Animateurs de la radio communautaire de Gao, au Mali.
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) soutient la radio communautaire à Gao, au Mali.
Photo :ONU / Harandane Dicko

Nouveau monde, Nouvelle radio

En 2021, le thème de la Journée mondiale de la radio (JMR)  « Nouveau Monde, Nouvelle Radio » a rappelé combien ce médium s’inscrit dans l’histoire de l’humanité, en suivant les différentes évolutions de notre société et en adaptant ses services. À mesure que le monde change, la radio aussi. Ainsi, durant la pandémie de COVID-19, elle a permis par exemple d’assurer la continuité pédagogique, de lutter contre la mésinformaton, de promouvoir les gestes barrières.

« Nouveau Monde, Nouvelle Radio » a été donc une ode à la résilience de la radio. C’était un hommage à sa capacité d’adaptation perpétuelle, au rythme des transformations sociétales et des besoins nouveaux des auditeurs. Accessible partout et à tout moment, la radio touche un public large et se présente comme une arène où toutes les voix peuvent s’exprimer, être représentées et entendues. Voilà pourquoi aujourd’hui encore, elle reste à l’échelle mondiale, le média le plus consommé.

Pour célébrer cette 10ème Journée mondiale de la radio et les 110 ans de la radio, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a proposé trois sous-thèmes illustrant le thème global de l'année 2021 « Nouveau Monde, Nouvelle Radio » : 

  • L’ÉVOLUTION : Le monde change, la radio évolue  – fait référence à la résilience de la radio, à sa pérennité ;
  • L’INNOVATION : Le monde change, la radio s'adapte et innove - car la radio a dû s’adapter aux nouvelles technologies pour rester le média de la mobilité par excellence, accessible à tous, et partout ;
  • LA CONNEXION : Le monde change, la radio connecte - met en lumière les services rendus par la radio à notre société lors de catastrophes naturelles, de crises socioéconomiques, d'épidémies, etc.

#JourneeMondialedelaRadio #NouveauMondeNouvelleRadio

Origines

La Conférence générale de l’UNESCO a proclamé la Journée mondiale de la radio le 13 février, lors de sa 36ème session en 2011. Cette date a été proposée par la Directrice générale de l'UNESCO et correspond à la date de création de la Radio des Nations Unies.

La proclamation de la Journée mondiale de la radio s'est faite sur la base d'un vaste processus de consultation mené par l'UNESCO à la suite d'une proposition de l'Espagne en 2011. L'Académie espagnole de la radio (Academia Española de la Radio), chef de file du projet, avait été soutenue dans sa proposition par diverses parties prenantes, y compris par les principaux radiodiffuseurs internationaux et les syndicats et les associations de la radiodiffusion.

Le 14 janvier 2013, l'Assemblée générale des Nations Unies a officiellement approuvé la proclamation et a adopté à son tour, lors de sa 67e session, une résolution proclamant officiellement le 13 février Journée mondiale de la radio.

Objectif 

La Journée veut sensibiliser davantage le public et les médias à l'importance de la radio. Elle vise notamment à encourager les décideurs à développer l’accès à l’information par le biais de la radio et à renforcer la mise en réseau et la coopération internationale entre radiodiffuseurs. 

La radio est un outil puissant pour célébrer l'humanité dans toute sa diversité et constitue une plate-forme pour le discours démocratique. Au niveau mondial, la radio reste le média le plus consommé. Cette capacité unique de toucher le public le plus large signifie que la radio peut façonner l’expérience de la société dans la diversité, être l’arène où toutes les voix peuvent s'exprimer, être représentées et entendues. Les stations de radio devraient desservir des communautés diverses, leur offrir une grande variété de programmes, de points de vue et de contenu. Les radios doivent être capable, dans leurs organisations et leurs opérations, de refléter la diversité de leurs publics.

 

Autour du thème de 2021

Ensemble, nous avons célébré la Journée mondiale de la radio sous le thème « Nouveau Monde, Nouvelle Radio » ! Voici quelques-unes des ressources qui ont été utilisées pour partager et célébrer cette journée :

Composition originale par Chapelier fou

image illustrant l'artiste Chapelier Fou

Pour célébrer la 10ème édition de la Journée Mondiale de la Radio, Chapelier Fou a créé un morceau inédit sur le thème Nouveau Monde, Nouvel Radio. Cette œuvre originale participative est une véritable signature de l’artiste reconnu sur la scène électro internationale. Elle a été composée à partir d’extraits radiophoniques du monde entier.

Regardez !

L’ÉVOLUTION

L’INNOVATION

LA CONNEXION

UNFPA Executive Director Dr. Natalia Kanem, speaking to UN News’s Daniel Johnson in Geneva.
  • Escale (Magazine hebdomadaire de l'ONU)
  • Entretiens
  • Guira FM (Station de radio de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine)
  • Radio Okapi (Station de radio des Nations Unies en République démocratique du Congo)

 

Audrey Hepburn at UN Radio

La bibliothèque audiovisuelle des Nations Unies présente les classiques de la radio de l’ONU, des archives en ligne de documentaires et d'émissions mettant en lumière des personalités comme Audrey Hepburn, Kirk Douglas et Bing Crosby. Ces programmes, disponibles gratuitement avec un son remasterisé numériquement, permettent de revivre des moments historiques clés des Nations Unies et du monde tout au long de la seconde moitié du XXe siècle. Accéder aux contenus en français exclusivement.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources. 

 

Au Mali, des radios alimentées à l'énergie solaire aident les enfants déplacés et touchés par les conflits à poursuivre leur scolarité en dehors des salles de classe. Avant la pandémie, des menaces et des attaques directes contre l'éducation avaient contraint la fermeture d'environ 1 300 écoles dans les régions du centre et du nord du pays. Mais les mesures liées à la pandémie ont entraîné la fermeture des écoles dans tout le pays pendant la majeure partie de l'année 2020, laissant de nombreux jeunes parmi les plus vulnérables dans l'impossibilité d'accéder à l'éducation. Les radios alimentées par l'énergie solaire de l'UNICEF ont ainsi permis aux ménages vulnérables et aux groupes d'écoute de continuer à apprendre en toute sécurité. Découvrez-en plus !

En avril 2020, le gouvernement congolais a lancé l’apprentissage via la bande FM sur toute l’étendue du territoire de la République démocratique du Congo, avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Des émissions scolaires intitulées Okapi Ecole sont alors diffusés sur Radio Okapi - la radio de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO). Le coronavirus a montré une évidence : dans les situations de crise, la radio reste le médium le plus simple et le plus efficace pour atteindre les personnes en détresse.

 

Des femmes tissent en écoutant la radio dans un village sur l'île de Tumbatu, en Tanzanie. Elles écoutent une émission abordant des thématiques qui les concerne, comme la santé maternelle ou l’emploi. Cette initiative fait partie d’un projet de l'UNESCO visant à renforcer les capacités des stations de radio locales en Afrique. Découvrez d’autres photos illustrant la place occupée par la radio au sein des communautés.