Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Ethiopian refugee doctor, Tefera Tewodros

Le médecin Tefera Tewodros comptait parmi les premiers réfugiés qui ont rejoint l’est du Soudan en quête de sécurité au début de la crise dans la région du Tigré (Éthiopie), en novembre dernier. Depuis lors, il vit et travaille au dispensaire de la ville frontalière de Hamdayet, dans l’État de Kassala, où la majorité des 60 000 réfugiés ayant fui le conflit en Éthiopie ont trouvé abri.  Avec des ressources limitées, il met ses compétences et sa formation au service de ses compatriotes réfugiés dans le besoin au Soudan, explique l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Portrait of a family: father, mother, baby girl and young boy

A l’approche de la saison des pluies, une course contre la montre est lancée pour apporter de l’aide aux milliers de personnes en quête d’abri dans un village isolé de la République démocratique du Congo voisine, explique le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

hands holding circle symbolizing protection

Sur ces pages Web classées par pays, vous pouvez trouver des services utiles, des informations sur les procédures d’asile ou en savoir plus sur vos droits et devoirs.

Portrait of a woman.

Dans le cadre d'une initiative de visualisation des données, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a compilé des statistiques provenant de nombreuses sources afin de mieux comprendre les effets de la pandémie de COVID-19 sur les personnes pauvres et vulnérables, y compris les réfugiés. Elle illustre la forte baisse des niveaux d’emploi et de revenu depuis le début de la pandémie et analyse également la manière dont les familles s’adaptent pour répondre à leurs besoins fondamentaux.

 

 

women in African dresses walking towards airport.

Environ 1,44 million de réfugiés à travers le monde auraient d’urgence besoin de réinstallation. Mais seulement 22 770 d’entre eux ont été réinstallés en 2020 avec l’appui de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). C’est le nombre de réinstallations le plus faible jamais observé depuis près de deux décennies, du fait des quotas limités qui ont été proposés par les États, ainsi que de l’impact de la pandémie de COVID-19 qui a retardé les départs et les programmes. L'Agence demande d’urgence aux gouvernements d'intensifier leurs programmes cette année et d'offrir davantage de places de réinstallation. 

 

 

A woman doing the dancer yoga pose.

Certes, l’année 2020 a été difficile, mais les réfugiés nous ont montré ce qu’est la résilience et comment surmonter une crise. Dans le contexte de la pandémie, les réfugiés ont pris des initiatives pour fournir des soins de santé, améliorer le bien-être, protéger leurs communautés et demeurer une source d’inspiration pour nous tous durant les périodes de confinement.

Students discuss ideas to help refugees

Les Simulations ONU sont des sessions de jeu de rôle de la diplomatie, dans lesquelles des élèves de l’école primaire à l'université se mettent dans la peau de diplomates pour résoudre des problèmes mondiaux. Au début de l’année 2020, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a décidé de mettre les étudiants au défi d’aborder les questions liées aux déplacements forcés. Voici un résumé de leurs idées et réflexions novatrices !

A black and white photo portraying a family with children of all ages.

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a été créée en 1950 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour venir en aide aux millions d’Européens qui avaient fui ou perdu leur foyer. Elle avait un mandat de trois ans pour accomplir son travail et devait ensuite disparaître. Aujourd’hui, 70 ans plus tard, l’organisation est toujours active, protégeant et venant en aide aux réfugiés du monde entier. Le HCR les aide à recommencer leur vie : 79,5​​ millions de personnes dans le monde ont été forcées de fuir leur foyer, soit un chiffre sans précédent. 

 

refugees around fire

Une communauté Twitter crée des illustrations sur le thème de la chaleur – et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en a fait un film d’animation pour récolter des fonds au bénéfice des réfugiés syriens. 

Thirteen-year-old Syrian refugee

L’année 2020 sera le théâtre de l’un des niveaux les plus bas jamais observés en termes de réinstallation de réfugiés, alerte l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). « Nous sommes confrontés à un niveau décevant en termes d’opportunités pour la réinstallation – avec un quota de moins de 50 000 places pour toute l’année 2020. Ce nombre a également été affecté par la pandémie de COVID-19 qui a retardé les départs et mis sur pause les programmes de réinstallation gérés par certains Etats », a déclaré Gillian Triggs, Haut Commissaire assistante du HCR chargée de la protection internationale.

 

Kristin Davis and Sister Angelique Namaika

Découvrez cette liste de films établie notamment par Kristin Davis, Ambassadrice de bonne volonté de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) !

Bakr, un réfugié syrien âgé de 13 ans, travaille dans un supermarché et effectue des livraisons d’articles alimentaires pour subvenir aux besoins de sa famille à Barja, au Liban. La famille attend de partir pour une réinstallation en Norvège.

Nosizi Reuben quitte le bureau de la Commission kényane des droits de l’homme à Nairobi, où elle est autorisée à utiliser gratuitement leur wi-fi pour ses études à distance.

child washing its hands

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) montre comment les personnes déracinées sont confrontées à la promiscuité et à un accès limité aux ressources élémentaires, telles que l’eau et le savon.

The portrait of a man smiling.

Créé en 2007, le Dialogue du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés facilite un échange de vues entre les réfugiés, les gouvernements, la société civile, le secteur privé, les universitaires et les organisations internationales sur les défis en matière de protection. Cette année, il se tiendra par vidéoconférence et portera principalement sur la manière dont la pandémie de Covid-19 affecte les personnes déracinées et les apatrides.