PLAN D’ACTION
DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
POUR LA COOPÉRATION NUMÉRIQUE

L'emblème des Nations Unies sur le mur de la salle de l'Assemblée générale à New York

PLAN D’ACTION DU SECRÉTAIRE GENERAL
POUR LA COOPÉRATION NUMERIQUE

Introduction

Le monde transitionne de l'analogique au numérique plus rapidement que jamais, nous exposant davantage aux grandes promesses et au périls des nouvelles technologies. Bien que l'ère numérique ait apporté à la société de nombreux avantages, nous sommes également confrontés à de nombreux défis tels que les fractures numériques croissantes, les cybermenaces et les violations des droits de l'homme en ligne.

Ce rapport présente une feuille de route engageant toutes les parties prenantes à jouer un rôle pour l'avancement d'un monde numérique plus sûr et plus équitable, qui conduira à un avenir meilleur et plus prospère pour tous.

Couverture du Plan d’action du Secrétaire général pour la coopération numérique
Drapeau des Nations Unies

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES NATIONS UNIES
ANTÓNIO GUTERRES

Portrait du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Photo ONU/Mark Garten.

« La technologie numérique façonne l'histoire. Mais il y a aussi le sentiment qu'elle nous échappe. Où cela nous mènera-t-il? Notre dignité et nos droits seront-ils améliorés ou diminués? Nos sociétés deviendront-elles plus égales ou moins égales? Serons-nous en plus ou moins grande sécurité ? Les réponses à ces questions dépendent de notre capacité à travailler ensemble à travers les disciplines et les acteurs, à travers les nations et les divisions politiques. Nous avons la responsabilité collective de donner une direction à ces technologies afin de maximiser les avantages et de limiter les conséquences imprévues et les utilisations malveillantes. »

Domaines d'action clés

Sur la base des recommandations du Groupe de haut niveau du Secrétaire général sur la coopération numérique réuni de 2018 à 2019, et en outre informé par une série de tables rondes avec les principales parties prenantes des gouvernements, du secteur privé, de la société civile, des organisations internationales, des institutions universitaires, de la communauté technique et autres parties prenantes concernées, les actions suivantes sont envisagées :
universal connectivity icon
Un :

Atteindre la connectivité universelle d'ici 2030

digital public goods icon
Deux :

Promouvoir les biens publics numériques pour ouvrir un monde plus équitable

digital inclusion icon
Trois :

Assurer l'inclusion numérique pour tous, y compris les plus vulnérables

digital capacity-building icon
Quatre :

Renforcer le renforcement des capacités numériques

digital human rights icon
Cinq :

Assurer la protection des droits de l'homme à l'ère numérique

artificial intelligence icon
Six :

Assurer une direction mondiale de l'intelligence artificielle

digital trust and security icon
Sept :

Promouvoir la confiance et la sécurité dans l'environnement numérique

digital cooperation icon
Huit :

Construire une architecture plus efficace pour la coopération numérique

Des étudiants du Tailulu College de Tonga utilisent des nouveaux services à haut débit lors des célébrations de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information dans la capitale tongane, Nuku'alofa. Photo: Banque mondiale/Tom Perry
Des étudiants du Tailulu College de Tonga utilisent des nouveaux services à haut débit lors des célébrations de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information dans la capitale tongane, Nuku'alofa. Photo: Banque mondiale/Tom Perry
icône Connectivité mondiale

Connectivité mondiale :

Atteindre la connectivité universelle d'ici 2030

La moitié de la population mondiale n’a actuellement pas accès à Internet. D'ici 2030, chaque personne devrait avoir un accès sûr et abordable à Internet, y compris une utilisation des services numériques compatibles avec les objectifs de développement durable.

Une femme utilise une tablette
digital public goods icon

Biens publics numériques :

Promouvoir les biens publics numériques pour ouvrir un monde plus équitable

Nous devons entreprendre un effort mondial concerté pour encourager et investir dans la création de biens publics numériques: logiciels open source, données ouvertes, modèles d'IA ouverts, normes ouvertes et contenu ouvert. Ces biens publics numériques doivent respecter la vie privée et les autres lois et meilleures pratiques applicables, ne pas nuire et aider à atteindre les ODD.

