Haut de page

Fonctionnement de l'Assemblée générale

Une instance de négociations multilatérales

Créée par la Charte des Nations Unies en 1945, l’Assemblée générale occupe une position centrale en tant que principal organe délibérant, directeur et représentatif de l’ONU. Composée des représentants des 193 États Membres de l’Organisation, elle offre un forum multilatéral de discussion unique sur tout l’éventail des questions internationales abordées dans la Charte. Elle joue en outre un rôle significatif dans le processus d’établissement des normes et de codification du droit international.

L’Assemblée se réunit chaque année de manière intensive de septembre à décembre, puis selon que de besoin par la suite.

Fonctions et pouvoirs de l’Assemblée générale

L’Assemblée a le pouvoir de faire des recommandations aux États sur des questions internationales relevant de sa compétence. Elle est aussi à l’origine d’initiatives — politiques, économiques, humanitaires, so ciales et légales — qui ont eu des retombées sur les vies de millions de personnes dans le monde entier.

Aux termes de la Charte des Nations Unies, l’Assemblée générale peut :

L’Assemblée peut également prendre des mesures en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix ou d’acte d’agression, lorsque le Conseil de sécurité n’a pas pu agir en raison d’un vote négatif d’un membre permanent. Dans de tels cas, en vertu de la résolution 377 (V) adoptée en novembre 1950 et intitulée « L’union pour le maintien de la paix » PDF, l’Assemblée peut examiner immédiatement la question afin de faire aux membres les recommandations appropriées sur les mesures collectives à prendre pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales (voir Sessions extraordinaires et sessions extraordinaires d’urgence).

L’historique Déclaration du Millénaire, adoptée en 2000, et le Document final du Sommet de 2005 témoignent de la volonté des États Membres d’atteindre des objectifs précis pour faire régner la paix et la sécurité; progresser vers le désarmement et favoriser le développement et la lutte contre la pauvreté; défendre les droits de l’homme et promouvoir l’état de droit; protéger l’environnement; répondre aux besoins particuliers de l’Afrique; et renforcer l’Organisation des Nations Unies.

La recherche d’un consensus

Chacun des 193 États Membres dispose d’une voix à l’Assemblée. Les décisions sur certaines questions importantes, telles que les recommandations relatives à la paix et à la sécurité et l’élection des membres du Conseil de sécurité et du Conseil économique et social et les questions budgétaires, sont prises à la majorité des deux tiers des États Membres, mais les décisions sur les autres questions sont prises à la majorité simple.

Ces dernières années, les États Membres ont fait un effort particulier pour prendre les décisions par consensus, plutôt que par vote formel, ce qui a contribué à élargir le soutien apporté aux décisions de l’Assemblée. Le Président, après avoir tenu des consultations et s'être entendu avec les délégations, peut proposer qu'une résolution soit adoptée sans avoir été mise aux voix.