Le désarmement : assurer l'avenir de l'humanité

La Semaine du désarmement vise à promouvoir la sensibilisation et une meilleure compréhension des questions de désarmement et de leur importance transversale. La semaine du 24 octobre, date anniversaire de la fondation des Nations Unies, a été instituée pour la première fois dans le document final de la session extraordinaire de l'Assemblée générale consacrée au désarmement en 1978 (résolution A/RES/S-10/2). En 1995, l'Assemblée générale des Nations Unies a invité les gouvernements, ainsi que les organisations non gouvernementales, à continuer de participer activement à la Semaine du désarmement (A/RES/50/72 12 décembre 1995) afin de promouvoir une meilleure compréhension des questions de désarmement par le public.

Tout au long de l'histoire, les pays ont poursuivi le désarmement afin de construire un monde plus sûr et de protéger les populations contre les dangers. Depuis la fondation des Nations unies, le désarmement et la maîtrise des armements ont joué un rôle essentiel dans la prévention et la fin des crises et des conflits armés. Les tensions et les dangers accrus sont mieux résolus par un dialogue politique et des négociations sérieuses, et non par une augmentation des armements.

Les armes de destruction massive, en particulier les armes nucléaires, continuent d'être une préoccupation majeure, en raison de leur pouvoir destructeur et de la menace qu'elles représentent pour l'humanité. L'accumulation excessive et le commerce illicite des armes conventionnelles mettent en péril la paix et la sécurité internationales et le développement durable, tandis que l'utilisation d'armes conventionnelles lourdes dans les zones peuplées met gravement en danger les civils. Les technologies d'armement nouvelles et émergentes, telles que les armes autonomes, mettent en péril la sécurité mondiale et ont fait l'objet d'une attention accrue de la part de la communauté internationale ces dernières années.

Les mesures de désarmement sont prises pour de nombreuses raisons, notamment pour maintenir la paix et la sécurité internationales, faire respecter les principes d'humanité, protéger les civils, promouvoir le développement durable, favoriser la confiance entre les États, et prévenir et mettre fin aux conflits armés. Les mesures de désarmement et de maîtrise des armements contribuent à assurer la sécurité internationale et humaine au XXIe siècle et doivent donc faire partie intégrante d'un système de sécurité collective crédible et efficace.

Les Nations Unies continuent de célébrer les efforts et l'engagement de toute une série d'acteurs qui contribuent à un avenir commun plus sûr et plus pacifique grâce aux efforts de désarmement, de maîtrise des armements et de non-prolifération.

The bronze statue "Let Us Beat Swords into Ploughshares"

Le Bureau des affaires de désarmement de l’Organisation des Nations Unies (UNODA, en anglais) appuie les efforts multilatéraux visant à atteindre l’objectif ultime du désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace. Il s’emploie également à faire face aux conséquences humanitaires des armes conventionnelles, à garantir une innovation et une utilisation responsables des progrès scientifiques et technologiques et à s'attaquer aux technologies d'armement émergentes telles que les systèmes d'armes autonomes.

 

 

 

 

Radioactive material

L’histoire des Nations Unies est liée à celle de l’ère nucléaire. L’horreur de la Seconde Guerre mondiale et des bombardements de Nagasaki et d’Hiroshima, en août 1945, a démontré la nécessité d’une action collective dans le domaine du nucléaire. En 1953, dans un discours historique, connu sous le nom de « L’atome au service de la paix », le Président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower, a exhorté la communauté internationale à considérer une utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources. 

 

António Guterres

Le désarmement doit être ramené au centre de nos efforts communs pour la paix et la sécurité ».