Qui sommes-nous

La Banque de technologies des Nations Unies pour les pays les moins avancés est une organisation mondiale vouée au renforcement de la contribution de la science, de la technologie et de l’innovation au développement durable dans les pays les moins avancés (PMA).

La Banque de technologies des Nations Unies est devenue opérationnelle en 2018 afin de renforcer la capacité de connaissance des 47 pays les moins avancés PDF en anglais ainsi que des anciens pays les moins avancés jusqu'à cinq ans après leur sortie de la catégorie. Selon les Nations Unies, trois critères déterminent l’inscription sur la liste des PMA : le revenu national brut (RNB), le capital humain et la vulnérabilité économique aux chocs extérieurs. En effet, les PMA sont particulièrement vulnérables aux chocs économiques et environnementaux et leurs ressources humaines sont faibles.

Basée à Gebze, en Turquie, la Banque de technologies collabore activement avec des partenaires nationaux, régionaux et internationaux pour mettre en œuvre son programme et ses projets afin de renforcer les capacités scientifiques, technologiques et d'innovation des pays les moins avancés. La Banque de technologies des Nations Unies soutient les efforts technologiques nationaux et régionaux, renforce les partenariats intersectoriels et aide les pays à identifier et à utiliser les technologies appropriées pour transformer leur économie et améliorer leurs moyens de subsistance.

Les pays les moins avancés

[Vidéo en anglais]

 

Historique

  • 2011

Le Programme d’action d’Istanbul pour les pays les moins avancés est adopté lors de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés. Il appelle à la création d'une banque de technologies dédiée aux pays les moins avancés.

  • 2016

L'Assemblée générale des Nations Unies adopte une résolution (A/RES/71/251) sur la création de la Banque de technologie des Nations Unies en tant qu'organe subsidiaire de l'Assemblée générale et adopte sa charte (A/71/363).

  • 2017

Le Secrétaire général des Nations Unies nomme les membres du Conseil de la Banque de technologie des Nations Unies. Le Conseil se réunit pour la première fois.

Le gouvernement turc fournit des fonds et des locaux pour la nouvelle institution de Gebze, en Turquie. Le gouvernement norvégien fait également des dons pour les activités de l’organisation.

  • 2018

Le siège de la Banque de technologie des Nations Unies est inauguré et M. Joshua Setipa devient le premier directeur général.

L'opérationnalisation de la Banque de technologie des Nations Unies marque la réalisation du premier objectif des ODD - l'objectif 17.8.