Haut de page

Revitalisation des travaux de l'Assemblée générale

Le renforcement des travaux de l’Assemblée générale peut aider à ce que cette « instance représentative et principal organe délibérant chargé de fixer les orientations de l’Organisation des Nations Unies » (par. 149 du Document final du Sommet mondial de 2005) devienne un véritable « parlement des Nations » universel. Reconnue comme un organe prioritaire dès la création de l’Organisation en 1946 (dont les objectifs sont notamment pris en compte dans les annexes du Règlement intérieur de l’Assemblée), l’Assemblée générale a, à sa soixantième session et systématiquement depuis sa soixante-deuxième session, créé chaque année un groupe de travail spécial sur la revitalisation de ses travaux, dans le cadre duquel les États Membres ont examiné les grandes questions thématiques suivantes :

À la soixante-deuxième session de l’Assemblée, le Groupe de travail spécial a élaboré un tableau récapitulatif de l’état d’avancement de l’application des résolutions de l’Assemblée sur la revitalisation (voir A/62/952/Add.1), qui a été actualisé lors des soixante-troisième et soixante-septième sessions (voir annexes des documents A/63/959 et A/68/936, spectivement) et qui continue de constituer le fondement des délibérations des États Membres sur cette question.
Dans le cadre de ses réflexions sur les moyens de revitaliser ses travaux, l’Assemblée a également encouragé la tenue de débats interactifs informels sur les questions de la plus haute importance qui se posent aujourd’hui à la communauté internationale et invité son président à proposer des thèmes qui pourraient faire l’objet de tels débats.

À la soixante-huitième session de l’Assemblée, le Président a annoncé une série de manifestations de haut niveau et de débats thématiques interactifs qui seraient tenus sur les volets ci-après du programme de développement pour l’après-2015 EN :

Le Secrétaire général a également instauré la pratique selon laquelle il informe périodiquement les États Membres, lors de réunions informelles de l’Assemblée générale, de ses activités et déplacements récents. Ces séances d’information, qui permettent au Secrétaire général et aux États Membres d’avoir des échanges, ont reçu un accueil favorable.

Dans le cadre des activités de revitalisation de ses travaux qui sont actuellement menées, et conformément à l’article 30 de son règlement intérieur, l’Assemblée générale élit désormais ses président, vice-présidents et présidents de grandes commissions au moins trois mois avant le début d’une nouvelle session, l’objectif étant de renforcer encore les travaux préparatoires des grandes commissions et la coordination de celles-ci, entre elles et avec sa séance plénière. Elle a également décidé d’adopter, pour cinq de six de ses grandes commissions, les projets de programme de travail et de calendrier pour la session à venir à la fin de la partie principale de la session en cours, de façon à faciliter la planification et la préparation des travaux pour les délégations, les nouveaux présidents et le Secrétariat.