New York

21 March 2022

Secretary-General's message on the International Day for the Elimination of Racial Discrimination [scroll down for French version]

The International Day for the Elimination of Racial Discrimination is both a day of recognition and an urgent call to action.

Racism continues to poison institutions, social structures, and everyday life in every society.

It continues to be a driver of persistent inequality.

No country is immune to intolerance, nor free of hate.

Africans and people of African descent, Asians and people of Asian descent, minority communities, indigenous peoples, migrants, refugees, and so many others – all continue to confront stigmatization, scapegoating, discrimination, and violence.

This year’s theme – “Voices for Action against Racism” – calls on us to speak out loudly, listen closely, and act decisively.

We all have a responsibility to engage in solidarity with movements for equality and human rights everywhere. We must listen to those experiencing injustice and ensure their concerns and demands are at the centre of efforts to dismantle discriminatory structures.

Reparatory justice is also crucial to realize racial equality and atone for the enduring legacy of centuries of enslavement and colonialism.

Building a future of justice requires mending an unjust past.

We have the blueprints for determined action: the Durban Declaration and Programme of Action, the International Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination, the Four-Point Agenda Towards Transformative Change for Racial Justice and Equality. We at the United Nations have also launched our own internal Strategic Action Plan on Addressing Racism.

Realizing the vision of a world free of racism and racial discrimination demands action every day, at every level, in every society.

Let us unite around our common humanity and speak as one for equality, justice and dignity for all.

***
La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est à la fois une journée de reconnaissance et un appel urgent à l’action.

Aujourd’hui encore, le racisme continue d’infester les institutions, les structures et le quotidien dans toutes les sociétés.

Il reste un facteur d’inégalité persistant.

Aucun pays n’est à l’abri de l’intolérance, ni de la haine.

Les Africains et les personnes d’ascendance africaine, les Asiatiques et les personnes d’ascendance asiatique, les populations minoritaires, les peuples autochtones, les personnes migrantes ou réfugiées et tant d’autres continuent de subir la haine, la stigmatisation, la discrimination et la violence et d’être traités comme des boucs émissaires.

Le thème de cette année, « Faisons entendre notre voix dans la lutte contre le racisme », nous engage à nous exprimer haut et fort, à écouter attentivement et à agir avec détermination.

Il nous incombe à toutes et à tous de nous montrer solidaires avec les mouvements qui promeuvent l’égalité et les droits humains partout dans le monde. Nous devons écouter celles et ceux qui se heurtent à l’injustice et veiller à ce que leurs préoccupations et leurs demandes soient au cœur des efforts visant à démanteler les structures discriminatoires.

La justice réparatrice est essentielle aussi pour parvenir à l’égalité raciale et réparer les séquelles persistantes laissées par des siècles d’esclavage et de colonialisme.

Pour édifier un avenir de justice, il faut redresser les torts du passé.

Nous avons les textes qu’il nous faut pour guider notre action : la Déclaration et le Programme d’action de Durban, la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et le Programme de transformation pour la justice et l’égalité raciales en quatre points. À l’ONU, nous avons lancé aussi notre propre plan d’action stratégique interne pour lutter contre le racisme.

Pour que l’idéal d’un monde sans racisme ni discrimination raciale devienne une réalité, il faut agir tous les jours, à tous les niveaux, dans toutes les sociétés.

Rassemblons-nous en une humanité commune et défendons d’une seule voix l’égalité, la justice et la dignité de toutes et tous.