Des étudiants regardent une présentation lors d'un événement de haut niveau au Siège des Nations Unies « Financer l'avenir : Éducation 2030 ». Photo ONU/Rick Bajornas

Messages

Message du Secrétaire général de l'ONU

Bientôt disponible

António Guterres

António Guterres

 

Directrice générale de l'UNESCO

En cette Journée internationale, nous célébrons le pouvoir considérable qu’a l’éducation pour agir en faveur de ces « 4P » dont dépend notre avenir : agir pour les Personnes, la Prospérité, la Planète et la Paix.

Cette Journée est ainsi l’occasion de nous rappeler que l’éducation est une ressource précieuse pour l’humanité ; mais aussi qu’elle est une ressource trop rare pour des millions de personnes tout autour du monde.

La crise mondiale de l’apprentissage, que les données de l’Institut de statistique de l’UNESCO ont confirmé, doit être un motif de préoccupation majeur. En effet, une crise de l’apprentissage est aussi une crise pour la prospérité, pour la planète, pour la paix et pour les personnes, car l’éducation est la clef de l’ensemble des Objectifs de développement durable.

L’UNESCO, chargée de coordonner l’action de la communauté internationale pour atteindre l’Objectif de développement durable numéro 4 « Une éducation de qualité pour tous », a une responsabilité éminente en la matière. C’est pour cela que nous agissons en direction de chacun de ces « 4P ».

Notre Organisation agit tout d’abord pour les Personnes, en faisant de l’éducation un instrument d’inclusion et donc d’émancipation.

Les grandes campagnes d’alphabétisation, qui ont construit l’histoire de l’UNESCO, et qui continuent aujourd’hui, ont ainsi permis d’ouvrir le champ des possibles pour des millions de femmes et d’hommes. Aujourd’hui, c’est aussi pour libérer le potentiel de chacun que l’UNESCO travaille à favoriser la mobilité des étudiants, avec l’adoption, lors de la 40e Conférence générale, de la première Convention mondiale pour la reconnaissance des qualifications dans l’enseignement supérieur.

Agir pour l’éducation, c’est ensuite agir pour la Prospérité. Car l’éducation est le meilleur investissement qui soit pour l’avenir. C’est elle qui permet, à moyen et long terme, de réduire le plus la pauvreté et les inégalités, de favoriser l’inclusion sociale.C’est pourquoi l’UNESCO promeut en particulier l’éducation des filles et des femmes, à travers l’initiative « Son éducation, notre avenir ».

Pour la Planète également, menacée par un dérèglement climatique aux conséquences chaque jour plus visibles, l’éducation apporte des réponses décisives. Seule l’éducation a le pouvoir de modifier durablement les comportements dans nos sociétés, comme l’exige le défi du réchauffement climatique. C’est pourquoi l’UNESCO a appelé tous ses États membres à intégrer l’éducation à l’environnement dans leurs programmes, de la maternelle à l’université – et nous apporterons notre expertise aux États pour que cet objectif soit tenu.

Enfin, l’éducation est la clef de voûte de la Paix. L’éducation est en effet une ouverture vers l’autre, un chemin d’intelligence qui mène à la compréhension interculturelle, à la réconciliation, à la fraternité. C’est notamment le sens de l’éducation à la citoyenneté mondiale promue par l’UNESCO.

Parce que nous avons plus que jamais besoin de nous mobiliser, l’UNESCO voudrait profiter de cette Journée internationale pour lancer un appel à l’action – à l’action pour l’éducation. Responsables politiques de haut niveau ou citoyens, États et associations, enseignants et parents d’élèves, tous les acteurs ont un rôle à jouer, à leur échelle, pour faire du droit à l’éducation une réalité pour tous. Telle est notre responsabilité envers les générations futures.

Audrey Azoulay

Audrey Azoulay