Portrait en gros plan de trois femmes d'ascendance africaine
Photo : UNICEF/Alejandro Balaguer

Rendre hommage aux contributions de la diaspora africaine

La Journée internationale des personnes d'ascendance africaine sera célébrée pour la première fois le 31 août 2021. À travers cette célébration, les Nations Unies visent à promouvoir les contributions extraordinaires de la diaspora africaine dans le monde et à éliminer toutes les formes de discrimination à l'encontre des personnes d'ascendance africaine.

Les journées internationales reflètent les valeurs que la société partage. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils ont la capacité de participer de manière constructive au développement et au bien-être de leurs sociétés. Toute doctrine de supériorité raciale est scientifiquement fausse, moralement condamnable, socialement injuste et dangereuse et doit être rejetée, à l’instar des théories qui prétendent poser l’existence de races humaines distinctes.

Les Nations Unies condamnent fermement les pratiques raciales discriminatoires et violentes et l’usage excessif de la force auxquelles les forces de l’ordre continuaient de recourir contre des Africains et des personnes d’ascendance africaine, et condamné également le racisme structurel dans les systèmes de justice pénale dans le monde. L'Organisation reconnaît en outre que la traite transatlantique des esclaves est l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire de l'humanité et défend la dignité humaine et l’égalité des victimes de l’esclavage, de la traite des esclaves et du colonialisme et tout particulièrement des personnes d’ascendance africaine dans la diaspora africaine.

Affiche de la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine

Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine (2015-2024)

La Décennie internationale vise à célébrer les importantes contributions des personnes d'ascendance africaine dans le monde entier, à faire progresser les politiques de justice et d'inclusion sociales, à éradiquer le racisme et l'intolérance, à promouvoir les droits humains et à aider à créer des communautés meilleures et plus prospères, conformément aux objectifs de développement durable lancés par les Nations unies.

Contexte

L'année 2020 se situe à mi-parcours de la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine. Bien que certains progrès aient été réalisés aux niveaux législatif, politique et institutionnel, les personnes d'ascendance africaine continuent de subir des formes intersectionnelles et aggravées de discrimination raciale, de marginalisation et d'exclusion. Cinq ans après le début de la Décennie, la pandémie de COVID-19 a mis en lumière l'urgence de s'attaquer aux inégalités structurelles de longue date et au racisme systématique dans le domaine de la santé. Le manque de reconnaissance reste l'un des principaux obstacles à la jouissance pleine et effective des droits humains par les personnes d'ascendance africaine. 

L'année 2020 a également marqué un tournant dans la manière dont ces questions sont abordées aux niveaux international et national. Le meurtre de George Floyd suivi a galvanisé les gens pour protester contre le racisme et la discrimination raciale et a suscité d'importantes discussions mondiales sur la justice raciale. Le 19 juin 2020, le Conseil des droits de l'homme a adopté la résolution sur la "Promotion et protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales des Africains et des personnes d'ascendance africaine contre le recours excessif à la force et les autres violations des droits de l'homme par les responsables de l'application des lois". Conformément à cette résolution, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme a présenté au Conseil des droits de l'homme, lors de sa 47e session, son programme en vue d'un changement transformateur pour la justice et l'égalité raciales.

L'année 2020 a également marqué un tournant dans la manière dont ces questions sont abordées aux niveaux international et national. Le meurtre de George Floyd a mobilisé les consciences contre le racisme et la discrimination raciale et a suscité d'importants débats mondiaux sur la justice raciale. Le 19 juin 2020, le Conseil des droits de l'homme a adopté une résolution sur la « Promotion et protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales des Africains et des personnes d’ascendance africaine contre les brutalités policières et autres violations des droits de l’homme ». Conformément à cette résolution, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a présenté au Conseil des droits de l'homme, lors de sa 47e session, son programme axé sur la transformation pour la justice et l’égalité raciales.

Outlines in colour of four different young people with hashtag #FIGHTracism

Chaque année, le monde commémore la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale le 21 mars pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (en Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d'une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l'apartheid. Le thème de la commémoration de 2021 est « Les jeunes se lèvent contre le racisme ».

A group of South Africans behind fence separating them from white community.

La Déclaration universelle des droits de l'homme affirme que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits et que chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés qui y sont énoncés, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur ou d'origine nationale. Depuis leur création en 1945, les Nations Unies œuvrent en faveur des droits de l'homme et de l'éradication du racisme et de la discrimination raciale dans le monde.

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.