont de plus en plus nombreuses à le faire chez elles et à partir de leurs appareils mobiles.

L’Union internationale des télécommunications (UIT) a pour objectif d’améliorer les communications et l’accès aux technologies de l’information et des communications (TIC), notamment la radiodiffusion, par le développement harmonieux d’outils de télécommunication et de radiocommunication. Ces processus sont au cœur de son travail. Depuis sa création il y 156 ans, elle a joué un rôle crucial dans la promotion des radiocommunications en ce qu’elle a élaboré et tenu à jour les réglementations et les normes internationales sur l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites de satellites. Elle est le garant du traité mondial sur la gestion du spectre, connu sous le nom de Règlement des radiocommunications de l’UIT, qui facilite l’accès équitable au spectre ainsi que son utilisation rationnelle et promeut l’exploitation exempte de brouillage des systèmes de radiocommunication. Le Règlement régit les services de radiocommunication fixes et mobiles, les systèmes à satellite, la radiodiffusion sonore et visuelle, la radionavigation, la surveillance météorologique, la recherche spatiale et l’exploration de la Terre ainsi que les services de radioamateur. Il définit aussi les modalités d’exploitation des équipements et des systèmes radioélectriques afin d’assurer la coexistence et l’utilisation efficaces et efficientes des ondes, aujourd’hui de plus en plus encombrées.

Alors que nous célébrons la 10e Journée mondiale de la radio, examinons de plus près la contribution apportée par l’UIT dans le domaine de la radio, en gardant à l’esprit le thème « Nouveau monde, Nouvelle radio ».

ÉVOLUTION : En 1895, Alexander Popov a envoyé et reçu un signal hertzien sur une distance de 600 mètres. En 1901, Guglielmo Marconi a envoyé le premier signal radio transatlantique et, en 1906, Aubrey Fessenden a diffusé la première émission musicale et vocale dans le monde. Depuis son apparition, la radiodiffusion est devenue l’un des médias les plus populaires et joue un rôle social important en ce qu’elle permet de diffuser des informations, des émissions de divertissement et des contenus éducatifs auprès d’un vaste public. Pendant plus d’un siècle, elle a été une source d’information fiable en temps de crise. Elle s’est aussi adaptée à l’évolution rapide du paysage technologique et reste l’un des médias les plus dynamiques, les plus adaptables et les plus attrayants. L’UIT fournit une plate-forme où les experts en télécommunications élaborent des recommandations qui permettent aux pays d’exploiter efficacement leurs systèmes de radiodiffusion. Ces recommandations comprennent des normes de transmission concernant la radiodiffusion sonore numérique de Terre à destination de récepteurs fixes, portatifs ou placés à bord de véhicules ainsi que des règles pour des services multimédias améliorés et des modèles de définition audio.

INNOVATION : Les diverses technologies satellitaires innovantes constituent un nouvel horizon pour étendre la portée de la radio. Les communications par satellite offrent déjà une connectivité abordable aux habitants des zones rurales et isolées. Tous les quatre ans, les États Membres de l’UIT assistent à la Conférence mondiale des radiocommunications afin de délibérer et de convenir des moyens propres à élargir l’accès au spectre radioélectrique. Les décisions prises lors de la Conférence sont essentielles pour permettre aux pays de tirer parti de la couverture étendue des nouvelles technologies, de leur fiabilité et de leur résilience. Ces dernières années, les nouvelles technologies ont permis d’étendre la portée de la radio. Si la radio d’hier était un simple transistor trônant sur nos tables de cuisine, aujourd’hui les voitures et les téléphones intelligents en sont systématiquement équipés.

CONNEXON : L’une des grandes missions de l’UIT est de garantir l’exploitation exempte de brouillage des systèmes de radiocommunication dans le monde entier. En ces temps difficiles, la radiodiffusion est l’un des moyens les plus efficaces pour diffuser des informations actuelles, pratiques et pertinentes aux personnes touchées par la pandémie de COVID-19. Elle est particulièrement utile lorsque l’accès physique est difficile et qu’il pourrait falloir plusieurs jours, voire plusieurs semaines, aux équipes de secours pour arriver auprès des communautés touchées. La diffusion d’informations et de conseils appropriés et adaptés aux utilisateurs peut aider les personnes à faire face à la crise et atténuer les menaces qui pèsent immédiatement sur elles. La communication directe par radio peut aussi contribuer à réduire le sentiment d’isolement et d’impuissance que ressentent souvent les communautés et les personnes confrontées à des crises.

La radio est l’un des moyens les plus accessibles et les plus inclusifs pour diffuser des informations. Les postes de radio peu chers, associés à une couverture étendue des signaux radio qui englobent environ 75 % des foyers dans le monde, permettent de toucher les populations, quel que soit leur niveau d’alphabétisation.

Alors que le monde change et que la radio évolue, l’UIT continuera de jouer un rôle de premier plan concernant les ondes mondiales, s’assurant que nous pouvons nous connecter les uns aux autres de manière sûre, durable et innovante pendant les siècles à venir.

Cliquer ici pour regarder une vidéo présentant les thèmes de la Journée mondiale de la radio 2021.

 

La Chronique de l’ONU ne constitue pas un document officiel. Elle a le privilège d’accueillir des hauts fonctionnaires des Nations Unies ainsi que des contributeurs distingués ne faisant pas partie du système des Nations Unies dont les points de vue ne reflètent pas nécessairement ceux de l’Organisation. De même, les frontières et les noms indiqués ainsi que les désignations employées sur les cartes ou dans les articles n’impliquent pas nécessairement la reconnaissance ni l’acceptation officielle de l’Organisation des Nations Unies.