Un groupe de délégués assis en demi-cercle se réunissent au Siège de l’ONU, à New York.
Une réunion entre des délégués auprès des Nations Unies, au Siège de l’ONU, à New York.
Photo :ONU / Mark Garten

Représenter les peuples du monde

Les représentants des États Membres sont au cœur des travaux de l’Organisation des Nations Unies. Sans eux, il n’y aurait personne pour négocier et coordonner des accords avec leur pays d'origine. Ils facilitent des rapprochements ou tentent de trouver des compromis. À ce titre, ils incarnent le multilatéralisme sous toutes ses formes, qui privilégie notamment la négociation, la coopération ou la concertation entre les nations, et qui est au centre des buts et principes de l'ONU.

En tant que représentants des États Membres, les délégués permettent d’accomplir les principaux objectifs de l’Organisation, à savoir maintenir la paix et la sécurité internationales, recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples, promouvoir et encourager le respect des droits humains et des libertés fondamentales, tel que l'envisage la Charte des Nations Unies.

Les délégués représentent leur pays lors des réunions qui se tiennent aux Nations Unies. À moins qu’un Chef d'État ou de gouvernement ou un Ministre ne soit présent, les délégués prennent la parole et votent au nom de leur pays à l'Assemblée générale des Nations Unies, ainsi que dans d'autres forums de discussion de l'organisation internationale. Les délégués sont nommés par leurs pays et travaillent conformément aux priorités nationales de leur gouvernement.

Afin de mettre en avant le rôle crucial qu’ont joué et que continuent de jouer ces représentants, hommes et femmes, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer, par sa résolution A/RES/73/286, la Journée internationale des délégués, qui est célébrée en date du 25 avril

La première célébration de la Journée internationale des délégués a lieu en 2020, le jour du 75e anniversaire du début de la Conférence de San Francisco, qui s'est tenue du 25 avril au 26 juin 1945. Ce moment historique a jeté les bases de l'Organisation des Nations Unies avec la signature de la Charte des Nations Unies, qui codifie les grands principes des relations internationales.

Contexte

La Journée internationale des délégués marque l’anniversaire du premier jour de la Conférence de San Francisco, qui s’est tenue du 25 avril au 26 juin 1945, sur la Côte Ouest des États-Unis.

Au lendemain d’une Seconde Guerre mondiale dévastatrice, des délégués de cinquante pays se réunirent avec l'objectif de mettre en place une organisation qui rétablirait la paix dans le monde et contribuerait à bâtir un monde meilleur.

850 délégués issus de ces 50 pays ont pris part à cette conférence, qui a duré deux mois, déterminés à établir ensemble les règles sur lesquelles bâtir l'ordre mondial de l’après-guerre. Ils représentaient 80 % de la population mondiale de l’époque. Les propositions rédigées par les représentants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'URSS entre août et octobre 1944 à Dumbarton Oaks (États-Unis), ont servi de base à leurs travaux.

Deux mois après leur première réunion, à la date du 26 juin 1945, la Charte des Nations Unies fut signée par les représentants des 50 pays ayant assisté à la conférence. La Pologne, qui n’avait pas de gouvernement au moment de la conférence, a signé la Charte plus tard, portant ainsi à 51 le nombre de membres fondateurs de l'ONU.

L’accord permit la création de l’Organisation des Nations Unies, qui regroupe aujourd’hui 193 États Membres. La mission et le travail des Nations Unies sont guidés par les objectifs et principes énoncés par sa Charte fondatrice. De par son statut unique à l'échelon international et les pouvoirs que lui confère sa Charte fondatrice, l'Organisation peut prendre des mesures pour résoudre un grand nombre de questions auxquelles est confrontée l'humanité au 21ème siècle, telles que la paix et la sécurité, le changement climatique, le développement durable, les droits de l'homme, le désarmement, le terrorisme, les crises humanitaires et sanitaires, l'égalité entre hommes et femmes, la gouvernance, la production alimentaire et d'autres encore.

Il est important de noter que le Saint-Siège et l’État de Palestine ne sont pas des États Membres mais participent aux sessions et aux travaux de l’Assemblée générale en qualité d’observateurs.

Egypt signs the UN Charter at the San Francisco Conference in 1945.

Les délégués des pays qui se sont réunis à San Francisco représentaient environ 80 % de la population du globe. Avant la tenue des réunions plénières, une grande partie du travail de rédaction de la Charte des Nations Unies fut réalisée au sein de commissions préparatoires. Il n'y a eu que dix séances plénières mais il a fallu près de 400 séances de commissions et de comités au cours desquelles chaque partie du texte a été passée au crible. 

historical photo - delegates working on UN Charter

Au printemps 1945, les représentants de 50 pays se sont rencontrés à San Francisco afin d'élaborer la Charte des Nations Unies. Signée le 26 juin 1945, à la fin de la Conférence des Nations Unies pour l'Organisation internationale, elle est entrée en vigueur le 24 octobre 1945. Découvrez cet album photographique sur la Conférence de San Francisco et la création de l’Organisation des Nations Unies !

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.