Un membre du personnel de la brigade anti-drogue de la police nationale du Libéria.
Un membre de l'unité anti-drogue de la police nationale du Libéria devant une décharge municipale, à l'extérieur de la capitale Monrovia, au Libéria, où sont brûlés près de 400 kilos de marijuana et d'autres drogues saisies.
Photo :ONU / Staton Winter

Conformément à sa résolution A/RES/42/112, du 7 décembre 1987, l'Assemblée générale a décidé de célébrer la Journée internationale contre l'abus et le trafic de drogues le 26 juin afin de renforcer l'action et la coopération aux échelons national, régional et international dans le but de parvenir à une société affranchie de l'abus des drogues.

Soutenue chaque année par la communauté internationale, cette journée a pour objectif de renforcer la sensibilisation au grand danger que sont les drogues illicites pour notre société.

Une meilleure connaissance pour de meilleurs soins

De nombreuses informations erronées ont circulé, dernièrement, au sujet de la lutte contre le problème mondial de la drogue.

Le thème de la Journée internationale 2020 contre l'abus et le trafic de drogue, « De meilleures connaissances pour de meilleurs soins », met l’accent sur la nécessité d'améliorer la compréhension du problème mondial de la drogue. Une meilleure connaissance de ces questions permettrait, en effet, de renforcer la coopération internationale et de limiter les conséquences de l’abus des drogues et du trafic sur la santé des individus, ainsi que sur la gouvernance et la sécurité.

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) invite les particuliers, les organisations à but non lucratif, le secteur privé et les États Membres à prendre part à sa campagne sur les réseaux sociaux en utilisant les nombreuses ressources mises à leur disposition pour les réseaux sociaux.

#FactsForSolidarity

Couverture du Rapport mondial sur les drogues de l'ONUDC

Rapport mondial sur les drogues

Selon le dernier Rapport mondial sur les drogues, environ 269 millions de personnes ont consommé des drogues dans le monde en 2018, soit 30% de plus qu'en 2009, tandis que plus de 35 millions de personnes souffrent de troubles liés à la consommation de drogues.

Un participant dans une salle de réunion lit une brochure sur la manifestation organisée à l’occasion de la Journée.

Depuis deux décennies, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) contribue à rendre le monde plus sûr contre la drogue, le crime organisé, la corruption et le terrorisme. L'ONUDC agit pour sensibiliser le public aux dangers de l'abus de drogues et renforcer l'action internationale contre la production et le trafic illicites de drogues, ainsi que la criminalité qui y est liée. Créé en 1997, l'ONUDC, dont le siège se trouve à Vienne, gère une vingtaine de bureaux extérieurs, ainsi que des bureaux de liaison à New York et à Bruxelles.

Assortiment de couvertures de rapports de l'ONUDC sur les drogues.

Le Rapport mondial sur les drogues fournit un aperçu global de l'offre et de la demande d'opiacés, de cocaïne, de cannabis, de stimulants de type amphétamine et des nouvelles substances psychoactives (NPS), ainsi que de leur impact sur la santé. Il met en évidence les différents schémas d'utilisation et les vulnérabilités de certains groupes d'âge et de sexe, et souligne l'évolution du marché mondial des médicaments. Ce rapport est présenté, chaque année à Vienne, par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

 

Un groupe de femmes assises rient devant la caméra

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.