Un enfant regarde ses amis jouer au football, ses amis sont hors du focus caméra.

QUE RESSENTIRIEZ-VOUS
SI VOUS NE POUVIEZ PAS
VISUALISER LES PHOTOS?

ET SI VOUS NE POUVIEZ PAS VOIR CES PHOTOS?

Une meilleure accessibilité aux sites internet des Nations Unies

L’accessibilité bénéficie non seulement aux personnes souffrant d’un handicap mais aussi à tous les visiteurs d’un site web. Pour la simple raison qu’un site accessible les place au centre de la production et s’attache à ce que les textes soient plus lisibles et le contenu mieux organisé.

Ce site web explique comment rendre une page internet accessible, en employant les dernières technologies, et ainsi faciliter sa lecture pour l’ensemble de son audience.

Le Département de la communication globale (DCG) a été désigné par l’Assemblée générale des Nations Unies pour engager et coordonner ces changements sur l’accessibilité internet au sein des Nations Unies. Pour cette raison et selon son mandat, le département DPI a créé ce site d’explication et de promotion afin de parvenir à des sites onusiens accessibles à l’ensemble public (A/RES/68/86 A-B).

Contenu

Il est préférable d’utiliser un langage simple, clair et concis sur internet. En limitant le nombre de mots, il est possible d’organiser le contenu afin qu’il soit plus lisible. Écrire simplement facilite la compréhension du contenu qui devient alors plus facilement attractif et intéressant pour les visiteurs du site.

Plus d'informations sur le contenu » informations sur le contenu accessible.

Conception

Les sites web ne sont pas perçus de la même façon par tous leurs visiteurs. Les non-voyants et malvoyants ne peuvent voir les images sur une page ou ne peuvent en reconnaitre la couleur. C’est pourquoi il est important de tenir compte de l’accessibilité lors de la conception d’un site web en s’assurant que chaque élément du site puisse être reconnu et que le contenu soit compréhensible par tous.

Plus d'informations sur la conception »informations sur la conception.

Technologies

Il existe des technologies permettant aux personnes handicapées d’accéder à Internet. Ces technologies spéciales sont très variées allant de lecteurs d’écran à des appareils plus populaires tels que les tablettes munies d’un logiciel adapté. L’accessibilité se réalise également par une meilleure organisation du contenu afin qu’il puisse être lu et compris lorsque la mise en page ou les graphismes sont désactivés.

Plus d'informations sur les technologies »informations sur les technologies.

 

Mandat de l’Assemblée générale

Afin de rendre l’information sur les Nations Unies et ses activités accessible à la plus large audience possible, et conformément aux résolutions de l’Assemblée générale, le Département de l’information (DPI) travaille activement à permettre l’accès aux sites Internet des Nations Unies malgré les handicaps. Pour remplir cet objectif, le département se base sur les directives du World Wide Web Consortium (W3C) qui sont aujourd’hui les seules reconnues mondialement.

Suite à l’adoption de la Convention relative aux droits des personnes handicapées le 13 décembre 2006 (résolution 61/106), l’Assemblée générale a enjoint le Secrétaire général à progressivement appliquer les standards et les règles concernant l’accès aux bâtiments et aux services du système des Nations Unies. Pour assister les départements et offices dans la réalisation de sites web compatibles, ces règles ont été préparées par une équipe spécialisée composée de membres de la section des services Web du DPI.

Qu'est-ce que l'accessibilité Internet ?

Un site internet accessible garantit que son contenu est utilisable par les internautes souffrants de handicaps afin qu’une déficience ou une combinaison de déficiences visuelles, auditives, cognitives, motrices, mentales, psychiques, etc. (Source : W3C ) ne soit pas un obstacle à la navigation sur internet.

