Image du lancement d'une première fusée depuis la base de Vostotchny, en Fédération de Russie.
Lancement d'une première fusée depuis la base de Vostotchny, en Fédération de Russie.
Photo :ROSCOSMOS

Semaine mondiale de l'espace

Par sa résolution 54/68 du 6 décembre 1999, l’Assemblée générale a proclamé la Semaine mondiale de l’espace afin de célébrer la contribution des sciences et des technologies spatiales à l’amélioration de la condition humaine.

La Semaine mondiale de l'espace est le plus grand événement spatial annuel au monde. Organisée dans de nombreux pays, elle est une source d’inspiration pour les étudiants, main-d’oeuvre de demain, et contribue à sensibiliser le public aux activités spatiales, tout en encourageant la coopération internationale dans ce domaine.

Chaque année, le Conseil mondial de la Semaine mondiale de l’espace retient un thème en étroite collaboration avec le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA). Ce thème annuel permet aux organisateurs de planifier leurs évènements et d’accroître le succès des manifestations prévues à cette occasion.

Espace et durabilité

 

Le thème de la Semaine mondiale de l'espace 2022 porte sur « l'espace et la durabilité » et la façon dont l'espace extra-atmosphérique peut être utilisé durablement et nous aider à atteindre le développement durable sur terre.

L'exploration spatiale et l'observation de la Terre à distance sont des atouts pour notre planète, notamment en ce qui conerne l'étude des changements climatiques, la détection de pollution sur terre et en mer, ou encore aider à développer l'agriculture dans les pays en développement.

Parmi les 169 cibles qui composent les 17 Objectifs de développement durable (ODD), 65 tirent un avantage direct des satellites d'observation terrestre et des techonolgies associées. Atteindre les 17 ODD serait beaucoup plus difficile sans les outils et les technologies développés grâce à l'exploration spatiale.

Space for SDGs

L'espace au service des objectifs de développement durable

Le potentiel de l'espace au service des ODD est vaste. Les services et technologies développés pour l'espace sont cruciaux pour conmprendre les changements climatiques et pour l'ensemble du cycle de gestion des catastrophes, deux exemples parmi tant d'autres. Voyez ce à quoi l'espace peut servir pour chacun des ODD en cliquant ICI et consultez le rapport conjoint de l'UNOOSA ety de l'Agence de l'Union européenne pour le programme spatial : "Système mondial européen de navigation par satellite et Copernicus : soutenir les objectifs de développement durable. Éléments constitutifs de l'Agenda 2030."

Contexte

Le 4 octobre 1957 fut la date du lancement dans l'espace de Spoutnik 1, le premier satellite envoyé par l'homme depuis la Terre, ouvrant ainsi la voie à l'exploration spatiale.

Le 10 octobre 1967 fut la date de l'entrée en vigueur du Traité sur les principes régissant les activités des États en matière d'exploration et d'utilisation de l'espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes.

En 1968 s’est tenue la première Conférence des Nations Unies sur l’exploration et les utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique (UNISPACE) .

La science, les techniques spatiales et leurs applications sont de plus en plus utilisées pour soutenir les activités des Nations Unies. Au moins 25 entités de l'ONU et la Banque mondiale utilisent couramment des applications spatiales.

Elles contribuent de façon importante, parfois indispensable, aux travaux de l'ONU, notamment par la mise en œuvre de recommandations émises lors des grandes conférences mondiales et de la Conférence des Nations Unies sur l'exploration et les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique (UNISPACE III).

Elles participent ainsi aux efforts en vue d'un développement durable et à la mise en application de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies (résolution A/RES/55/2 du 8 septembre 2000 de l'Assemblée générale).

La coordination, la coopération et la synergie sont donc essentielles pour que ces activités soient efficacement mises en oeuvre par l'ONU.

Les réunions annuelles interorganisations sur les activités spatiales sont les principaux moyens de parvenir à cette synergie. L'efficacité de ces réunions a encore été renforcée par la tenue, depuis 2004, de séances informelles ouvertes immédiatement après la fin de ces rencontres en vue d'inciter les États Membres à d'importantes évolutions liées à l'espace au coeur du Système des Nations Unies.

L'ordre du jour des réunions interinstitutions est renouvelé à chaque session et adapté aux besoins opérationnels du moment.

L'ONU et l'espace

Dès le début de l'ère spatiale, les Nations Unies ont reconnu l’importance de l'espace extra-atmosphérique, comme une nouvelle dimension qui venait s’ajouter à l'existence humaine. Depuis, la famille des Nations Unies s’efforce d’utiliser les avantages uniques qui relèvent de l’espace pour le bien de toute l’humanité.

Reconnaissant l'intérêt commun de l'humanité dans l'espace extra-atmosphérique et cherchant à répondre aux questions sur la manière dont l'espace peut aider les populations de la Terre, l'Assemblée générale a adopté sa première résolution relative à l'espace extra-atmosphérique, la résolution 1348 (XIII) intitulée « Question de l'utilisation pacifique de l’espace extra-atmosphérique ».

Le 10 octobre 1967, la « Magna Carta de l’espace », également connue sous le nom de « Traité sur les principes régissant les activités des États en matière d'exploration et d'utilisation de l'espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes », est entrée en vigueur.

Aujourd'hui, le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA) est chargé de promouvoir la coopération internationale dans le domaine des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique. L'UNOOSA sert de secrétariat au seul comité de l'Assemblée générale qui s'occupe exclusivement de la coopération internationale l'espace extra-atmosphérique, c’est à dire le Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique des Nations Unies (COPUOS).

L'UNOOSA est également chargé de s'acquitter des responsabilités du Secrétaire général en vertu du droit spatial international et de tenir à jour le Registre des Nations Unies des objets lancés dans l'espace extra-atmosphérique.

Pour plus d'informations veuillez consulter notre frise chronologique.

 

Notre planète Terre

17 astronautes et cosmonautes de dix pays différents décrivent leurs perceptions de la Terre vue depuis l'espace. Regardez cet incroyable documentaire, produit en juillet 1990 (en anglais).

Ressources

Instruments internationaux

Principes adoptés par l'Assemblée générale des Nations Unies

Système des Nations Unies

Journées sur le même thème

 

China Space Station

Le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA), en coopération avec l’Agence spatiale chinoise, a lancé un programme permettant aux États Membres des Nations Unies, notamment aux pays en développement, de bénéficier des compétences technologiques et innovantes du gouvernement chinois, en vue de contribuer à un meilleur accès à l'espace et aux 17 objectifs de développement durable (ODD).

 

Dream Chaser Vehicle

Le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (UNOOSA) s'associe à la Sierra Nevada Corporation (SNC) pour offrir aux États Membres des Nations Unies la possibilité de participer à une mission spatiale orbitale à l'aide du véhicule spatial  « Dream Chaser® » de la SNC. La mission mènera une série d’expérimentations et transportera des charges utiles ou des satellites fournis par des institutions des pays participants.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.