Aide humanitaire

two young boys from Syria

Les chefs des agences humanitaires, des réfugiés et du développement des Nations Unies ont appelé les donateurs internationaux à se mobiliser et à soutenir les millions de personnes en Syrie et dans la région qui dépendent de l'aide humanitaire et d’un appui aux moyens de subsistance pour survivre après une décennie de guerre. Avec l'impact supplémentaire de la COVID-19, il n'y a pas de répit pour les civils en Syrie qui font face à une augmentation de la faim et de la pauvreté, à des déplacements et des attaques continues.

 

Abdullah, sept ans, a été déplacé par le conflit qui dure depuis cinq ans au Yémen. On estime à 3 millions le nombre de personnes déplacées dans le pays. Avec une population d’environ 30 millions de personnes, 20 millions ont aujourd’hui besoin d’une aide humanitaire.

child holding up palm painted red

Ce document, bientôt disponible en français, se veut un guide de référence pour travailler « avec et pour » les jeunes lors de catastrophes naturelles, de conflits, de déplacements forcés et d'autres situations d'urgence. 

Les Nations Unies sont alarmées par la situation concernant les civils blessés ou tués au cours des combats dans les zones rurales du Tigré, en Éthiopie. Actuellement, des centaines de milliers de personnes ont besoin d’une aide vitale.

La violence, l'insécurité et les conditions climatiques extrêmes affectent des millions de personnes dans le Sahel central, dans l'une des crises dont la croissance est la plus rapide au monde.

Baaba Maal

Le chanteur sénégalais et sympathisant de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Baaba Maal, attire l’attention sur la tragédie au Burkina, au Mali et au Niger, où a lieu « l’une des pires crises humanitaires au monde », écrit-il. 

 

A man sits on a chair outdoor while talking on the phone.

En Iraq, à la suite de décennies de conflit, 4,1 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, alors qu’en Afghanistan, ce total est estimé à 9 millions. Dans les deux pays, les acteurs humanitaires travaillent pour assister les personnes qui ont le plus besoin d’aide mais ces mêmes acteurs doivent également pouvoir être tenus responsables de leurs activités par les personnes qu’ils cherchent à soutenir, explique le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS)

 

 

Le Lac Tchad a perdu environ un dixième de sa taille initiale au cours des 60 dernières années en raison du changement climatique et de la pression démographique. S'il n'est pas traité, le changement climatique va continuer à menacer la sécurité alimentaire, la santé et l'état nutritionnel d

Composite of two photos of women against holding video cameras against a bright yellow background.

Partout dans le monde, lors de crises humanitaires, les femmes assument les rôles essentiels de premières intervenantes et de leaders.  Des femmes du Bangladesh, de la Colombie, de la Jordanie et de l’Ouganda font part de leurs points de vue dans des vidéos participatives.

Ritah Alfred and colleague in a warehouse

Après avoir fui pour échapper à la guerre civile, Ritah Alfred est rentrée dans son pays et travaille pour l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) afin d’améliorer les moyens d’existence de ses concitoyens. Supervision des fournisseurs, approvisionnement des entrepôts, coordination du chargement des camions, gestion des produits indispensables comme les semences: Ritah bouscule l’ordre établi dans le monde de la logistique, un secteur largement dominé par les hommes.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, rendons hommage aux travailleurs humanitaires en première ligne, en donnant la parole à Marie Roseline Bélizaire, médecin spécialiste en médecine communautaire et épidémiologiste à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cette Haï

La Journée mondiale de l'aide humanitaire se tient chaque année le 19 août pour rendre hommage aux travailleurs humanitaires qui risquent leur vie au service de l'humanité et pour témoigner du soutien aux personnes touchées par les crises dans le monde entier. Cette année, le travail déjà difficile effectué par les humanitaires a été rendu encore plus compliqué par la pandémie mondiale de COVID-19. Nous souhaitons rendre hommage et profondément remercier les héros du quotidien qui ont mis tout en œuvre pour aider les autres, peu importe les difficultés rencontrées.

A man among boxes in a warehouse.

En grippant la chaîne d’approvisionnement mondiale, les restrictions de circulation et de transport dues à la pandémie de COVID-19 ont complexifié à l’extrême la gestion de l’acheminement de produits vitaux aux pays les plus touchés. Pour répondre à cet autre défi posé par le virus, les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires développent un système logistique d’ampleur, destiné à garantir le maintien et la montée en puissance des livraisons d’urgence.

WHO workers sort through supplies in a warehouse.

Dans les pays où les personnes les plus vulnérables ont besoin d’aide et de matériel humanitaires pour lutter contre la pandémie de COVID-19, les vols annulés et les routes d’approvisionnement perturbées représentent un véritable défi logistique. Les agences de l’ONU demandent de soutenir immédiatement le système mondial d’approvisionnement d’urgence en lui allouant un montant initial de 350 millions de dollars pour permettre une rapide mise à niveau des services logistiques communs.

Une petite fille au Mozambique

Le nombre de pays en proie à des conflits n’a jamais été aussi élevé depuis l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989. Dans ces situations de violence, les enfants sont devenus des cibles de première ligne et risquent la mort, des blessures graves, ainsi que des traumatismes durables.