Des Timoraises en habits traditionnels participent aux activités organisées à l'occasion de la Journée internationale de la paix. Photo ONU/Martine Perret
Des Timoraises en habits traditionnels participent à des activités organisées à l'occasion de la Journée internationale de la paix. Photo ONU/Martine Perret

À la poursuite du bonheur !

Depuis 2013, l’Organisation des Nations Unies célèbre la Journée internationale du bonheur le 20 mars. « Le bien-être social, économique et environnemental sont indissociables. Ensemble, ils définissent le bonheur brut mondial », avait souligné le Secrétaire général un an auparavant, estimant que le monde avait besoin d'un nouveau paradigme économique qui reconnaît la parité entre ces trois piliers du développement durable. L'ONU a depuis lancé en 2015 un nouveau Programme de développement durable, articulé autour de 17 objectifs de développement durable, ainsi qu’un accord mondial sur les changements climatiques, adopté à Paris.

L'ONU invite les États Membres, les organisations internationales et régionales, ainsi que la société civile et le grand public à célébrer la Journée internationale du bonheur en organisant des activités éducatives et des campagnes de sensibilisation.

Contexte

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 mars Journée internationale du bonheur dans sa résolution A/RES/66/281  du 12 juillet 2012. L’Organisation reconnait ainsi que le bonheur et le bien-être sont non seulement des aspirations universelles mais qu’ils devraient être pris en compte dans les objectifs politiques. Elle reconnaît également la nécessité d’adopter la croissance économique dans une optique plus large, plus équitable et plus équilibrée, qui favorise le développement durable, l’élimination de la pauvreté, ainsi que le bonheur et le bien-être de tous les peuples.

Cette résolution résulte d'une initative du Bhoutan, un pays qui privilégie l'indice du bonheur national brut sur celui du PIB depuis les années 1970. C'est d'ailleurs à l’initiative du Gouvernement du Bhoutan que des hauts fonctionnaires et représentants d’organisations religieuses, d’universités et de la société civile se sont réunis en 2012 au Siège des Nations Unies, pour discuter de nouveaux moyens de mesurer le bien-être et le bonheur en allant au-delà d’un paradigme purement économique.

Des enfants à Gaza s'amusent dans un parc aquatique au cours de Jeux d'été organisés par UNRWA. Photo ONU/Shareef Sarhan

Retrouvez dans cette galerie photo les sourires, les chants et les joies immortalisées sous l'objectif des photographes des Nations Unies.

Les Schtroumpfs adorent les énormes gâteaux à la salsepareille et aiment chanter ensemble, mais c'est plus chouette de faire la fête si tout le monde dans le village mange à sa faim et est heureux. C'est pour cela que, lorsque les Schtroumpfs ont appris que les Nations Unies avaient un plan pour protéger tous les habitants de la planète, ils ont voulu faire partie du projet ! Avec leur énergie inépuisable et leur attitude positive, ils aident les Nations Unies à célébrer la journée internationale du bonheur à travers la promotion des objectifs de développement durable. Ces 17 objectifs interconnectés protègent les peuples et le planète pour que chacun puisse vivre heureux.

 

 Illustration : perspective du bâtiment du Secrétariat de l‘ONU et titre, les journées internationales.

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources. Lire l'article