New York

29 November 2021

Secretary-General's message on the International Day of Solidarity with the Palestinian People [scroll down for French version]

On this International Day of Solidarity with the Palestinian People, the situation in the Occupied Palestinian Territory -- including East Jerusalem -- continues to pose a significant challenge to international peace and security.  Persistent violations of the rights of Palestinians along with the expansion of settlements risk eroding the prospect of a two-State solution.  

As the international community strives to re-start Israeli – Palestinian dialogue, I am encouraged by recent engagements between senior Israeli and Palestinian officials.  However, containing the situation is not sufficient.

The overall goal remains two states living side-by-side in peace and security, fulfilling the legitimate national aspirations of both peoples, with borders based on the 1967 lines and Jerusalem as the capital of both states.

I call on the parties to avoid unilateral steps that would undermine the chances for a peaceful resolution of the conflict based on international law and relevant United Nations resolutions.  I further call on the parties to engage constructively to end the closure of Gaza and improve the living conditions of all Palestinians under occupation.

I commend the generous donors who support UNRWA and call for Member States to provide timely and predictable funding to allow the Agency to conduct its vital work.

Together, let us reaffirm our unwavering commitment to the Palestinian people in their quest to achieve their inalienable rights and build a future of peace, justice, security, and dignity for both Palestinians and Israelis. 
*****
En cette Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, la situation dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, continue de représenter une menace grave contre la paix et la sécurité internationales.  Les violations persistantes des droits de la population palestinienne ainsi que l’expansion des colonies risquent de mettre à mal la perspective d’une solution des deux États.  

Alors que la communauté internationale s’évertue à rétablir le dialogue entre Israël et la Palestine, je salue les engagements qu’ont récemment pris les hauts responsables des deux pays.  Cela étant, il ne suffit pas d’éviter que la situation ne se dégrade.

L’objectif ultime demeure celui de parvenir à deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, conformément aux aspirations nationales légitimes des deux peuples, sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux États.

J’invite les parties à s’abstenir de toute mesure unilatérale qui serait de nature à compromettre les perspectives d’un règlement pacifique du conflit fondé sur le droit international et les résolutions pertinentes des organes de l’ONU.  J’appelle en outre les parties à procéder à des échanges constructifs dans le but de mettre un terme au bouclage de Gaza et d’améliorer les conditions de vie de toutes les Palestiniennes et de tous les Palestiniens soumis à l’occupation.

Je félicite les généreux donateurs qui soutiennent l’UNRWA et j’appelle les États Membres à fournir un financement opportun et prévisible pour permettre à l’Office de mener à bien son action capitale.

Ensemble, renouvelons l’engagement indéfectible que nous avons pris d’aider le peuple palestinien à réaliser ses droits inaliénables et de bâtir un avenir de paix, de justice, de sécurité et de dignité, tant pour les Palestiniens que pour les Israéliens.