Groupe de la Banque mondiale

Close up of a hoe held by a woman

Afin de lutter contre la crise alimentaire, la Banque mondiale travaille actuellement avec ses pays clients à la préparation de nouveaux projets d’un montant total de 12 milliards de dollars qui seront lancés dans les 15 prochains mois.

A world map with images of people standing in different regions of the world among with currency signs.

Les envois de fonds officiellement enregistrés vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient augmenter de 4,2 % et s'élever à 630 milliards de dollars cette année. Cette hausse fait suite à une reprise presque record de 8,6 % en 2021, selon la dernière note d'information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement.

A tractor harvesting a wheat field

La guerre en Ukraine a provoqué un choc majeur sur les marchés des matières premières, modifiant les modèles mondiaux de commerce, de production et de consommation. Ceci pourra avoir pour conséquence des prix à des niveaux historiquement élevés jusqu'à la fin de 2024, selon le dernier rapport de la Banque mondiale.

roti bread for sale

Les prix alimentaires mondiaux et nationaux étaient déjà proches de leurs plus hauts historiques avant la guerre en Ukraine, et une grande incertitude plane sur les récoltes des prochaines saisons dans le monde.

boy pushes a girl in a wheelchair as she throws a straw ball – both wear school uniforms

G.S. Kabuga est l'une des 3 388 écoles du Rwanda bénéficiant d'efforts de reconstruction et de rénovation, financés par le gouvernement et la Banque mondiale, avec des fonctionnalités d'accessibilité pour les apprenants handicapés. Malgré les revers mondiaux provoqués par la pandémie, des progrès significatifs ont été réalisés dans le respect des 10 engagements identifiés lors du Sommet mondial sur le handicap de 2018.

Les autorités caboverdiennes se sont associées à la Banque mondiale pour entreprendre une tâche ambitieuse : vacciner en toute sécurité des centaines de milliers d’habitants dans tout l'archipel aussi rapidement et efficacement que possible, afin de relancer l'activité économique - et notamment le tourisme, vital pour le pays - au plus vite.

The cover of the report.

Un nouveau rapport de la Banque mondiale se penche sur les conséquences de la crise sur les économies émergentes et propose un ensemble de politiques visant à atténuer les risques financiers et à orienter les économies vers une reprise durable et équitable.

Comment le Groupe de la Banque Mondiale mesure-t-il la pauvreté ?

La lutte contre l'extrême pauvreté est au cœur de la mission du Groupe de la Banque mondiale. À l'heure où la pandémie de COVID-19 fait des ravages dans le monde entier, cet objectif a pris une nouvelle dimension. Mais la première étape pour réduire la pauvreté est de la mesurer. 

Du fait des plans de relance, le financement des secteurs des infrastructures est en hausse, mais l'activité d'investissement dans de nouveau projets reste faible dans tous les secteurs industriels.

people on a street

Après avoir rebondi en 2021, la croissance mondiale devrait nettement ralentir en 2022, reflétant les recrudescences de la COVID-19, la réduction des mesures de soutien budgétaire et de problèmes d'approvisionnement persistants.

Des inégalités de la reprise économique à celles de l’accès aux vaccins, en passant par l’aggravation des pertes de revenus et le creusement des écarts d’apprentissage, la COVID-19 a pénalisé de manière disproportionnée les populations pauvres et vulnérables en 2021. Elle inflige de graves reculs au développement et porte un coup dur aux efforts visant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à réduire les inégalités. À travers cette série de graphiques, la Banque mondiale propose un tour d’horizon des études qui illustrent la gravité de l’impact de la pandémie alors qu’elle entre désormais dans sa troisième année.

Migrants worker at a construction site

Les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient connaître une forte augmentation de 7,3 % et s’élever à 589 milliards de dollars en 2021, selon la Banque mondiale.

second-graders in Afghanistan

Selon les premières données d’un rapport à paraître de la Banque mondiale, la pandémie de COVID-19 pourrait faire bondir jusqu’à 70 % la proportion d’enfants de 10 ans des pays à revenu faible et intermédiaire en situation de pauvreté des apprentissages, c’est-à-dire dans l’incapacité de lire un texte simple. Cette augmentation est la conséquence de fermetures prolongées des écoles et de la médiocrité des résultats éducatifs malgré les efforts déployés par les gouvernements pour assurer un enseignement à distance. Dans bon nombre de ces pays, les établissements scolaires ont été fermés pendant 200 à 250 jours et beaucoup d’entre eux n’ont toujours pas rouvert leurs portes.

Quand on évoque les migrations climatiques, on pense souvent d’abord à des populations qui, pour échapper à l’élévation du niveau de la mer ou à la désertification, sont contraintes de quitter leur pays. C’est juste, dans une certaine mesure, mais, en réalité, la grande majorité des migrants climatiques se déplacent à l’intérieur des frontières de leur pays. Selon les conclusions du nouveau rapport Groundswell publié par la Banque mondiale, le monde pourrait compter jusqu’à 216 millions de migrants climatiques internes d’ici à 2050.

The globe with illustrations of different data points around it.

Découvrez les piliers du nouveau Plan d’action sur le changement climatique du Groupe de la Banque mondiale.