Une femme utilise une tablette
Une jeune femme tient deux téléphone portables
Une jeune femme tient deux téléphone portables
icône Biens publics numériques

Inclusion numérique :

Assurer l'inclusion numérique pour tous, y compris les plus vulnérables

Les fractures numériques reflètent et amplifient les inégalités sociales, culturelles et économiques existantes. L'écart entre les sexes dans l'utilisation mondiale d'Internet en est un exemple frappant - dans deux pays sur trois, plus d'hommes utilisent Internet que de femmes. Des défis similaires affectent les migrants, les réfugiés, les personnes déplacées, les personnes âgées, les jeunes, les enfants, les personnes handicapées, les populations rurales et les peuples autochtones. Nous devons combler ces lacunes grâce à de meilleurs paramètres, à la collecte de données et à la coordination des initiatives.

Des personnes travaillent dans un laboratoire informatique
icône Inclusion numérique

Renforcement des capacités numériques :

Soutenir le renforcement des capacités numériques

De nombreux pays et citoyens sont privés de capacités et de compétences essentielles à l'ère numérique et à la réalisation des ODD. Le renforcement des capacités numériques doit être davantage axé sur les besoins et adapté aux circonstances individuelles et nationales, et mieux coordonné à l'échelle mondiale.

Des personnes travaillent dans un laboratoire informatique
Un homme prend une photo d'un paysage urbain avec son téléphone.
Un homme prend une photo d'un paysage urbain avec son téléphone.
icône Droits humains numériques

Droits humains numériques :

Assurer la protection des droits de l'homme à l'ère numérique

Les technologies numériques offrent de nouveaux moyens d'exercer les droits de l'homme, mais elles sont trop souvent utilisées pour violer les droits de l'homme. Les cadres réglementaires et la législation sur le développement et l'utilisation des technologies numériques devraient etre centrées sur les droits de l'homme. La protection des données, l'identification numérique, l'utilisation des technologies de surveillance, le harcèlement en ligne et la gouvernance des contenus sont particulièrement préoccupants.

Des personnes marchent à travers des lignes de lumières.
icône Intelligence artificielle

Intelligence artificielle :

Fournir une direction globale sur l'intelligence artificielle

L'IA apporte d'énormes avantages à l'ère numérique, mais elle peut également compromettre considérablement la sécurité et la liberté d'action des utilisateurs du monde entier. Des efforts multipartites renforcés sur la coopération mondiale en matière d'IA sont nécessaires pour aider à renforcer les capacités mondiales de développement et d'utilisation de l'IA d'une manière fiable, fondée sur les droits de l'homme, sûre et durable, et promouvant la paix.

Des personnes marchent à travers des lignes de lumières.
Copie d'écran avec des lignes de code colorées.
Copie d'écran avec des lignes de code colorées.
icône Confiance et sécurité numériques

Confiance et sécurité numériques :

Promouvoir la confiance et la sécurité dans l'environnement numérique

Les technologies numériques qui sous-tendent les principales fonctions et infrastructures de la société, notamment le soutien à l'accès à la nourriture, à l'eau, au logement, à l'énergie, aux soins de santé et aux transports, doivent être préservées. Une déclaration large et globale décrivant les éléments communs d'une compréhension de la confiance et de la sécurité numériques, approuvée par tous les États membres, pourrait aider à façonner une vision commune de la coopération numérique fondée sur des valeurs mondiales.

Copie d'écran d'une réunion à distance.
icône Coopération numérique mondiale

Coopération numérique mondiale :

Construire une architecture plus efficace pour la coopération numérique

Il existe des lacunes importantes dans la coopération numérique mondiale, et les problèmes de technologie numérique sont trop souvent à l'ordre du jour politique. Même là où il y a eu coopération, elle est souvent fragmentée et manque de résultats tangibles ou de processus de suivi solides. Comme point de départ, le Forum sur la gouvernance de l'Internet doit être renforcé afin de le rendre plus réactif et plus pertinent face aux problèmes numériques actuels.

Copie d'écran d'une réunion à distance.