Un homme répare un camion.
Un camion de transport en cours de réparation et d'entretien dans une mine de Namibie.
Photo :Banque mondiale / John Hogg

L'industrialisation au service du développement

Le développement industriel, dans les pays africains, est une condition indispensable d’une croissance soutenue et inclusive. L'industrie accroît la productivité en introduisant de nouveaux équipements et de nouvelles techniques. Elle améliore ainsi l’efficacité de la main-d'œuvre et créer de nouveaux emplois. L'articulation entre l’industrialisation et les économies nationales, aiderait les pays africains à atteindre des taux de croissance élevés, à diversifier leurs économies et à réduire leur vulnérabilité aux chocs extérieurs. Cela contribuerait substantiellement à l'éradication de la pauvreté par la création d'emplois et de richesse.

En 1989, dans le cadre des préparations de la deuxième Décennie du développement industriel de l'Afrique (1991-2000), l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 novembre « Journée de l'industrialisation de l'Afrique » à travers sa résolution (A/RES/44/237).

Thème 2020 : « Une industrialisation durable et inclusive à l'ère de l'AfCFTA »

#AIW2020

 
Logo for the AIW2020 with link to the concept note.

Depuis 2018, la Journée de l'industrialisation de l'Afrique est commémorée par des événements organisés pendant une semaine. Cette année, la Commission de l'Union africaine a accueilli différentes manifestations pour la Semaine de l'industrialisation de l'Afrique 2020 (#AIW2020), du 16 au 20 novembre 2020.

Contexte

Le 21 mars 2018 à Kigali, au Rwanda, l'accord établissant une zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) a été signé, créant un marché africain unique pour les biens et les services et la plus grande zone de libre-échange au monde en nombre de pays. L'AfCFTA devrait devenir opérationnel le 1er janvier 2021, avec 28 ratifications à ce jour et 54 signatures. Cependant, malgré ces développements positifs, l'arrivée de la COVID-19 début 2020 a posé un grand risque pour la mise en place progressive de l'AfCFTA, compte tenu des perturbations engendrées pour les affaires et le commerce. Ainsi, maintenir un plaidoyer politique la nécessité d'industrialiser l'Afrique reste primordial en cette période. L'initiative AIW2020 offre donc l'occasion de rassembler les parties prenantes aux niveaux national, régional, continental et mondial pour échanger des connaissances sur le programme de transformation structurelle du continent. 

 

Les conséquences de la COVID-19

Bien qu'elle soit le deuxième continent le plus peuplé du monde (1,2 milliard d'habitants), l'Afrique ne représentait que 1,4 % de la valeur ajoutée manufacturière mondiale au premier trimestre 2020. Bien que la pandémie de COVID-19 ait évolué plus lentement en Afrique subsaharienne que dans d'autres régions, elle a fait payer un lourd tribut à l'activité économique, avec une croissance qui devrait tomber à -3,3 % en 2020, plongeant la région dans sa première récession depuis 25 ans. La combinaison des mesures de confinement et de la baisse de la demande extérieure due à la récession mondiale pèsera lourdement sur le secteur industriel.

Two women working at an engineering company, link to African Economic Conference.

Le thème de la Conférence économique africaine de cette année est : « L’Afrique après le COVID-19 : accélérer les progrès vers un développement durable inclusif ». La Conférence permettra à des universitaires de renom et à de jeunes chercheurs de présenter aux responsables politiques et aux décideurs leurs travaux de recherche axée sur des solutions. Organisée conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la conférence devrait se tenir virtuellement du 8 au 10 décembre 2020.

Logo of the Third Industrial Development Decade for Africa, link to the Decade

La troisième Décennie du développement industriel de l'Afrique (IDDA III) a été proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 25 juillet 2016.  L'ONUDI a été chargée de diriger les activités autour de la Décennie (2016-2025), en collaboration avec des partenaires. La vision de la mise en œuvre de l'IDDA III est d'ancrer fermement l'Afrique sur la voie d'un développement industriel inclusif et durable.

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.