Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

An older woman working in a kitchen

Le HCR, et HelpAge International soulignent que la pandémie de Covid-19 menace les personnes déracinées d’âge avancé à travers l’Amérique latine en dégradant leur bien-être et en limitant leur accès aux droits fondamentaux et services essentiels. Selon une évaluation conjointe réalisée en Colombie, en Équateur, au Salvador, au Honduras et au Pérou, la pandémie exacerbe les menaces qui pesaient déjà sur la santé physique et mentale, la nutrition, l’autonomie financière et le statut juridique des réfugiés et d’autres personnes déplacées d’âge avancé. La moitié des personnes interrogées ont déclaré avoir été confrontées à la discrimination tandis qu’un nombre inquiétant d’entre elles ont rapporté des abus.

À Cox Bazar, au Bangladesh, la pandémie de Covid-19 a rendu la vie encore plus difficile pour quelque 880 000 réfugiés rohingyas vivant dans des camps ainsi que pour des milliers de Bangladais démunis des communautés voisines. Le HCR a soutenu un certain nombre de projets : la formation aux techniques agricoles, la fourniture de semis et de bétail, ainsi que l’aide financière d’urgence ont déjà aidé plus de 40 000 familles. Désormais, les agriculteurs locaux peuvent également vendre leurs produits sur des marchés locaux. 

Le HCR compte plus de 17 300 employés, dont la plupart sont basés sur le terrain. Faites connaissance avec Kristin Riis Halvorsen, qui dirige les opérations dans le sud du Mexique.

A woman and a girl and a boy hug.

Selon une nouvelle étude publiée par le HCR et l'OCDE, 1,5 million de personnes issues des principaux pays de provenance de réfugiés ont été admises par 35 pays membres de l’OCDE et le Brésil par le biais de visas de travail, d’étudiants ou familiaux durant la décennie ayant précédé la pandémie de Covid-19. Mais la pandémie de Covid-19 risque de mettre en péril les progrès exceptionnels réalisés pour étendre ces voies sûres et légales.

Depuis 2017, au moins 145 000 réfugiés burundais ont bénéficié d’une aide au retour, grâce au Plan conjoint du HCR et du gouvernement du Burundi pour l’aide aux réfugiés pour le retour et la réintégration.

Woman knee-deep in water carrying a plastic barrel.

Une nouvelle plateforme de visualisation de données montre comment l’urgence climatique converge avec d’autres menaces pour entraîner de nouveaux déplacements et augmenter la vulnérabilité des personnes contraintes de fuir leur foyer. Les effets du changement climatique se font sentir dans le monde entier mais les pays qui sont déjà en proie aux conflits, à la pauvreté et à des niveaux élevés de déplacement sont confrontés à certains des effets les plus graves, souligne l'Agence des Nations Unie spour les réfugiés (HCR). 

Le Niger est l’un des pays les plus pauvres au monde. Malgré cela, il continue d’accueillir de nombreux réfugiés, en leur donnant pleinement accès à la santé et à l’éducation.

Portrait of a man signing a letter.

Alphonso Davies, arrière gauche au FC Bayern Munich et joueur de l’équipe nationale masculine de football du Canada, devient Ambassadeur de bonne volonté de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Syrian family outside their home

De multiples crises combinées augmentent la misère des familles syriennes qui tentent de survivre après 10 ans de conflit, y compris 6,7 millions de personnes qui sont toujours déplacées en Syrie. En dépit des défis immenses, les Syriens continuent de persévérer envers et contre tout et de tenter de reconstruire leur vie, souligne l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). 

 

Rosemary Kariuki at a party

La réfugiée Rosemary Kariuki a remporté le prix de « l’Australienne de l’année » pour son travail d’assistance envers d’autres femmes déracinées. 

Ethiopian refugee doctor, Tefera Tewodros

Le médecin Tefera Tewodros comptait parmi les premiers réfugiés qui ont rejoint l’est du Soudan en quête de sécurité au début de la crise dans la région du Tigré (Éthiopie), en novembre dernier. Depuis lors, il vit et travaille au dispensaire de la ville frontalière de Hamdayet, dans l’État de Kassala, où la majorité des 60 000 réfugiés ayant fui le conflit en Éthiopie ont trouvé abri.  Avec des ressources limitées, il met ses compétences et sa formation au service de ses compatriotes réfugiés dans le besoin au Soudan, explique l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Portrait of a family: father, mother, baby girl and young boy

A l’approche de la saison des pluies, une course contre la montre est lancée pour apporter de l’aide aux milliers de personnes en quête d’abri dans un village isolé de la République démocratique du Congo voisine, explique le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

hands holding circle symbolizing protection

Sur ces pages Web classées par pays, vous pouvez trouver des services utiles, des informations sur les procédures d’asile ou en savoir plus sur vos droits et devoirs.

Portrait of a woman.

Dans le cadre d'une initiative de visualisation des données, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a compilé des statistiques provenant de nombreuses sources afin de mieux comprendre les effets de la pandémie de COVID-19 sur les personnes pauvres et vulnérables, y compris les réfugiés. Elle illustre la forte baisse des niveaux d’emploi et de revenu depuis le début de la pandémie et analyse également la manière dont les familles s’adaptent pour répondre à leurs besoins fondamentaux.

 

 

women in African dresses walking towards airport.

Environ 1,44 million de réfugiés à travers le monde auraient d’urgence besoin de réinstallation. Mais seulement 22 770 d’entre eux ont été réinstallés en 2020 avec l’appui de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). C’est le nombre de réinstallations le plus faible jamais observé depuis près de deux décennies, du fait des quotas limités qui ont été proposés par les États, ainsi que de l’impact de la pandémie de COVID-19 qui a retardé les départs et les programmes. L'Agence demande d’urgence aux gouvernements d'intensifier leurs programmes cette année et d'offrir davantage de places de réinstallation.