New York

16 October 2021

Secretary-General's message on World Food Day [scroll down for French version]

Watch the video: https://s3.amazonaws.com/downloads2.unmultimedia.org/public/video/evergreen/MSG+SG+/SG+8+Oct+21/2666713_MSG+SG+WORLD+FOOD+DAY+08+OCT+21.mp4

World Food Day is not only a reminder of the importance of food to every person on the planet — it is a call to action to achieve food security around the world. 

Today, almost 40 per cent of humanity — three billion people — cannot afford a healthy diet.

Hunger is on the rise.

So too are undernourishment and obesity.

The economic impacts of COVID-19 have made a bad situation even worse.

The pandemic has left an additional 140 million people unable to access the food they need.

At the same time, the way we produce, consume and waste food is taking a heavy toll on our planet.

It is putting historic pressure on our natural resources, climate and natural environment — and costing us trillions of dollars a year.

As this year’s theme makes clear, the power to change is in our hands.

“Our actions are our future.

Last month, the world gathered for the United Nations Food Systems Summit.

Countries made bold commitments to transform food systems.

To make healthy diets more affordable and accessible.
 
And to make food systems more efficient, resilient and sustainable at every step — from production and processing, to marketing, transportation and delivery.

We can all change how we consume food, and make healthier choices — for ourselves, and our planet.

In our food systems, there is hope.

On this World Food Day, join us as we commit to take transformative action to deliver on the Sustainable Development Goals through food systems that deliver better nutrition, a better environment and a better life for every person.
*****
La Journée mondiale de l’alimentation n’est pas seulement un rappel de l’importance de l’alimentation pour tous les habitants de la planète. C’est aussi un appel à agir pour assurer la sécurité alimentaire partout dans le monde.

Aujourd’hui, près de 40 % de l’humanité – trois milliards de personnes – n’ont pas les moyens de s’offrir une alimentation saine.

La faim gagne du terrain.

Tout comme la sous-alimentation et l’obésité.

Les répercussions économiques de la COVID-19 n’ont fait qu’aggraver la situation.

À cause de la pandémie, 140 millions de personnes supplémentaires ne peuvent pas avoir accès aux aliments nécessaires.

Dans le même temps, la manière dont nous produisons, consommons et gaspillons les aliments a des conséquences dévastatrices pour notre planète.

En plus de mettre nos ressources naturelles, notre climat et notre environnement naturel sous pression comme jamais auparavant dans l’histoire, nos comportements alimentaires nous coûtent des milliers de milliards de dollars par an.

Comme l’indique clairement le thème de cette année, nous avons le pouvoir de changer les choses.

« Nos actions déterminent notre avenir. »

Le mois dernier, le monde entier s’est réuni pour le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires.

Les pays ont pris des engagements ambitieux pour transformer les systèmes alimentaires.

Pour faire en sorte que les régimes alimentaires sains soient plus abordables et plus accessibles.

Et pour rendre les systèmes alimentaires plus efficaces, plus résilients et plus durables à toutes les étape, de la production à la distribution, en passant par la transformation, la commercialisation et le transport.

Tous, nous avons le pouvoir de changer nos modes de consommation alimentaire et de faire des choix plus sains, pour notre propre bien comme pour celui de notre planète.

Nos systèmes alimentaires donnent à espérer.

En cette Journée mondiale de l’alimentation, engagez-vous avec nous à prendre des mesures transformatrices pour atteindre les objectifs de développement durable grâce à la mise en place de systèmes alimentaires permettant une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une meilleure vie pour tout un chacun.