Les personnes handicapées font face à de nombreux obstacles et défis lors de leur navigation sur Internet. Beaucoup s’aident de technologies spécifiquement conçues pour leurs permettre d’accéder à l’information contenue dans les pages web. Par exemple, les malvoyants peuvent utiliser un logiciel permettant de grossir leur écran ou de retranscrire par synthèse vocale et/ou sur un afficheur braille le contenu de la page. Les handicapés moteurs peuvent, quant-à-eux, être dans l’incapacité de naviguer en utilisant une souris, ils sont alors contraints d’utiliser un clavier ou un autre dispositif pour parcourir les pages web.

C’est pourquoi il est important d’accorder une attention spécifique à l’accessibilité Internet lors de la construction et l’élaboration d’un site web afin de s’assurer qu’il soit compatible avec les produits de technologies d’assistance qu’utilisent les personnes handicapées.

Coûts et bénéfices

Adapter un site web pour le rendre accessible à tous requière une expertise technique autant sur la question de la conception du site web que sur la question de l’accessibilité.

Bien que créer des pages accessibles aux personnes handicapées est souvent plus long, intégrer cet aspect lors de la création du site est plus productif que de l’ajouter après sa création.

Les sites web accessibles aux personnes handicapées présentent également des avantages pour tous les internautes :

Validation d'un site

Les outils qui permettent l’accessibilité des personnes handicapées aux sites internet peuvent fournir une confirmation partielle de la conception choisie. Ils peuvent ainsi être utilisés pour vérifier préalablement la compatibilité des pages web. Le site W3C met à disposition une liste de ces outils.

Une fois que tous ce qui pourrait gêner la lecture est identifié grâce à ces outils, il est impératif de compléter l’évaluation manuellement. Voir la page Validation  EN.

Les règles présentées ici sont basées sur les Directives pour l’accessibilité aux contenus Web (version1.0).

Le principe d’inclusion dans l’accessibilité sur le Web

« Une pleine et effective participation à la société » est un des grands principes qui sous-tend la Convention relative aux droits des personnes handicapées et chacun de ses articles. L’inclusion signifie ici l’obligation de créer un environnement accessible à tous sans distinction.

Le concept de l’inclusion est lié par la « conception universelle », défini par la convention comme « la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale ». En revanche, « La « conception universelle n’exclut pas les appareils et accessoires fonctionnels pour des catégories particulières de personnes handicapées là où ils sont nécessaires ».

De nombreux efforts doivent donc être fournis afin de créer des pages universellement accessibles. L’utilisation de versions alternatives de pages web ne doit constituer qu’un dernier recours.

Si malgré de nombreux efforts il reste impossible de créer une page accessible, il faut alors afficher un lien vers une page alternative qui utilise les technologies W3C , est accessible et possède des informations ou fonctionnalités équivalentes. La page et sa version accessible doivent être tenues à jour de la même façon. Il est important de s’assurer que les versions accessibles des pages web dynamiques soient également mises à jour.

Afficher clairement les liens vers les versions alternatives en haut de chaque page

En plaçant le lien en haut de la page, la navigation de l’internaute est facilitée puisqu’il n’a pas à parcourir un contenu inaccessible pour trouver la version attachée qui lui convient. En outre, il est également nécessaire de fournir un lien sur la version alternative permettant le retour à la page d’origine.

Identification automatique du navigateur pour présenter une version appropriée de la page web

Certains programme permettent de détecter le navigateur utilisé par un internaute (Chrome, safari, Internet Explorer, etc.). En combinant ce programme à des mises en page alternatives, il est possible de présenter une version adaptée au navigateur et à l’internaute. Cependant l’utilisation d’un lecteur d’écran lors de la navigation sur internet ne permet pas de réaliser cette détection puisque ce n’est pas un navigateur.

L’utilisation de programme pour générer des pages alternatives sur demande

Certains programmes, tels que Java Servlet ou PHP, peuvent être utilisés pour créer dynamiquement une version alternative d’une page si le client en fait la requête depuis son navigateur. Fournir des pages alternatives de cette manière permet de ne pas maintenir différentes versions d’un site web, réduisant ainsi les efforts de maintenance, et permet au contenu d’être à jour quelle que soit la version sélectionnée.